Doorzoek volledige site
17 november 2021 | MICHEL CHARLIER

Archiducs (Pierre Blondel Architectes), une parfaite synthèse des typologies adjacentes

Illustratie | Pierre Blondel Architectes
Illustratie | Pierre Blondel Architectes
Illustratie | Pierre Blondel Architectes
Illustratie | Pierre Blondel Architectes
Illustratie | Louis Ville - Pierre Blondel Architectes

A la demande de la Société de logement de la région de Bruxelles-Capitale, le bureau Pierre Blondel Architectes a conçu un ensemble de trois immeubles passifs comprenant 59 logements, une maison médicale et une crèche destinée à accueillir une quarantaine d'enfants. Un projet simple en apparence, mais dont l'un des enjeux était de répondre aux deux échelles habitant le quartier. Un défi réussi grâce à la typologie utilisée.

 

« Le projet propose une synthèse entre les deux typologies des cités jardins du quartier – Logis et Floréal – à savoir la maison individuelle et l’immeuble », explique l’architecte Louise Strack. « Les équipements du projet, à savoir la crèche et la maison médicale, formalisent l’alignement sur le Square des Archiducs : leur faible hauteur et le relief de la parcelle permet la perception de l’îlot central. Le premier immeuble respecte cet alignement, mais son volume imposant crée une barrière importante. Le deuxième immeuble suit approximativement la courbe, mais l’articulation avec une tourelle déséquilibre le rapport au square. La disposition des immeubles assure donc l’échelle monumentale du Square sans nuire à la porosité de l’îlot. »

Un socle aux multiples fonctions

« La typologie des trois immeubles opère donc une fusion entre habitat individuel et habitat collectif. De plus, leur géométrie assure l’ensoleillement et les vues pour chaque appartement. Les trois immeubles sont implantés en peigne, rayonnant depuis le socle collectif qui unifie l’ensemble et souligne la courbe du square, qui abrite les fonctions accessibles au public. Ce socle joue un rôle tampon entre l’espace public et l’intérieur d’ilot. Des chemins piétons publics traversent le site, de larges espaces verts communs et des potagers collectifs sont aménagés. »

Jouer avec les briques

Dans ce projet, la brique est utilisée selon deux principes. Louise Strack : « Le socle est habillé d’une brique blanche vernissée, qui reflète l’identité simple, évidente et structurante de ce volume. La brique grise (pour les trois immeubles) a été mariée avec quelques briques blanches permettant un subtil jeu de contrastes et dynamisant légèrement les façades planes. L’implantation radiale des bâtiments principaux leur offre à chacun une tête qui, par un jeu d’encorbellement en surface réglée, leur permet de jeter un regard sur le square. »

Un plus pour la nature

L'ensemble des toitures des immeubles sont végétalisées. Un pré fleuri composé d’essences de plantes locales recouvre la majeure partie de l’ilot afin d’accroitre et d’améliorer la biodiversité locale. Enfin, les revêtements de sol perméables ont été favorisés en plus de prévoir un dispositif de rétention d’eau avec infiltration.