Doorzoek volledige site
24 november 2021 | MICHEL CHARLIER

Quand les architectes d'ARTER retournent à l'école, leurs résultats sont excellents

Illustratie | © Groupe ETEX
Illustratie | © Groupe ETEX
Illustratie | © Groupe ETEX
Illustratie | © Groupe ETEX

A Perwez, ARTER architects est retourné sur les bancs de l'école, et plus précisément du Collège Da Vinci, pour concevoir la construction d'un complexe scolaire et la rénovation d'un bâtiment existant. Un projet mené tambour battant, qui a permis au Collège d'accroître sa capacité et d'acceuillir davantage d'élèves dès cette rentrée 2021.

 

Le projet est composé de deux parties. D'une part, la construction d’un complexe scolaire à pédagogie active pour 500 élèves du secondaire, et d'autre part la rénovation du bâtiment existant,  la construction d’une salle multisports et l’aménagement de l’ensemble des abords du site. Afin de permettre au collège de maintenir son fonctionnement, le projet a été réalisé en 3 phases, avec une ouverture de classes supplémentaires à chaque nouvelle rentrée scolaire

« Au niveau architectural, le projet prend comme point de départ la proportion et le gabarit RGT existant et le réinterprète afin de créer un ensemble homogène, articulé par un jeu de modules », explique Nathalie Vigneron, d’ARTER architects. « Les espaces collectifs et paysagers ont été conçus selon l’usage à donner aux lieux, le tout pour solliciter l’imaginaire des étudiants. Ces espaces sont tous articulés entre eux, offrant un cadre ouvert et vert au cœur de l’école. »

Un intelligent jeu de couleurs

Le projet de nouvelles constructions et de rénovation des bâtiments existants devait impérativement respecter et transposer la pédagogie dynamique et spécifique du Collège aussi bien au niveau de l’architecture que de son fonctionnement. Nathalie Vigneron : « Pour se faire, une attention particulière a été apportée à la création d’espaces ludiques et polyvalents, ayant pour fonction principale d’être des “connecteurs” au sein du projet. » Quant aux couleurs des façades, recouvertes de panneaux en fibre ciment durable et issu de matières naturelles, elles sont adaptées aux occupations : très colorées pour les cours de récréation (espaces dynamiques) et plus sobre du côté des riverains afin de respecter au mieux le contexte résidentiel proche. Dès l’entrée, les élèves entrent donc dans un univers spécifique et unique.

Maintenir l'activité pendant les travaux

Il était primordial de maintenir l’activité du collège le temps du chantier. « La priorité a donc été mise sur la rapidité d’exécution et, pour ce faire, le projet a été pensé de manière à optimiser la préfabrication au sein de la construction, notamment pour la structure en bois CLT, les coursives en béton ou les escaliers, permettant ainsi de diminuer drastiquement le temps passé sur chantier », précise Nathalie Vigneron. L’ensemble des techniques a également été dimensionné pour envisager la construction de la salle de sport dans une phase future.