Doorzoek volledige site
14 december 2021 | MICHEL CHARLIER

Le Centre aquatique de Marcinelle (Réservoir A), lauréat du GPAW 2021 (Ouvrage d'art ou espace architecturé)

Illustratie | Olivier Cornil
Illustratie | Marie-Noëlle Dailly

Le bureau Réservoir A a remporté la catégorie 'Ouvrage d'art ou espace architecturé' du dernier Grand Prix d'Architecture de Wallonie. Ce prix, décerné le 18 novembre dernier, récompense un projet atypique, celui de la rénovation des cuves et des grandes plages du Centre aquatique de Marcinelle, une conception emblématique et audacieuse de l'architecte Depelsenaire dans les années '60. Notons que, sur les trois projets retenus dans la phase ultime de sélection dans cette catégorie, le bureau carolo en avait placé deux : celui-ci et un pont surplombant le Ring 9 de Charleroi.

 

L'architecture du projet, en intime relation avec le paysage environnant, en fait un des lieux les plus prisés par les Carolos. La demande du maitre de l’ouvrage - la Régie Communale Autonome de Charleroi - consistait en la rénovation des cuves ainsi que les grandes plages qui s’articulent en fonction de la topographie complexe du lieu. La proposition architecturale consiste à venir superposer une trame sur l’entièreté de la piscine existante. Cette trame est conçue comme un élément évolutif se transformant à la rencontre des éléments de la géométrie de la piscine de Jacques Depelsenaire. Le résultat est un grand tableau qui peut être observé d'en haut : depuis les rues du quartier avoisinant surplombant le site ou depuis les terrasses panoramiques composant l'image du bâtiment adjacent.

L'avis du jury

Dans ce projet, le jury a particulièrement apprécié le véritable travail de fond par rapport à l’existant, ainsi que la réintégration du projet de piscine dans son environnement paysager, et notamment la suppression d’un toboggan coupant la perspective lac-piscine-lac, qui était essentielle dans le projet initial. Le projet remet la piscine en accord avec son environnement. Le jury a également souligné l’étude coloristique, qui respecte la qualité initiale du projet en intervenant de manière marquante dans la philosophie du site. Par contre, le jury a déploré le fait qu’une intervention ait eu lieu sur le bâtiment principal, mise en oeuvre par un autre architecte après celui-ci, et le manque de corrélations entre les deux projets.

Davantage de photos, notamment sur l'avant et l'après du projet, sont à découvrir sur cette page.