Doorzoek volledige site
10 juli 2019

A Münster, une façade en brique faisant référence au textile

Illustratie | Terre Cuite et Construction
Illustratie | Terre Cuite et Construction
Illustratie | Terre Cuite et Construction
Illustratie | Terre Cuite et Construction
Illustratie | Terre Cuite et Construction
Illustratie | Terre Cuite et Construction
Illustratie | Terre Cuite et Construction

Le concept de ce projet de Behet Bondzio Lin architekten pour l’association de l’industrie du textile et de la mode du nord-ouest de l’Allemagne, avait un double objectif : procurer à tous les employés une vue sur le paysage pittoresque au nord et accueillir les visiteurs (façade sud) par une image forte faisant référence au textile.

 

La structure tout en longueur est délimitée sur trois côtés par des façades entièrement en brique. Le nouveau volume, ainsi fermé à l’est, au sud et à l’ouest et s’ouvrant au nord, forme la base d’un bâtiment de bureaux optimum en énergie. L’avant-cour et le léger décalage dans la volumétrie guident employés et visiteurs vers l’entrée du bâtiment.

Côté nord, le bâtiment s’ouvre presque entièrement par une façade vitrée sur un paysage d’une beauté exceptionnelle. En raison de l’orientation nord, les pièces ne nécessitent pas de protection solaire, tout en étant éclairées par la lumière du jour. Ceci permet aux employés d’avoir une vue sur la campagne environnante, même en plein été.

L’inspiration de la façade en brique trouve son origine dans le pli du vêtement de la statue en albâtre de Beethoven, réalisée par Max Klinger ; statue qui se trouve au Leipzig Bilder Museum. Max Klinger a créé une perception paradoxale : on perçoit une étole fluide et légère couvrant les genoux de Beethoven, tout en reconnaissant, au même moment, qu’il s’agit de pierre. Sur base de cette image, les architectes ont utilisé six briques spéciales avec un gradient qui augmente en angle, créant une sensation de façade où lumière et ombre se mettent en mouvement. Apparaît ainsi l’analogie avec un vêtement léger sur lequel soufflerait le vent.

 

Cet article est paru dans le n°166 (2-2019) de Terre cuite et construction, la revue trimestrielle de la Fédération Belge de la Brique.

Le titre est de la rédaction d'architectura.be