Le chantier de l'Ambassador Park a débuté à Evere

A Evere, dans l'ombre du nouveau bâtiment de l'OTAN, sort de terre un beau complexe résidentiel. Sept élégants immeubles à appartements offriront à terme de la place pour 177 logements, quatre espaces commerciaux, 180 places de parking en sous-sol et plusieurs jardins privatifs et communautaires.  Kumpen a démarré dès le 22 mai la construction du premier immeuble, qui viendra se loger entre deux bâtiments existants sur le côté nord du terrain.

C'est tout l'environnement autour du nouveau siège de l'OTAN qui gagne en allure avec la réalisation de l'Ambassador Park. Un site industriel compris entre la rue du Bon Pasteur, la rue Frans Léon et la rue Edouard Dekoster, abritant anciennement l'imprimerie Joh. Enschedé | Van Muysewinkel, se voit réaffecté en zone résidentielle de 8.501 m² comprenant sept immeubles à appartements et des espaces verts. Le promoteur Skyline Europe vise essentiellement les employés et expatriés qui recherchent un logement à proximité immédiate de leur lieu de travail. Le bureau Archi 2000 a opté pour une architecture sobre et uniforme. Les façades en crépi blanc et les terrasses en béton architectonique léger donneront de la fraîcheur à l'ensemble. La combinaison avec les menuiseries extérieures de teinte foncée doit résulter en une intéressante dynamique visuelle.

 

21 mois calendrier

Le premier des sept volumes (bloc G) est actuellement en cours de construction. Il comprend cave, rez avec bureaux et ensuite sept niveaux de logements. Fort de sa grande expérience en réalisation de projets résidentiels, Kumpen se présente comme l'entrepreneur idéal pour ce projet. « Nous avons 21 mois calendrier pour faire le boulot », expliquent Patrick Poelmans, directeur exécution, et Eddy Bruninx, responsable devis construction. « Ce projet ne s'écarte  pas trop des standards, même si la finition du rez-de-chaussée doit se faire en même temps que le gros oeuvre pour permettre le montage des terrasses du niveau supérieur. Une autre difficulté vient du fait qu'il faut maintenir en permanence un accès libre au bâtiment industriel voisin. Nous allons donc devoir construire par-dessus ce passage, ce qui ne sera pas évident. Les pieux de fondation de l'ancienne imprimerie sont toujours présents dans le sol, ce qui complique aussi les choses. Nous devrons parvenir à les éliminer. Rien de bien insurmontable, donc. Nous sommes d'ailleurs ravis d'avoir été choisis pour lancer la réalisation concrète de ce beau projet. »

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage