Doorzoek volledige site
31 maart 2021 | JOHAN DEBIÈRE

Archi-militant : Isolants biosourcés, sortis par la porte, rentrés par la fenêtre

Illustratie | Denis Vasilov_Gramitherm

C'était un effet positif du passage d'Ecolo au gouvernement wallon entre 2009 à 2014: les isolants naturels avaient bénéficié d'un coup de pouce avec l'application d'une surprime pour chaque m² de toiture, de mur ou de plancher isolé avec un matériau écologique. Un coup de pouce qui avait alors encouragé un grand contingent de rénovateurs à opter pour des isolants biosourcés et, dès lors, à soutenir le développement d'une filière de production wallonne avec des acteurs comme IsoHemp.

 

Sitôt débarrassé de leur partenaire vert après les élections de 2009, on se souvient que PS et cdH avaient jugé utile de détricoter cette mesure présentée comme un "cadeau pour bobos", au grand dam d'ailleurs des acteurs de la filière wallonne, et notamment d'IsoHemp, qui avait pourtant connu un beau démarrage.

De façon attendue, le gouvernement Borsus, succédant au gouvernement Magnette entre 2017 et 2019, n'avait pas jugé utile de réhabiliter cette surprime, ni de la compenser en adoptant de nouvelles mesures de nature à favoriser les isolants écolologiques... Soyons tout de même de bon compte : de juin 2019 jusqu'à aujourd'hui, avec une majorité dans laquelle les libéraux occupent une large place, les primes 'habitation de base' pour l’isolation thermique de la toiture, des murs et des sols ont été majorées de 25% pour autant que la teneur biosourcée du produit mis en œuvre soit supérieure ou égale à 70%. Ceci étant, ce bonus ne peut être obtenu qu'au prix d'un parcours administratif que d'aucuns qualifient de parcours du combattant, avec l'intervention préalable d'un auditeur agréé avant de pouvoir entreprendre tout travail.

Depuis quelques semaines, il semble que le partenaire vert de la majorité exerce une douce pression pour qu'on lâche un peu plus sur le biosourcé. Lors d'une visite effectuée au siège belge de Gramitherm, société spécialisée dans la production d'isolants à base... d'herbe, la députée wallonne Ecolo Valérie Delporte a en effet évoqué un possible projet de décret favorisant de manière encore plus nette l'utilisation de ce type de matériaux dans la rénovation et même dans la construction de logements neufs. A l'heure d'écrire ces lignes, il est évidemment encore trop tôt pour savoir quelle taille ce nouveau bonus aura, et le parcours du combattant ne disparaîtra pas, mais une chose est sûre, sortez les biomatériaux par la porte, ils ont une furieuse tendance à revenir par la fenêtre... Tant mieux pour l'économie locale, tant mieux pour le climat, tant mieux pour l'environnement.

 

GERELATEERDE DOSSIERS