Doorzoek volledige site
19 september 2016 | KEVIN MOENS

Améliorer l'acoustique dans les institutions de soins

Artwall – panneau mural acoustique imprimé : Cafétéria, Jessa ziekenhuis Hasselt. Illustratie | Dox Acoustics
D-Sound – panneau acoustique mural et de plafond : guichets, sinititution sociale, Louvain Illustratie | Dox Acoustics
Vibrasto – revêtement acoustique mural ou de plafond : foyer de l'AZ Klina, Brasschaat Illustratie | Dox Acoustics

Une bonne acoustique est un pilier important pour un climat intérieur sain qui affecte non seulement le bien-être, mais aussi la performance de tout le monde dans l'espace. Raison de plus pour examiner l'acoustique dans les hôpitaux, selon DOX acoustics : elle ne concerne pas seulement la récupération des patients, mais aussi le personnel infirmier.

 

Parce que l'objectif d'un environnement de soins (comme un hôpital) est la guérison, il est plus important de veiller à ce que le confort acoustique soit optimal.

 

Pour les patients

Une bonne acoustique neutralise le bruit ambiant dans un centre de soins, permettant aux patients d'avoir une nuit de sommeil sans interruption et d'avoir moins de stress afin d'accélérer leur rétablissement. Cela signifie qu'il ne faut pas seulement se concentrer sur l'absorption acoustique dans les salles, mais aussi sur l'isolation phonique des couloirs. Au plus vide est un espace, au plus il y a de réflexions sonores, ce qui démultiplie la nécessité d'une bonne absorption !

 

Pour le personnel et les visiteurs

  • Le personnel infirmier souffre aussi d'une mauvaise acoustique. Une mauvaise acoustique affecte les gens à la fois physiquement et psychologiquement : augmentation du stress, de la fréquence des maux de tête, baisse de productivité et fatigue accrue. Cela peut avoir une influence sur la qualité des diagnostics posés, la relation avec les patients et les visiteurs, etc.
  • Une bonne acoustique est également importante pour les visiteurs. S'il y a trop des réflexions de bruit comme dans la cafétéria ou une salle d'activité, il faut souvent élever la voix, ce qui ne fait qu"augmenter le niveau de bruit et donc le désagrément.

 

Quelques conseils à suivre

  • Neutralisez les grandes surfaces réfléchissant le son
  • Tenez compte des fonctions de chaque espace
  • Délimitez des zones de repos dans les grands espaces
  • Isolez les appareils bruyants
  • Empêchez la transmission du son entre espaces
  • Couplez l'acoustique au visuel

Pour identifier les problèmes, il est conseillé de faire appel à un bureau d'études qui va localiser les sources sonores gênantes sur base de mesures précises et proposer des solutiosn acoustiques adaptées à chaque espace.

La recherche d'un partenaire pour mettre en oeuvre les solutions passe par l'analyse des rapports acoustiques des différentes solutions techniques,  sans oublier les normes incendie et les prescriptions d'hygiène.