Doorzoek volledige site
05 augustus 2019 | MICHEL CHARLIER

Des pavés anti-canicule à base de coquillages

Illustratie | Groupe Colas
Illustratie | Groupe Colas

C'est à Nice que cela se passe et le test grandeur nature lancé depuis fin juin tombe au bon moment en cette période de canicule. Pour le nouvel aménagement du tramway de Nice (France), le groupe Colas a dû répondre à une exigence : proposer une solution innovante de rafraîchissement urbain dans le cadre des îlots de chaleur urbains. Colas a alors installé des pavés à rétention d'eau couplés à un système d'irrigation. Ces pavés sont particuliers puisqu'ils sont essentiellement composés de déchets naturels de coquilles Saint-Jacques. 

 

Ces pavés anti-canicule ont été conçus par des étudiants ingénieurs de l'ESITC Caen. Le test grandeur nature - 500 m² de revêtement - a démarré le 26 juin dernier et coûtera plus de 250 000 €. Les pavés sont donc composés de coquilles Saint-Jacques concassées mélangées à des granulats. On y a joint un système d'adduction d'eau, ce qui leur permet d'être humides et rafraîchissants, pour lutter contre les îlots de chaleur. 

« Avec l'évaporation liée à la chaleur, l'eau arrive à remonter à la surface », explique Sébastien Fernet, chef d'exploitation du groupe Colas à Nice. Il faudra voir l'effet réel de cette innovation avant de l'étendre à d'autres endroits de la ville, comme le résume un édile municipal : « On ressent un effet rafraîchissant mais l'objectif est de mesurer cela de manière scientifique. Il ne s'agit pas seulement de mettre de l'eau sur la chaussée... ». L'entreprise 2EI a été chargée de réaliser ces analyses et de tirer des conclusions de la phase de test.