Doorzoek volledige site
11 augustus 2015 | RIK NEVEN

Les avantages incontestables de construire sur l'eau

Illustratie | Architect Koen Olthuis - Waterstudio.NL and Dutch Docklands
Koen Olthuis
Amillarah Private Islands Dubai Illustratie | Koen Olthuis, Waterstudio
Amillarah Private Islands Miami Illustratie | Koen Olthuis, Waterstudio
Complexe résidentiel Citadel Illustratie | Architect Koen Olthuis - Waterstudio.NL
Floating City Apps Illustratie | Koen Olthuis - Waterstudio.NL
Sea Tree Illustratie | Architect Koen Olthuis - Waterstudio.NL
Villa sur l'eau De Hoef Illustratie | Architect Koen Olthuis - Waterstudio.NL Photo Pieter Kers
Villa sur l'eau IJburg plot 13 Illustratie | Architect Koen Olthuis - Waterstudio.NL

Pourquoi toujours construire sur la terre ferme alors qu'on pourrait aussi le faire sur l'eau ? Koen Olthuis du bureau hollandais Waterstudio ne développe depuis 12 ans déjà que des projets sur l'eau, par exemple au Qatar, à Miami et aux Maldives. Lors d'une conférence passionnante qu'il a tenue récemment à Architect@Work, il a réussi à convaincre le public des avantages de la construction sur l'eau. Architectura vous en propose le compte-rendu.

Pour lui, l'architecture ne se résume pas à de belles formes mais bien à la création de villes plus agréables à vivre. Croissance de la population et changement climatique ne sont que quelques évolutions qui font que nous ne pouvons pas continuer à construire nos villes comme nous le faisons aujourd'hui. Les villes actuelles sont selon Koen Olthuis trop lentes et statiques pour pouvoir anticiper les nouvelles problématiques et menaces. Entre le moment où quelqu'un a l'idée de réaliser un bâtiment et le moment où celui-ci est effectivement construit, trois ans ou plus se passent. C'est beaucoup trop pour Koen Olthuis. Cela peut aller beaucoup plus vite si on utilise l'eau comme terrain à bâtir.

On entend souvent dire que nos villes sont saturées. Pas pour Koen Olthuis. Il reste encore de la place sur l'eau. On peut comparer la situation avec le moment où l'on a construit en hauteur : il y a cent ans, nos villes commençaient aussi à être saturées. Jusqu'au moment où Elisha Graves Otis inventa l'ascenseur, ce qui permit de réaliser des bâtiments résidentiels avec de nombreux étages. Ainsi, de l'espace constructible supplémentaire devint disponible. C'est exactement la même chose avec l'eau. Cela crée des possibilités peu ou pas envisagées à l'heure actuelle. De plus, construire sur l'eau présente de nombreux atouts et possibilités que n'offre pas la construction traditionnelle sur la terre ferme.

Sécurité

Dans le monde entier, de nombreuses habitations sont menacées par la montée du niveau des eaux consécutive au réchauffement climatique. Ce problème disparaît si l'on construit des habitations flottantes dans ces zones. Elles ne doivent pas forcément flotter en permanence mais être capables de monter avec l'eau à partir d'un certain niveau. Un grand projet de villa sur l'eau à Miami est un bel exemple de ce cas de figure.

Durabilité

Construire sur l'eau permet souvent d'aller plus loin en matière de durabilité. Koen Olthuis montra un projet dans lequel l'eau était canalisée le long des murs pour servir de refroidissement, rendant tout conditionnement d'air superflu. Il s'avère également que des panneaux solaires flottants atteignent un plus haut rendement que ceux placés sur terre. Les cellules photovoltaïques fonctionnent en effet de manière optimale à la température de 27°, alors que celle-ci peut atteindre 70° sur des panneaux "terriens".

Développements sans cicatrices

La démolition d'un bâtiment traditionnel laisse toujours des cicatrices. Ce n'est pas le cas sur l'eau. Un superbe exemple est le projet aux Maldives. Au lieu de remblayer des récifs de corail pour réaliser de nouveaux projets  – ce qui équivaut à tuer les récifs – le bureau de Koen Olthuis a imaginé un ensemble de 185 villas flottantes, le tout formant une fleur. Ou un projet de 32 îlots reliés par des tunnels sous-marins, qui constituent ensemble un parcours de golf. Lorsqu'il faudra déplacer le tout vers un autre site, cela ne laissera aucune trace.

Instant green solutions

L'urbanisation galopante nécessite davantage d'espaces verts en ville. Cela prend un certain temps avant que la végétation n'ait atteint la taille voulue. En réalisant une installation sur l'eau, on peut agir plus rapidement. L'exemple pris ici est celui du Sea Tree, un parc sur plusieurs étages.

Îles privées flottantes

Les îles privées flottantes présentées par Koen Olthuis séduiront à coup sûr les promoteurs visant la classe supérieure. On crée ainsi un nouveau type de bien immobilier qui, comme tous les autres projets sur l'eau, peut être déplacé. Fatigué de votre île au large de New York ? Il suffit de la déplacer pour l'ancrer par exemple devant la côte de Boston. Pour ce type de projets, Koen Olthuis travaille avec Jean-Michel Cousteau pour faire en sorte que les îles n'affectent pas l'écoystème marin ou ont même un effet bénéfique sur celui-ci.

Plug and play buildings

Pour de nombreux types de constructions, les rénover est un véritable casse-tête. Le propriétaire d'un hôtel peut difficilement fermer l'établissement durant plusieurs années. Il ne devrait cependant pas en arriver là s'il possédait un hôtel sur l'eau. Koen Olthuis montra un exemple d'un hôtel flottant composé de cinq "jambes". Il est tout à fait possible de retirer une jambe pour la rénover et de la remplacer provisoirement par une autre, le temps des travaux.

Etendre et densifier un territoire urbain

En construisant une ville sur l'eau, on peut créer de l'espace supplémentaire. Quand celui-ci n'est plus nécessaire, on peut facilement déconstruire certaines parties ou les organiser différemment. Une manière flexible de gérer l'espace urbain.

Réutiliser des équipements

Le Qatar a besoin de nouveaux stades de football, d'hôtels et d'autres équipements en vue de la prochaine Coupe du Monde, pour autant qu'elle ait bien lieu là-bas. Une fois la compétition terminée, ces équipements seront sous-utilisés. Il suffit de voir dans quel état se trouvent aujourd'hui les logements construits en Afrique du Sud pour le même événement. On peut éviter d'en arriver là en construisant sur l'eau. Pour la Coupe du Monde au Qatar, Waterstudio a obtenu une commande gigantesque pour la construction d'un port mobile avec débarcadère, centre commercial et équipements divers. Les Qatari ayant jugé la proposition initiale trop modeste (300 m sur 300 m), le projet s'étend finalement sur un carré de 700 mètres de côté. C'est là que seront amarrés de grands navires de croisière qui logeront des dizaines de milliers de personnes. On crée ainsi pour la Coupe du monde 40 000 lits, qui pourront être déplacés ensuite ailleurs. Un tel port mobile n'est pas vraiment nouveau, selon Koen Olthuis. Les Alliés ont déjà fait le même chose pour le débarquement en Normandie.

Equipements et services pour la population paupérisée des grandes villes

Dans les métropoles, la population la plus pauvre habite souvent tout près de l'eau parce que la population plus aisée trouve l'endroit dangereux. Ces populations ont besoin d'écoles, de cabinets médicaux et d'autres équipements. Dans des zones aussi densément peuplées, il est très difficile de construire ces équipements sur la terre ferme sans démolir une partie du bidonville. En réalisant ces équipements sur des containers flottants, on épargne toutes les habitations tout en proposant les services à proximité, le tout pouvant être déplacé par la suite si nécessaire.

GERELATEERDE DOSSIERS