Doorzoek volledige site
29 maart 2019

Avec la mer du Nord... comme dernier resto à la mode !

Illustratie | Snøhetta - Marie Grini - Bo Bedre Norge
Illustratie | Snøhetta - Ivar Kvaal
Illustratie | Snøhetta - Ivar Kvaal
Illustratie | Snøhetta - Ivar Kvaal
Illustratie | Snøhetta
Illustratie | Snøhetta - Ivar Kvaal
Illustratie | Snøhetta - Ivar Kvaal
Illustratie | Snøhetta - Ivar Kvaal
Illustratie | Snøhetta - Marie Grini - Bo Bedre Norge
Illustratie | Snøhetta - Marie Grini - Bo Bedre Norge
Illustratie | Snøhetta - Marie Grini - Bo Bedre Norge
Illustratie | Snøhetta - Ivar Kvaal
Illustratie | Snøhetta - Ivar Kvaal
Illustratie | Snøhetta - Ivar Kvaal
Illustratie | Snøhetta - Ivar Kvaal
Illustratie | Snøhetta - Ivar Kvaal
Illustratie | Snøhetta - Ivar Kvaal
Illustratie | Snøhetta - Andre Martinsen

Epave échouée, bunker à moitié enseveli, restaurant hors normes ? Un peu les trois à la fois, puisqu’il s’agit d’Under, le premier restaurant sous-marin d'Europe, qui a accueilli ses tout premiers clients le 20 mars dernier. Situé à Lindesnes, à l'extrémité sud de la côte norvégienne, le projet est situé dans un lieu unique, où les espèces marines s'épanouissent et produisent une abondance naturelle de biodiversité. Le restaurant conçu par le bureau d’architecture Snøhetta pour son client Lindesnes Havhotell (Stig et Gaute Ubostad) fait également office de centre de recherche sur la vie marine, rendant ainsi hommage à la faune sauvage de la mer et à la côte rocheuse de cette pointe sud de la Norvège souvent battue par les vents et les tempêtes.

 

À moitié enfoncé dans la mer, le bâtiment monolithique, long de 34 m, casse véritablement la surface de l'eau pour reposer directement sur le fond marin, 5 m plus bas. La structure est conçue pour s'intégrer pleinement dans son environnement marin au fil des années, car la rugosité de la coque en béton fonctionnera tel un récif artificiel, accueillant notamment des coquillages et des algues. Adossés au rivage escarpé, les murs en béton de la structure, d’un demi-mètre d’épaisseur, sont conçus pour résister à la pression et aux chocs provoqués par la mer agitée. Comme un périscope englouti, la grande fenêtre du restaurant offre une vue sur les fonds marins, au fil des saisons et des conditions météorologiques.

Une nouvelle façon de voir le monde, entre terre et mer

« Under représente un bon exemple de notre envie de repousser les limites », explique le fondateur de Snøhetta, Kjetil Trædal Thorsen. « Under propose des combinaisons inattendues, mettant au défi la notion-même de situation physique d’une personne dans son environnement. Dans ce bâtiment, vous pouvez vous retrouver à la fois sous l’eau, au-dessus des fonds marins, entre terre et mer. Cela offrira de nouvelles perspectives et de nouvelles façons de voir le monde, au-delà et au-dessous de la ligne de flottaison ».

Des conditions météo changeantes et intenses

La pointe de Lindesnes est connue pour ses conditions météorologiques changeantes et intenses, passant plusieurs fois par jour du calme plat au déchaînement des éléments. Pour les visiteurs qui arrivent sur le site, l’indiscipline des éléments extérieurs se dissout dès qu’ils pénètrent dans le hall d’accueil du restaurant, à l’atmosphère feutrée et recouvert de chêne. Les finitions en bois brut et le doux parfum du bois font la transition vers un élégant escalier en chêne qui permet de descendre dans le bâtiment. Des balustrades en acier noir brut et des mains courantes en tubes de laiton conduisent à un intérieur plus doux à mesure que la surface du plafond passe du chêne au textile. L'atmosphère chaleureuse et accueillante à l'intérieur du restaurant inspire une sensation de respect et de mystère.

Des couleurs (in)volontairement changeantes

Plus on descend sous l’eau et plus la couleur du textile devient sombre et intense. Les tissus réalisés sur mesure, étendus sur des panneaux acoustiques, font référence aux couleurs d’un coucher de soleil s’enfonçant dans l’océan. À l’entrée, la couleur neutre du plafond se transforme en un rose coucher de soleil, puis un corail intense, un vert mer, et aboutit enfin à un bleu nuit lorsqu’on arrive dans la salle à manger. L'élégance subtile des panneaux de plafond finement tissés confère au bâtiment une ambiance sereine.

Au niveau de la mezzanine et du bar, là où le bâtiment touche la mer, une fenêtre verticale est découpée dans le côté du bâtiment et s’étend jusqu’au fond de la mer. Elle révèle la convergence de la mer et de l'air, avec une ligne de flottaison dont la fluctuation change en fonction de l'intensité du vent. Au fond de la mer, dans une salle à manger prévue pour 40 personnes, se trouve l'œil panoramique du bâtiment. Une fenêtre horizontale de 11 m de large sur 3,4 m de haut offre une passerelle visuelle vers la mer et relie les invités à la vie sauvage de l'extérieur. La vue par la fenêtre évolue progressivement au fil de la journée et des saisons. La couleur de l’eau passe du bleu saphir lors des froides journées d’hiver au vert émeraude en été, au moment où les algues s’installent.

Un éclairage particulièrement sophistiqué

Le système d'éclairage sophistiqué minimise avec soin la réflectivité de la fenêtre panoramique et optimise la vue sur la vie marine extérieure. 380 lampes LED ont été installées au plafond, éclairant la salle à manger d’une lumière à la fois subtile et incisive. Cette lumière peut être facilement ajustée pour s’adapter aux différentes conditions de luminosité à l'intérieur et à l'extérieur du bâtiment. Les fonds marins sont éclairés artificiellement pendant les heures sombres afin d'attirer les poissons.

Un choix de matériaux primordial

Le choix des matériaux a été principalement axé sur la variation des types de matériaux et de finitions en fonction de leur utilisation et de leur emplacement dans le restaurant. Les finitions en bois plus rugueux caractérisent la zone d’entrée et l’arrière de la maison, évoluant vers des finitions de plus en plus raffinées lorsqu’on se dirige vers le cœur du bâtiment : la salle à manger. En étroite collaboration avec Hamran, un atelier de menuiserie local, les murs, le toit et le sol ont tous été revêtus de chêne norvégien récolté sur place.

Une série de meubles a été conçue exclusivement pour le restaurant, avec une chaise en tant qu’artefact central. Celle-ci est conçue comme une forme continue qui imite la manière dont les branches progressent naturellement de la tige de l’arbre vers l’extérieur (ici, les coins anguleux). Conçus selon des méthodes artisanales traditionnelles, les meubles représentent la philosophie du projet dans son ensemble : construire des structures solides pour le futur sans compromettre la beauté naturelle inhérente aux matières premières.

Une méthode de construction étonnante

La coque en béton d’Under a été construite sur une barge, à une vingtaine de mètres du site. Les fenêtres ont été installées avant la submersion. Au moment de la submersion, la structure flottait et a été délicatement déplacée vers son emplacement final par une grue et des remorqueurs. Après la submersion, les travaux de structure ont été achevés et le bâtiment a été boulonné à une dalle de béton ancrée au substrat rocheux situé sous le fond marin. Afin de garantir une parfaite connexion avec les boulons de la dalle de béton, l'équipe de construction a rempli la structure d'eau puis l’a fait couler. Après avoir vérifié que tous les boulons étaient bien serrés, l’eau a été évacuée, permettant ainsi aux travaux intérieurs de commencer.

Priorité à la recherche marine

Une partie tout aussi importante du projet concerne la facilitation de la recherche marine grâce au bâtiment. Le restaurant accueillera des équipes de recherche interdisciplinaires qui étudient la biologie marine et le comportement des poissons, au moyen de caméras et d’autres outils de mesure installés à l’extérieur de la façade du restaurant. Des chercheurs de l'Institut norvégien de recherche bioéconomique (NIBIO) et d'autres centres de recherche tentent de comprendre comment les poissons sauvages peuvent réagir aux signaux sonores et ils souhaitent étudier le comportement des poissons au fil des saisons. Les chercheurs contribueront également à créer des conditions optimales sur les fonds marins afin que les poissons et les crustacés puissent se reproduire à proximité du restaurant.

 « Nous avons observé et documenté la biodiversité marine dans la région depuis plus de quatre ans mais, avec Under, les possibilités d'observation changent radicalement. La possibilité d'être physiquement présent sur le fond marin offre une nouvelle possibilité d'observer la vie marine de manière plus précise et patiente », explique le biologiste Trond Rafoss, un collaborateur du projet. « Habituellement, lorsque nous plongeons, nous avons des contraintes de temps et nous ne pouvons pas tout voir. Ici, puisque nous pouvons rester dans le restaurant aussi longtemps que nous le voulons, cela ouvre des possibilités de découverte d'espèces, de comportements et de stades de vie jamais vues auparavant ». Les chercheurs ont d’ailleurs déjà découvert des espèces de méduses dont ils ignoraient l'existence, simplement à travers la fenêtre du restaurant.

Under est particulièrement bien adapté pour l'étude des petits organismes qui ne sont généralement pas détectés par la caméra. Trond Rafoss signale avoir déjà observé de petites larves de homard européen, des créatures de 5 à 6 mm jamais été observées dans la nature ni étudiées auparavant, si ce n’est dans des environnements de laboratoire contrôlés. La fenêtre est également devenue l’habitat favori des étoiles de mer et d’autres petites créatures marines.

L’objectif des chercheurs est d’informer sur le comportement et la diversité des espèces vivant autour du restaurant, par le biais de caméras et d’observations en direct. L'objectif ultime de la recherche est de collecter des données qui pourront être programmées dans des machines. Celles-ci surveilleront régulièrement la dynamique des populations d'espèces marines clés, créant ainsi de nouvelles opportunités d'amélioration de la gestion officielle des ressources marines.

Produits locaux et ambitions mondiales

L’objectif du restaurant est de créer une expérience gastronomique basée sur des produits locaux de haute qualité, avec une attention particulière pour la capture durable d’espèces sauvages. Le chef danois Nicolai Ellitsgaard, du restaurant Måltid à Kristiansand, réunit ici une équipe de 16 cuisiniers internationaux possédant l'expérience des restaurants cotés par le guide Michelin. La philosophie culinaire du restaurant est étroitement liée à celle du bâtiment lui-même. Basé sur les produits locaux récoltés en tenant compte de l'équilibre de la faune et de la flore environnantes, manger chez Under est un voyage à travers les paysages de Lindesnes : des fruits de mer, des coquillages et du varech récoltés localement, de la viande sauvage pendant la saison du gibier à la fin de l'automne. Pour gérer et réduire le gaspillage (notamment des espèces involontairement pêchées lors de la capture des espèces recherchées), l'équipe du restaurant s’est engagée à intégrer ces ingrédients dans les menus.

Une histoire visuelle

En plus du restaurant lui-même, Snøhetta a également conçu l'identité visuelle et le site internet d’Under afin de permettre au visiteur de vivre l'expérience d’y être présent, en présentant les éléments qui caractérisent le projet : le paysage unique, les ingrédients triés sur le volet, la philosophie du chef et l'esprit derrière l'architecture. Le choix des typos du site fait référence à la rugosité et à la matérialité raffinées de l'extérieur, tandis que la palette de couleurs est une interprétation contenue des textiles d'intérieur. Le logo est une abstraction de la forme du bâtiment et de son inclinaison dans la mer.

Une expérience d'un autre monde

Under est une histoire de contrastes. Tout d’abord, celui entre le paysage et la mer, entre le dessus et le dessous. Celui ensuite entre le chêne chaud et les textiles intérieur et la façade en béton brut résistant aux tempêtes et aux vagues puissantes. C'est une métaphore des contrastes de la vie…

Under permet au visiteur de jeter un œil perçant sur la mer du Nord et de déchiffrer la vie qui y a émergé il y a 4 milliards d'années. Le projet souligne le délicat équilibre écologique entre la terre et la mer et attire notre attention sur des modèles durables de consommation responsable. En se concentrant sur la coexistence de la vie sur terre et dans la mer, Under propose une nouvelle façon de comprendre notre relation avec notre environnement, tant au-dessus de la surface que sous l'eau.

 

GERELATEERDE DOSSIERS