Doorzoek volledige site
29 maart 2016 | MICHEL VAN DEN BOSCH

Hasselt, première ville belge à mettre le banc Solar de Stradus en service

La ville de Hasselt vient de mettre un banc Solar de Stradus en service comme la première ville en Belgique. Le banc est équipé de panneaux photovoltaïques intégrés et permet de charger des téléphones mobiles, des tablettes, des ordinateurs portables, voire des vélos électriques. Joost Venken, échevin de l’Énergie et du Développement durable, est convaincu que le succès de ce type de mobilier urbain ira croissant. Peut-être que d’autres bancs solaires seront rapidement installés à Hasselt.

La gamme de mobilier urbain Solar est une collection de bancs et de tables munis de panneaux photovoltaïques intégrés, qui convertissent l’énergie solaire captée en électricité verte pouvant servir à recharger des téléphones mobiles, des tablettes, des ordinateurs portables et même des vélos électriques. Hasselt, auréolée du titre de « smartest city » du pays l’année dernière, est désormais la première ville belge à mettre un banc Solar en service.

Le banc a été installé dans le parc municipal de Hasselt. Lors de la présentation organisée mercredi 23 mars au Theatercafé, Joost Venken, échevin de l’Énergie et du Développement durable, s’est montré très enthousiaste à propos de cette application. « Si Hasselt doit utiliser les énergies renouvelables dans le futur, elle se servira en premier lieu du soleil », a expliqué M. Venken. « Cette initiative a été prise avant tout dans un but de sensibilisation. Mieux qu’une brochure, un tel banc montre ce qu’il est possible de faire avec l’énergie solaire. Et puis, les panneaux photovoltaïques peuvent aujourd’hui être intégrés à grande échelle et à des prix relativement avantageux. Ils produisent de l’énergie locale avec une captation aussi directe que possible. »

La ville de Hasselt, qui entend jouer un rôle de pionnière du développement durable, est fière d’être la première à mettre ce banc en service, même si M. Venken ne doute pas que d’autres lui emboîteront bientôt le pas. « On peut considérer ce banc comme un service supplémentaire offert aux utilisateurs du parc », explique M. Venken. « Le banc est raccordé au secteur afin de pouvoir y injecter l’énergie excédentaire produite et de fonctionner même lorsqu’il n’y a pas assez de lumière solaire. Même si la ville de Hasselt s’enorgueillit de cette primeur, je suis absolument convaincu que ce mobilier high-tech intelligent se retrouvera partout dans l’avenir proche. Après l’été, la ville examinera la possibilité d’installer d’autres bancs. Peut-être sur le campus universitaire lorsque les travaux seront terminés. Le premier banc sera sans doute réinstallé ailleurs après le réaménagement du parc.»

GERELATEERDE DOSSIERS