Doorzoek volledige site
20 februari 2015 | MARIJKE MARIS

Minghu Wetland Park par Turenscape

Illustratie | Archdaily
Illustratie | Archdaily
Illustratie | Archdaily
Illustratie | Archdaily
Illustratie | Archdaily
Illustratie | Archdaily
Illustratie | Archdaily
Illustratie | Archdaily
Illustratie | Archdaily

Les architectes paysagistes de Turenscape ont transformé une fleuve bétonné et une banlieue abandonnée en un 'wetland park'. Le parc est l'une des composantes d'une infrastructure écologique urbaine qui offre différents services écologiques comme la gestion des inondations, l'épuration des eaux et la restauration de milieux indigènes. Par ailleurs, le parc crée un espace public appréciable, source de plaisir esthétique. 

Objectifs et défis

Liupanshui (Chine), connue pour son climat frais, est une ville industrielle construite dans les années 60 dans une vallée entourée de collines calcaires. Elle est traversée par le fleuve Shuichenghe. D'une superficie de 60 kilomètres carrés, la ville est densément peuplée et compte 0,6 million d'habitants.  Dans le cadre d'une grande campagne visant à améliorer la qualité de l'environnement, la municipalité a donné mission à Turenscape de développer un concept qui s'attaquerait à plusieurs problèmes sérieux : 

1) Pollution de l'eau : Etant l'une des grandes villes fortement industrielles construites pendant la guerre froide,  l'activité industrielle à Liupanshui est dominée par le charbon, l'acier et le ciment. Les citoyens ont longtemps souffert de la pollution de l'air et de l'eau.

2) Inondations : Située dans le creux d'une vallée, la ville est exposée aux inondations pendant la mousson mais également à d'importantes périodes de sécheresse durant la saison sèche. Cela est dû à la porosité du calcaire. 

3) Restauration du fleuve: Dans les années 70, le Shuichenghe a été canalisé pour offrir une solution aux inondations. En amont, le canal parvient à  absorber l'excédent de précipitations mais il empire la situation en aval. L'ancien fleuve sinueux a fait place à un fossé en béton très laid, perdant ainsi sa capacité à prévenir les inondations.

4) Création d'espaces ouverts : Suite à l'explosion démographique, la ville dispose de trop peu d'espaces verts et de loisirs. Le réseau hydraulique, jadis une bénédiction pour la ville, est devenu une zone abandonnée, une décharge et un endroit dangereux.  L'accès à des espaces verts restaurés est indispensable pour une communauté si dense.

 

Le projet

Le projet Liupanshui Minghu Wetland Park, d'une superficie de 90 hectares, est la première phase d'un vaste plan écologique de Turenscape pour la ville.

Les rivières existantes, marais et terres basses seront tous intégrés dans un système de gestion des inondations et d'épuration écologique. L'ensemble est relié grâce au fleuve et forme une série de bassins de collecte et zones humides d'épuration de différentes capacités.  Cette approche minimalise non seulement le risque d'inondations mais augmente également l'arrivée d'eau vers le fleuve et la possibilité de stocker l'eau après la saison des pluies.

La digue en béton du fleuve canalisé a été démolie. Les rives naturelles et leur écosystème ont été restaurés. Cela revitalise le pouvoir d'auto-épuration du fleuve.

Enfin, des espaces publics continus ont été aménagés pour permettre aux piétons et aux cyclistes d'accéder au bord de l'eau. Ces sentiers relient loisirs urbains et espace écologiques entre eux.

Le Minghu Wetland Park a été aménagé sur des terres polluées, d'anciens étangs de pêche et des bandes de culture de maïs mal gérées. Le site était dominé par les décharges et l'eau polluée. Le parc est un exemple de restauration de la biodiversité et des milieux indigènes, de gestion naturelle des eaux et de prévention des inondations, couplé à la création d'espaces publics de qualité, ce qui en fait un catalyseur de développement urbain.

GERELATEERDE DOSSIERS