Doorzoek volledige site
01 juni 2015 | WOUTER VAN DEN BOSSCHE

Xella développe un concept de façade mince pour la construction industrielle

Brussels Greenbizz, projet mixte logements-bureaux respectueux de l’environnement Illustratie | Xella
Illustratie | Xella
Illustratie | Xella
Illustratie | Xella
Illustratie | Xella
Illustratie | Xella
Illustratie | Xella

Parce que les façades sont de plus en plus épaisses afin de satisfaire à la réglementation PEB, Xella a développé le système Hebel Plus, qui combine des panneaux Hebel et des panneaux sandwich isolés, ce qui permet une construction de façade jusqu’à un tiers plus fine tout en étant efficicace en termes d’étanchéité à l’air, d’isolation thermique, d’acoustique et de résistance au feu.

Façade un tiers plus fine et sans convection

Pour satisfaire aux normes sévères d’isolation PEB, la construction industrielle doit désormais également se conformer à la tendance en faveur de structures de façade plus épaisses. Afin de respecter la réglementation PEB actuelle, les murs extérieurs ont souvent plus de 30 cm d’épaisseur et les pertes d’espace dans le bâtiment deviennent ainsi considérables. Pour cette raison, les ingénieurs de Xella ont conçu le système Hebel Plus, via lequel des panneaux sandwich dotés d’un noyau d’isolation en PIR de 8 cm d’épaisseur sont fixés directement sur des panneaux Hebel de 15 cm d’épaisseur. Le résultat est une façade plus fin de près d’un tiers et qui répond malgré tout aux exigences PEB.

Un élément important permettant de gagner de la place est le fait que les panneaux sandwich sont vissés directement sur les panneaux Hebel, sans interstices. « Cette configuration offre les avantages supplémentaires d’une installation rapide et d’une isolation parfaite car toute convection entre les deux couches de matériaux est exclue », explique Sandra Van de Voorde, Project Manager chez Xella.

 

Gain de temps et d’argent
Étant donné qu’aucune structure porteuse n’est nécessaire afin de monter les panneaux sandwich, les gains de temps et de coûts d’équipement sur le chantier sont significatifs. Un autre atout du système Hebel Plus pour la construction industrielle est le fait qu’une seule opération suffit pour visser simplement et rapidement les panneaux sandwich contre les panneaux Hebel. « Lorsqu’il faut forer au préalable, une opération supplémentaire est nécessaire dans le processus de construction. Il n’est en outre pas évident de positionner ensuite correctement les panneaux sandwich devant les trous forés », poursuit Sandra Van de Voorde. 

 

Étanche à l’air et résistant au feu
Le système Hebel Plus assure une parfaite étanchéité à l’air. L’assemblage à tenon et mortaise des panneaux Hebel permet de réaliser des raccords impeccables. Afin de garantir l’étanchéité à l’air, les panneaux sont également collés ou pourvus de Compriband.

Hebel Plus garantit aussi la résistance au feu. Des dalles de bardage d’à peine 15 cm d’épaisseur offrent une résistance au feu de 6 heures (EI 360 min). Elles représentent donc un produit idéal pour réaliser des projets résistants au feu et peu énergivores. Avec en prime les avantages supplémentaires uniques du béton cellulaire Hebel : inertie thermique, isolation acoustique, montage rapide, etc.

 

Le témoignage de Govar Industriebouw, pionnier d’Hebel Plus
Le système Hebel Plus a été récemment utilisé par Govar Industriebouw, d’Ardooie. L’entreprise possède entre-temps quelques autres projets en cours ou en préparation, dont l’ASBL Ledap du joueur du Club de Bruges Tom De Sutter.

Selon Christophe Govaere, cogérant de Govar Industriebouw, le marché apparaît comme rapidement convaincu par l’application du système Hebel Plus. « Le système satisfait aux exigences PEB et incendie. Son prix avoisine aussi celui d’une façade en béton silex. Hebel Plus possède toutefois un avantage incontestable par rapport à cette finition en béton : la structure murale reste légère. La structure de façade totale est jusqu’à deux fois plus légère par mètre carré. Sur un sol de mauvaise qualité, la différence peut être énorme en termes de frais liés aux fondations. De plus, l’inertie thermique est aussi intéressante grâce à l’intérieur en béton cellulaire. Il joue le rôle d’un tampon pour la chaleur ou le froid, à l’inverse d’un bâtiment composé uniquement de panneaux sandwich. On reproche en effet souvent de nos jours aux bâtiments industriels de surchauffer trop vite à cause de la trop faible inertie thermique. Enfin, le panneau sandwich rehausse élégamment le vieillissement des panneaux en béton cellulaire. Les panneaux offrent aussi à l’architecte une large palette de possibilités esthétiques », indique Christophe Govaere.