Doorzoek volledige site
14 maart 2019

citydev.brussels développe ses occupations temporaires

Bridge City Illustratie | Patrice Niset Photographie
Bridge City Illustratie | Patrice Niset Photographie
Bridge City Illustratie | Patrice Niset Photographie

Des gestionnaires/coordinateurs ont été sélectionnés suite à un appel à intérêt pour les sites de Ropsy Chaudron à Anderlecht et BridgeCity à Bruxelles-Ville. Les sociétés Communa, Superlab et Sisyphe seront en charge de deux nouvelles occupations temporaires dès la mi-mars, pour une période de deux ans.

citydev.brussels est une institution d’intérêt public en charge du développement urbanistique de la Région de Bruxelles-Capitale. Au travers de projets immobiliers, l’institution bruxelloise remplit 3 missions : garder ou amener des entreprises en région bruxelloise en vue de favoriser le développement économique de la région et la création d’emplois bruxellois (en proposant des lieux d’hébergement de qualité à des conditions intéressantes); encourager les particuliers à venir habiter en région bruxelloise (en construisant, en partenariat avec le secteur privé, des logements conventionnés); réaliser des projets mixtes, complexes et ambitieux, alliant la production de logements divers, d’espaces économiques, d’infrastructures de base (voiries, égouttage, etc.), de commerces, d’espaces publics, d’équipements collectifs et de tout ce qui peut remailler ou redynamiser une ville ou un quartier.

Les occupations temporaires

Depuis plusieurs années, les sites de citydev.brussels en attente de développement font l’objet d’occupations temporaires, ce qui a l’avantage de faire une présence dans les lieux, de les faire connaître, d’éviter la taxe sur les immeubles vides, de supprimer les frais dus aux mesures conservatoires (sécurité, vandalisme, squat), de faire naître des projets et de jouer notre rôle de développeur régional dès ce stade. Le plus gros exemple étant le Studio CityGate, où plus de 20 000 m² sont dédiés à des ateliers d’artistes, à un pôle culturel, social et économique, à des équipements collectifs et à un skate park. Elle est gérée par la SPRL Entrakt.

Communa pour Ropsy Chaudron

C’est l’ASBL Communa qui a remporté l’appel à intérêt. Elle réhabilite les bâtiments vides de la Région bruxelloise pour les transformer en communs urbains regroupant associations, habitants, artistes et entrepreneurs sociaux qui s'attaquent aux défis sociétaux de notre époque. Leur vision consiste à transformer ces espaces en tiers-lieux, réappropriés et cogérés par les personnes qui les occupent, contribuant ainsi aux nouveaux modes de fabrique de la ville.

Le projet entend réunir différents acteurs proposant des activités et usages sous-représentés dans le quartier, et donc complémentaires à ce qui existe déjà (par exemple, Stock Exchange, Bwahtt, et Volta). Ces différentes parties prenantes au projet ont dans leur ADN la recherche d'une implication forte dans la vie locale afin de nouer des liens étroits avec les divers acteurs dont elle se compose. L'absence de partenaire nominatif quant aux espaces à front de rue ainsi que dans la cour intérieure sera une invitation faite aux acteurs locaux (riverains, associations, écoles…) à coconstruire et coréaliser ce projet transitoire. Une partie du bâtiment pourra également être destinée au logement de personnes sans-abri.

Superlab et Sisyphe pour BridgeCity

Les sociétés Superlab et Sisyphe seront partenaires pour le développement du projet BridgeCity. Superlab ayant une expérience probante dans les occupations temporaires (CityGate Il, PlanetPark/Extreme , Kanal-Centre Pompidou) et Sisyphe ayant pour volonté de rassembler des énergies autour d’une dynamique commune de réhabilitation d’espaces abandonnés, vacants ou en processus de transformation en Région bruxelloise, en les destinant à des activités artisanales, créatives, sociales et artistiques.

Le projet veut pour l'occupation de ce site une mixité de profils et d'offres en vue d'en faire un nouvel hot spot culturel et technique à Bruxelles, en tenant compte des aspects sociaux, collectifs et économiques. Les partenariats actuels et futurs, en vue de créer un écosystème équilibré de services et d'expériences, s'articuleront autour de différents thèmes : culture, création y inclus la technologie et l'économie, communauté, respect mutuel, cocréation, sens du collectif et éthique.