Doorzoek volledige site
28 maart 2017 | MICHEL VAN DEN BOSCH

Une école économise jusqu'à 75% de frais d'éclairage grâce à des détecteurs

Le groupe scolaire Impact de Bruges est parvenu à réduire les frais d'éclairage de 60 à 75%. Il y est parvenu grâce à des détecteurs d'éclairage intelligents de Niko, qui ont un impact plus important sur la facture énergétique que l'heure d'été. De plus, la commande d'éclairage intelligente aide à augmenter la concentration des élèves. Impact est le premier groupe scolaire de Belgique à utiliser cette technologie.

 

Dans les années 70, l'heure d'été a été introduite pour bénéficier de plus de lumière naturelle pendant la journée, afin d'économiser de l'énergie. Cependant, différentes études réfutent depuis longtemps l'utilité de l'heure d'été. En effet, l'énergie consommée n'est pas toujours utilisée efficacement, surtout dans les écoles. Les bâtiments du groupe scolaire Impact de Bruges ont été érigés dans les années soixante, septante et quatre-vingt. A l'époque, les économies d'énergie n'étaient pas vraiment un sujet de préoccupation. Le groupe scolaire a décidé d'y apporter du changement. L'installation lumineuse standard a été remplacée par un réglage intelligent de l'éclairage avec des détecteurs Dali de Niko, le leader belge du marché de l'éclairage intelligent.

« Les détecteurs enregistrent les mouvements dans le local, en conséquence de quoi l'éclairage ne fonctionne que lorsque quelqu'un est présent. Ils veillent également à la mise en marche automatique de l'éclairage, à la puissance lumineuse nécessaire. Lorsqu'il y a beaucoup de lumière du jour, l'éclairage est plus fort sur le côté (plus sombre) du couloir que du côté de la fenêtre. Ainsi, l'école bénéficie toujours et partout de la bonne quantité de lumière, » déclare Nico Schelfhout, expert de l'éclairage intelligent chez Niko.

 

Eliminer la fatigue

Le groupe scolaire a découvert qu'il pouvait ainsi consommer de 60 à 75% d'énergie en moins, selon l'espace dans lequel les détecteurs sont utilisés. De plus, l'éclairage peut être adapté manuellement. C'est surtout pratique en cas d'utilisation de tableaux numériques. Les enseignants peuvent diminuer l'éclairage sur le smartboard tandis que le reste de la classe reste suffisamment éclairé. Ainsi, la technologie intelligente aide les enseignants à conserver l'attention de leurs élèves.

« Souvent, les enseignants éteignaient la lumière dans toute la pièce pour que le smartboard soit plus lisible. En conséquence, cependant, les élèves se fatiguaient : lorsque leur regard passait du tableau à leur feuille, ils devaient adapter à chaque fois leurs pupilles à une puissance lumineuse différente. Le nouveau réglage de l'éclairage permet de bénéficier d'une quantité de lumière constante dans la classe. C'est plus confortable et moins fatigant pour les yeux des élèves, » explique Guy Dewulf, du service infrastructure du groupe scolaire.
 

L'heure d'été est dépassée

Les avantages qu'offrirait l'heure d'été semblent donc dépassés. La direction de l'école revient avec satisfaction sur son investissement.

Le directeur général, Wim Van Kerckvoorde : « Le nouveau réglage de la lumière naturelle est encore en phase de projet mais les premiers résultats sont certainement prometteurs. Nous avons comparé la consommation à des locaux où nous n'avons pas encore installé la nouvelle technologie et la différence est telle que nous pourrons rembourser notre investissement avec l'argent que nous économisons sur notre facture énergétique. De plus, nous réduisons notre empreinte écologique. »