Doorzoek volledige site
05 januari 2021 | KEVIN MOENS

The Penta, un lieu d’apprentissage flexible et spacieux

Illustratie | ABDM architecten
Illustratie | ABDM architecten
Illustratie | ABDM architecten
Illustratie | ABDM architecten
Illustratie | ABDM architecten
Illustratie | ABDM architecten
Illustratie | ABDM architecten

« Un campus intégré et durable offre à la communauté des étudiants et des enseignants un biotope bouillonnant. Il est un agréable ‘place to be’, un milieu favorisant l’inspiration et l’émancipation. » Telle était l’ambition mise en avant par Howest pour la construction de son nouveau campus. L’équipe de conception formée par ABDM architecten + RAU a joint le geste à la parole en imaginant un concept avant-gardiste flexible et techniquement à la pointe.

 

En 2013, Howest avait publié un appel ouvert à candidatures concernant un nouveau campus pour la Haute Ecole de Flandre occidentale à Courtrai. ABDM architecten s’était alors allié au bureau hollandais RAU pour être finalement choisi comme lauréat le 1er septembre 2014. Le nouveau campus devait accueillir de nombreuses fonctions, dont un restaurant, une bibliothèque, des locaux de cours et d’étude, des salles de réunion, un salon pour les enseignants, etc. Toutes les formations devaient également pouvoir y être hébergées de manière appropriée. Dirk Martens, gérant de ABDM architecten, explique : « Afin de pouvoir intégrer toutes les fonctions souhaitées, il nous fallait réaliser un bâtiment d’une superficie totale brute d’environ 11 000 m2. Outre les exigences organisationnelles de base, notre projet devait apporter une réponse à de fortes ambitions en matière de durabilité. Une méthodologie BIM était aussi requise. Autant de conditions préalables étaient essentielles pour garantir les missions d’enseignement en constante évolution de Howest. »

Par sa composition claire, le bâtiment bénéficie d’une bonne lisibilité. Il constitue également un environnement d’apprentissage agréable profitant d’une abondance de lumière naturelle et d’une spatialité particulière grâce aux escaliers qui se croisent dans l’atrium. La grande flexibilité du bâtiment permet de l’adapter avec un minimum d’interventions à l’évolution continue des modèles d’enseignement et de formation. Les auditoires jouxtent un forum et une zone de restauration et se trouvent en demi sous-sol, ce qui permet de mettre facilement cet espace à la disposition de tiers sans rendre accessible le reste du bâtiment.

Volume pentagonal

Des prescriptions urbanistiques entraînaient des contraintes significatives quant à l’occupation du sol. De plus, le maître d’ouvrage accordait une grande importance au caractère vert du terrain à construire, situé en bordure du Magdalenapark.

Lisez la suite de l'article dans le dernier numéro du Belgian Building Magazine