Doorzoek volledige site
26 november 2015 | JOOS NEVEN

Le BIM avec Vectorworks ? Rêve ou réalité ?

Vectorworks est connu pour être un excellent programme de CAO. Le logiciel dispose d’un seuil très bas, est loué pour ses outils graphiques et les changements sont faciles à faire. En même temps, la plupart des utilisateurs constatent lors d’une présentation de Vectorworks chez Design Express que le programme peut offrir bien plus que ce qu’ils pensaient – et utilisaient - depuis des années. Un exemple type : ils sont souvent surpris par la technologie BIM.

Tout en 3D

Saviez-vous que ce que vous dessinez dans Vectorworks est automatiquement disponible en 3D ? Même si vous ne dessinez qu’une forme 2D, vous pouvez la regarder en perspective. Passer à des volumes est dès lors très facile, car tout comme dans SketchupTM, vous pouvez utiliser un outil Extruder/Emboutir pour commencer à modéliser en 3D. En outre, Vectorworks supporte également des formes doublement courbées grâce aux techniques NURBS et Surfaces Subdivision. Avec la version 2016, vous pouvez également utiliser directement des scans 3D dans Vectorworks.

 

Une sélection d’objets BIM encore plus étendue

Les objets BIM (murs, fenêtres, portes, escaliers, dalles, toits, ascenseurs, ...) dans Vectorworks ne sont pas une nouveauté : ils font partie du programme depuis plus de 20 ans, mais sont souvent désignés d’une autre façon. Le terme « Outils hybrides » est parfois utilisé car ils disposent d’un affichage pour la 2D et la 3D – et sont donc hybrides. Le nom « Objets paramétriques » est aussi utilisé, car vous pouvez les adapter grâce à un nombre (souvent très étendu) de paramètres. Certains objets possèdent des composants 3D. Par exemple, les murs sont composés des parois intérieures et extérieures ainsi que d'un isolant ; les toits, des couvertures, d’un isolant et d’une structure porteuse ; et les dalles, d’une plaque en béton, d’une série de couches et d’une finition. Vous pouvez jumeler certains objets entre eux. Si vous déplacez un mur par exemple, alors les plaques des dalles et le toit s’adaptent immédiatement aux changements.

 

Créer soi-même des objets BIM

Modélisez vous-même rapidement et facilement en 3D et convertissez ensuite le résultat en un objet BIM sur mesure. Ou, dans le jargon Vectorworks, en un « Objet autohybride ». Cet objet montre tout en 3D et se présente également correctement en plan, en coupe ou en perspective. De plus, vous pouvez également visualiser des informations sur ces objets sur-mesure comme par exemple sa superficie, son volume ou s’il s’intègre dans un calcul thermique. Une autre manière de créer des objets BIM existe également : Marionnette, le premier outil de scripting visuel dans un programme BIM. Ou alors Python ou Vectorscript,si vous vous y connaissez davantage en programmation.

 

Importer des objets BIM

Et les objets BIM externes téléchargeables d’internet ? Depuis septembre 2015, www.bimobject.com (entre autres) a décidé de proposer sa bibliothèque dans un format Vectorworks. Pratique !

 

OpenBIM et IFC

Vectorworks soutient complètement le principe OpenBIM. Par IFC, vous pouvez échanger votre modèle avec tout autre programme BIM, et donc avec tout autre partenaire BIM de votre projet de construction. Vu que la communication est essentielle entre les différentes personnes d’un projet de construction, vous pouvez choisir dans Vectorworks pour quelles parties optimaliser l’export IFC. Un ingénieur Stabilité n’a pas besoin des mêmes informations qu’un ingénieur AEC/Techniques. Pour faciliter cette communication, Vectorworks supporte également le format BCF (BIM Collaboration Format).

 

Pour savoir plus sur Vectorworks 2016 et ses nombreuses possibilités, cliquez ici.

GERELATEERDE DOSSIERS