Doorzoek volledige site
07 maart 2018

De la friche désaffectée au quartier convivial

Le projet DOCKS BRUXSEL a permis de métamorphoser une friche industrielle désaffectée en un ensemble traité comme un quartier de ville. Illustratie | ART & BUILD ARCHITECT
Illustratie | ART & BUILD ARCHITECT
Le projet présente une superficie globale de 54.000 m2 hors-sols et hors-parkings, dédiés aux commerces, aux loisirs et aux activités productives. Illustratie | ART & BUILD ARCHITECT
Les maquettes produites par l'architecte ont été transmises aux bureaux d'étude pour l'étude de la charpente métallique de la verrière ou des structures de forme complexe. Illustratie | ART & BUILD ARCHITECT
L'ensemble est traité comme un quartier de ville composé de rues et de places. Illustratie | ART & BUILD ARCHITECT
Illustratie | ART & BUILD ARCHITECT
Une grande majorité des espaces est couverte d'une immense verrière protégeant des intempéries. Illustratie | ART & BUILD ARCHITECT
Illustratie | ART & BUILD ARCHITECT
Des commerces sont installés sur deux niveaux, au-dessus desquels se trouve un cinéma de huit salles ainsi qu'un espace événementiel avec terrasse panoramique. Illustratie | ART & BUILD ARCHITECT
Les formes complexes du projet ont été gérées globalement et non pas seulement par coupes ponctuelles, comme dans le cas d'une représentation en deux dimensions. Illustratie | ART & BUILD ARCHITECT

Le projet DOCKS BRUXSEL, conçu par ART & BUILD Architect et livré en octobre 2016 par les entreprises BPC Brabant et Besix, a permis de métamorphoser une friche industrielle désaffectée en un ensemble traité comme un quartier de ville composé de rues et de places. Une grande majorité des espaces ainsi créés est couverte d’une immense verrière protégeant des intempéries.

Le projet immobilier présente une superficie globale de 54.000 m² hors-sol et hors parkings, dédiés aux commerces, aux loisirs et aux activités productives. Il est composé de 8 bâtiments distincts sur une hauteur de quatre niveaux. Une grande variété d’activités y sont proposées : des commerces sur deux niveaux, au-dessus desquels sont installés un cinéma de huit salles ainsi qu’un espace événementiel avec terrasse panoramique. Le projet a également intégré les traces du passé industriel du site et vise à l’exemplarité en matière de développement durable.

La modélisation du bâtiment a été réalisée pour assurer la coordination des études en phase conception, ainsi que la coordination et le suivi des travaux en phase exécution. Les maquettes numériques ont été partagées avec les entreprises et la version compilée a été adaptée pour son utilisation en mode exploitation.

Un processus collaboratif initié par l’architecte

La maquette numérique a été utilisée pour l'ensemble du complexe, depuis le permis en 2012 jusqu’à la réalisation du dossier As-Built. Le processus BIM, initié par l'architecte, visait dans un premier temps à une meilleure coordination des plans, coupes et élévations traditionnellement en deux dimensions, grâce à une modélisation 3D « intelligente ». Avant même la construction et le chantier, il a été possible de détecter toutes sortes de problèmes architecturaux, spatiaux ou de collisions techniques.

Par la suite, les maquettes produites par l'architecte ont été transmises aux bureaux d’études pour retours et intégration des informations et modifications. L’étude de la charpente métallique de la verrière ou des structures de forme complexe en est un exemple.

En phase exécution, l’entreprise a également utilisé les maquettes. Les sous-traitants ont de leur côté soumis les leurs à l’architecte pour validation préalable. Les modifications et adaptations survenues en cours de construction ont ainsi été continuellement implémentées dans la maquette de l'architecte en vue de l'élaboration du dossier As-Built.

>> Plus d'infos

GERELATEERDE DOSSIERS