Doorzoek volledige site
24 oktober 2018

Des hologrammes sur un chantier ? Une primeur belge !

Illustratie | © Xella
Illustratie | © Xella

Xella, fabricant des blocs de béton cellulaire YTONG et des pierres silico-calcaire SILKA, franchit une nouvelle étape dans la numérisation du processus de construction et devient pionnier de la réalité mixte (RM) sur les chantiers. Première mise en pratique, le Zorgwoner Centrum-Zuid à Merelbele (Flandre Orientale), en collaboration avec l'entreprise de construction Vanhout.

Cela fait 5 ans que Xella est pionnière dans les processus BIM (Building Information Modelling) et ne regrette pas ce choix. "Le contrôle des erreurs intrinsèque au BIM nous permet de réaliser des économies de 10 à 15%", explique Jos Cox, CEO de Xella.

Mais la société a l'ambition avouée de faire encore mieux. "La production de blocs sciés sur mesure est déjà totalement automatisée à partir de modèles numériques. Un robot emballe les morceaux en fonction du montage sur le chantier. Pourquoi ne pas installer sur le chantier un robot similaire qui monterait automatiquement les murs ? L'innovation d'aujourd'hui est un grand pas dans cette direction." 

 

Une lentille holographique

Xella et Vanhout lancent en effet sur les chantier la réalité mixte (RM) avec lentille holographique : c'est une primeur belge ! Cette technologie rend disponibles toutes les données du modèle BIM sur le chantier en temps réel, via un cloud. Les ouvriers du bâtiment sont pour cela équipés d'un casque et d'une lentille holographique intégrée.

 

Mieux que la réalité virtuelle ou augmentée 

La réalité mixte est un grand pas en avant, comparé aux technologies précédentes que sont la réalité virtuelle (un monde virtuel constitué d'images informatiques, de films ou de photos) et la réalité augmentée (une image réelle enrichie par des hologrammes, l'exemple le plus célèbre étant celui de Pokémon Go). “La réalité mixte est une extension de la réalité augmentée, avec une touche interactive", explique Michael Van Tendeloo, responsable de projets BIM & Numérisation chez Xella. La réalité mixte projette dans l'environnement des éléments numériques quasiment impossibles à différencier du réel.

Avec cette innovation, Xella amène la numérisation au cœur même de chaque projet de construction : le chantier. "Jusqu'à présent, notre collaboration numérique s'arrêtait lorque démarrait le chantier. Mais la mise en œuvre de l'information des modèles sur le chantier va entraîner d'énormes gains", dit encore Van Tendeloo.

 

Cloud

Chaque image peut être affichée sous forme d’hologramme : vidéos, photos et bien entendu les modèles BIM. Xella construit ses propres modèles virtuels sur la base de modèles fournis par l'entrepreneur ou l'architecte et les place dans un cloud, qui est connecté à des informations logistiques telles que les numéros de pièce des éléments. La RM retire ses informations du cloud et les projette sur les différentes couches de verre de la lentille. Ainsi, l’utilisateur voit la réalité complétée par des hologrammes 3D. Grâce aux différentes couches de projection, les hologrammes obtiennent la bonne profondeur, et on peut voir sur un écran plat à quelle distance de soi se trouve un objet.

 

Multitâches

Des gains d'efficacité considérables sont apparus lors des tests réalisés par Xella sur la lentille holographique. "La technologie permet aux personnes sur le chantier de réaliser plusieurs choses à la fois. Leurs tâches quotidiennes deviennent plus simples, ils ont toujours les mains libres, doivent moins se déplacer et ne doivent pas aller chercher le cahier des charges (qui, dans certains gros projets, grossit jusqu'à devenir un livre très épais). Ils ne doivent plus contrôler non plus s'ils se trouvent ou pas du bon côté du mur, car la lentille garantit que le mur est automatiquement reflété."

Grâce à la réalité mixte, les activités peuvent mieux être suivies à distance, et il est facile de fournir une assistance en ligne sur le chantier. De plus, les activités sont enregistrées, de sorte que toutes les parties concernées peuvent voir en fin de journée ce qui a été fait et ce qui reste à faire." 

La lentille holographique offre énormément de possibilités, mais elle fonctionne de manière simple, tant géométriquement que visuellement. "Elle s'apprivoise très rapidement, explique Van Tendeloo. "Les personnes expérimentées sur un chantier sont souvent celles qui ont le moins d'expérience avec les technologies numériques innovantes. Nous ne voulons pas les effrayer. Il est préférable d'avancer pas à pas que de proposer un outil avec 1001 options de base."

 

Quatrième révolution industrielle

Pour l'entreprise de construction Vanhout, partenaire de Xella dans ce projet, il est important de ne pas minimiser ce genre de technologie innovante. Pour Joeri Schellens, administrateur-directeur de Vanhout, "ce que l'on peut appeler 'quatrième révolution industrielle' nous amène à organiser autrement la production. Notre travail consiste en partie à accompagner la transition vers les nouvelles technologies numériques. Il est important de réaliser que la numérisation mènera à une augmentation de la productivité et de l'emploi. Il n'entre nullement dans notre intention de remplacer les personnes par les nouvelles technologies, mais bien de construire des bâtiments de qualité d'une façon plus rapide, plus efficace et à moindre coût."