Doorzoek volledige site
11 september 2019

Démarrer en douceur avec le BIM

Illustratie | ILB architecten

Le bureau d’architectes Iglesias Leenders Bylois (ILB architecten) se met lentement mais sûrement au Building Information Modeling (BIM). Meindert Leenders, convaincu que tout architecte devrait aujourd’hui utiliser le BIM, en est le grand initiateur au sein du bureau : « Le projet ne doit pas nécessairement être imposant. Prenez un cas concret, fixez-vous quelques objectifs réalisables et essayez d’y parvenir avec le BIM. »

 

ILB architecten a, pour sa part, choisi 'Bergerheide' à Peer comme projet-test : celui-ci est composé de trois villas dans un parc et a été développé en collaboration avec l’entreprise de construction Dethier. Les consignes de la collaboration avaient déjà été établies assez clairement par Vlaanderen Bouwt asbl, ce qui offrait aux architectes un cadre parfait pour expérimenter le BIM.

Passer au BIM avec Vectorworks
« Jusqu’à maintenant, c’est avec Vectorworks que nous nous sentons le mieux. Le programme est intuitif et flexible et nous permet de transmettre rapidement des concepts personnels aux différents partenaires de la construction. » Ces dernières années, Vectorworks a fait des pas de géant dans le domaine du BIM, sans perdre de vue la valeur 2D du programme. « C’est vraiment ce qui met Vectorworks en avant en matière de conception intelligente. Avec Vectorworks, vous pouvez continuer à adapter des éléments en 2D même après avoir commencé votre projet 3D. » 
Un autre avantage de Vectorworks est qu’il ne tombe jamais dans les solutions toutes faites pêchées dans une bibliothèque. « Pour nous, ce n’est jamais ce qui doit primer. Nous sommes avant tout des concepteurs. Le BIM est un moyen d’optimaliser le projet, mais ce n’est jamais l’objectif. »
Un autre aspect important du BIM retenu par Meindert Leenders  est la possibilité de générer directement des coupes depuis le modèle 3D. La seule chose à laquelle il faut faire attention d’après lui est la tendance à l’excès de détails. « Au final, le BIM, c’est savoir se maîtriser et essayer de saisir l’essentiel en 3D. »

« Vous concevez à votre manière et vous développez votre propre modèle BIM. Quel que soit le programme que vous choisissez, il ne fera jamais votre modèle BIM à votre place. Vous devrez vous en charger vous-même. »


Débuter avec le BIM ? Lancez-vous !
Même si les échanges ne se sont pas tous parfaitement déroulés, Meindert Leenders reste très positif sur Bergerheide comme projet Open BIM : « C’était une très bonne école, tant pour nous que pour Dethier. » Tout au long du processus, les deux parties ont défini leur propre domaine d’activité. La conception restait entre les mains des architectes alors que l’entrepreneur s’occupait des plans de travail finaux. Le modèle Vectorworks a toujours servi
de référence, ce qui favorise fortement la communication mutuelle. « À présent, il ne se passe pas grand-chose lors de nos réunions de chantier. Nous ne rencontrons plus de problèmes majeurs. C’est l’avantage du BIM et du dessin 3D : chaque problème apparaît déjà lors du développement du modèle. »
Après son expérience avec Bergerheide, Meindert Leenders est entièrement convaincu par le BIM avec Vectorworks, même si, selon lui, cela ne doit pas immédiatement signifier un passage complet à l’Open BIM. « Je pense que beaucoup de gens sont méfiants car ils ne veulent pas de changement radical immédiat. Mais ce ne doit pas être le cas. Pour débuter avec le BIM, il suffit de se fixer quelques objectifs. Prenez un cas concret, rien de trop grand,
et essayez de mettre cela en oeuvre avec le BIM. Plus vous commencez tôt, mieux ce sera. »


Souhaitez-vous également commencer à travailler avec le BIM? Découvrez toutes les possibilités qui s’offrent à vous sur ce site web.