Doorzoek volledige site
12 september 2019

50% des professionnels belges de la construction intéressés par les nouvelles technologies

Illustratie | Batimat

Les nouvelles technologies figurent dans le top 3 des tendances qui intéressent la moitié des professionnels belges de la construction. Telle est la conclusion d'une étude de Batimat, réalisée par iVox. À l'occasion de la 60e édition du Salon international de la construction et de l'architecture, Batimat s'est penché sur les préoccupations des professionnels du bâtiment – des maîtres d'ouvrage et des architectes aux entrepreneurs. Ils semblent s’intéresser tout particulièrement à trois grands thèmes : « nouvelles technologies », « durabilité et énergie » et « sécurité au travail ». Des thèmes qui, cette année, seront également à l’honneur à Batimat, qui se tiendra du 4 au 8 novembre 2019 à Paris.

 

« Au début, il y avait des technologies comme le BIM, la réalité virtuelle, la mobilité électrique, l'Internet des Objets (IdO), le Big Data, l'intelligence artificielle et le cloud », explique Guillaume Loizeaud, managing director de Batimat. « Des nouvelles technologies qui, prises séparément, sont capables de changer la façon dont travaillent les entreprises de construction. L'objectif ultime est d'accroître la productivité et de fiabiliser la production : depuis la conception des bâtiments jusqu’à leur exploitation et leur démantèlement en fin de vie. Pour ce qui est de l'avenir, la fusion de ces nouvelles technologies annonce une ère aussi palpitante que prometteuse. En effet, la combinaison de deux ou plusieurs de ces nouvelles technologies multiplie la capacité d'innovation et offre un énorme potentiel aux entreprises de construction. »

Construire le secteur de la construction

L’étude de Batimat montre également que la façon dont les bâtiments sont utilisés est en train de changer. L'efficience, l'efficacité et la numérisation du secteur de la construction s'accélèrent, tandis que les derniers outils numériques (impression 3D, réalité virtuelle) et les solutions et processus innovants (construction modulaire, hors site, robotique) s’imposent. Les professionnels de la construction s'y intéressent : près de la moitié d’entre eux (44 %) placent les nouvelles technologies parmi les trois tendances actuelles les plus intéressantes. Les néerlandophones (54 %) se disent plus intéressés par les nouvelles technologies que les francophones (30 %).

Aménagement flexible

Outre les nouvelles tendances de la construction – comme l'utilisation exponentielle des drones, la popularité du Design-Build et le recours à la réalité augmentée, – la conception connaît elle aussi une véritable révolution. Là où l'on assignait auparavant aux bâtiments un but précis et immuable, ils sont dorénavant aménagés de façon assez neutre et souple... Si nécessaire, ils peuvent être facilement convertis à d'autres fins, comme le logement, le commerce de détail ou le bureau. En outre, le secteur de la construction utilise plus fréquemment les nouvelles technologies pour faciliter la gestion et l'entretien ou pour améliorer la connectivité des bâtiments, des intérieurs ou des jardins. Quelques exemples : des fenêtres qui s'ouvrent et se ferment d'elles-mêmes, de l'électricité qui peut être contrôlée à distance et des appareils qui s'allument automatiquement à certaines heures.

Durabilité et sécurité

Le développement durable joue aussi un rôle de plus en plus important dans le secteur de la construction. Afin de limiter la raréfaction des matières premières, le secteur doit développer des solutions renouvelables et les réutiliser autant que possible. Le secteur de la construction contribue à la lutte contre le réchauffement climatique en évitant (dans la mesure du possible) les émissions de CO2 dans les processus, en construisant des bâtiments économes en énergie et – pour l'énergie indispensable – en utilisant autant que possible des énergies renouvelables. En outre, le secteur tente d'inclure des plantes et des surfaces agricoles dans les zones et les bâtiments urbains. Enfin, la sécurité au travail et son amélioration sont un souci permanent pour le secteur de la construction. Les nouveaux outils qui les favorisent sont suivis de près.

Selon M. Loizeaud, les innovations sont intrinsèques au secteur de la construction : « Le bâtiment, le logement et le développement urbain évoluent en permanence et jouent un rôle essentiel dans le bien-être des résidents. La flexibilité et l'accessibilité accrues des bâtiments permettent de réinventer la façon de vivre et de consommer. Les innovations répondant à ces nouveaux besoins seront largement représentées lors de la soixantième édition de Batimat. »

Batimat 2019   

Les thèmes de la technologie, du développement durable, de l'énergie et de la sécurité seront les piliers de cette édition de Batimat, l'événement international pour des secteurs tels que l'architecture et la construction, qui se tiendra du 4 au 8 novembre 2019 à Paris. Cette année, Batimat fête ses 60 ans. Depuis sa création, Batimat a accueilli plus de six millions de professionnels et lancé plus de 4 500 innovations importantes dans le secteur de la construction. Batimat 2019 se penchera notamment sur six décennies d'innovations dans le secteur de la construction.

Pour plus d'informations, visitez le site web de Batimat.

Infos pratiques

Quand : Du 4 au 8 novembre 2019 inclus

Où : Parc des Expositions, Paris Nord Villepinte