Doorzoek volledige site
11 maart 2015

Bois & Habitat 2015 sous le signe des élévations et des extensions

Illustratie | Naturhome / Architecte Trema
Illustratie | Fabrice Debatty

Pendant 4 jours, du 20 au 23 mars 2015, Namur Expo deviendra comme chaque année le rendez-vous incontournable de tous ceux qui désirent construire, rénover, aménager ou décorer en bois. Pour cette 17e édition de Bois & Habitat, les organisateurs ont choisi comme thème central : « Extensions et élévations ».

Le bois offre en effet d’indéniables avantages constructifs dans le cadre d’extensions de bâtiment. En milieu urbain, dans le cas d’habitations mitoyennes où les seules possibilités d’agrandissement se situent souvent en arrière d’îlot, le bois se transporte facilement à travers une habitation et le montage se réalise très facilement sur place. En outre, une extension en bois tranche joliment avec la texture des matériaux existants et permet, par contraste, de mettre en valeur les autres matériaux ou d’opérer une transition franche entre la nouvelle partie de la maison et l’existant.

Il en va de même pour les rehausses d’immeubles où la nécessité de limiter les surcharges en toiture induit souvent naturellement le recours à un système constructif en bois. Par ailleurs, la préfabrication en atelier de la quasi-totalité des éléments de construction en bois conjuguée à la légèreté de ce matériau  qui offre une grande facilité de manutention en font également une solution idéale pour ce type de chantier.

Le système à ossature bois convient parfaitement pour des extensions ou des surélévations (création d'un niveau supplémentaire sur une habitation de plein pied).

L’agrandissement ou la surélévation d’une maison existante avec des panneaux ossature bois permet une intervention rapide puisque les panneaux sont fabriqués en atelier. C’est l’un des grands atouts du bois par rapport à la construction traditionnelle en maçonnerie. En effet, une bonne planification et une préfabrication en atelier engendrent des économies non négligeables : pas de mauvaises surprises dues aux intempéries et aux délais d’exécution. Le gros œuvre d’une construction en bois peut être réalisé en une ou deux semaines, voire en quelques jours en cas de préfabrication des éléments de parois en atelier. Cette rapidité d’exécution constitue un solide avantage pour le candidat bâtisseur qui évitera les désagréments habituels résultant d’un chantier puisque les différents éléments seront assemblés sur place.

 

Facilités d’agrandissement

Selon l'intention architecturale, l'extension permettra de s'inscrire dans la continuité ou au contraire de rompre avec l'ouvrage existant. Ce faisant, elle modifiera l'écriture de façade par l'ajout de jeux de toiture (courbe, terrasse, à plusieurs pans, végétalisée...), de percées, d'avancées ou de retraits, d'un revêtement bois…

Quel que soit le contexte, le bois offre une grande liberté architecturale. Il est capable de s’intégrer à tous les matériaux, de s’adapter à tous les styles, de se plier à toutes les envies architecturales, de s'exprimer dans un large choix d'essences et donc de couleurs et, in fine, de se monter et se démonter selon les besoins. Dans une construction à ossature bois, il est en effet aisé et économique de procéder à des transformations ultérieures : les murs peuvent être démontés sans grande difficulté ni poussière excessive ; il n’est donc pas nécessaire que les occupants quittent l’habitation durant les travaux. De plus, les pièces de bois issues du démontage peuvent être réutilisées. 

 

Le bois prend de la hauteur

Ces mêmes atouts font du bois un matériau de référence en matière de surélévation.
Lorsque l'espace vient à manquer et qu’il n’est pas ou plus possible d’agrandir l’habitation horizontalement, le bois permet d’envisager l’extension verticale (ou surélévation) ce qui s'avère parfois hasardeux, voire impossible avec une solution en béton en raison des risques encourus par les fondations d'origine. Une surélévation en bois, en revanche, s'affranchit de ces menaces de surcharge. Et pour cause, le bois est à volume égal 5 fois moins lourd que le béton armé et 15 fois moins lourd que l’acier.

Par ailleurs, contrairement à l'extension en plan, l'élévation permet d'augmenter la surface habitable sans modifier l'emprise au sol. Elle s'avère souvent l'unique solution en milieu urbain compte tenu de l’exiguïté des lieux et du renchérissement du foncier. Dans ce contexte, procéder à une surélévation offre donc l'avantage d'accroître les mètres carrés sans achat supplémentaire de foncier et de conférer une plus-value à un bien existant.