Doorzoek volledige site
17 januari 2018 | SANDRINE BONMARIAGE

A Chaumont-Gistoux, le Business Village se veut respectueux de l’environnement

Illustratie | Atelier D - A3 Architecture
Illustratie | Atelier D - A3 Architecture
Illustratie | Atelier D - A3 Architecture
Illustratie | Atelier D - A3 Architecture
Illustratie | Atelier D - A3 Architecture
Illustratie | Atelier D - A3 Architecture
Illustratie | Atelier D - A3 Architecture
Illustratie | Atelier D - A3 Architecture
Illustratie | Atelier D - A3 Architecture
Illustratie | Atelier D - A3 Architecture

Situé à Chaumont-Gistoux, le Business Village est un bâtiment regroupant commerces, services et entreprises. Conçu par les bureaux Atelier D et A 3 Architecture, le bâtiment allie respect du terrain et de l’environnement. Bien que situé en zone d’habitat mais bordé d'une zone agricole et d'une carrière, le terrain ne permettait pas l’implantation de logements. Les architectes ont tiré parti de la forte dénivellation du terrain et conçu un bâtiment respectueux de l’environnement en limitant les nuisances tant pour sa construction que pour son utilisation. L’objectif était de gérer au mieux les apports énergétiques naturels et le processus de construction et de veiller à construire un bâtiment bien isolé, étanche à l’air, avec des matériaux naturels (bois, béton, zinc, verre).

 

Epouser le relief

L’implantation des volumes devait épouser le relief au plus près, tout en respectant des pentes et des accès réalistes. Dans le but de réaliser un bâtiment à faible consommation énergétique, les architectes souhaitaient que l’orientation principale du projet soit axée plein Sud avec des toitures orientées Sud-Est et Sud-Ouest. L’inclinaison des toitures devait tenir compte des pentes minimales pour le solaire thermique au Sud-Est et pour le photovoltaïque au Sud-Ouest. Initialement, cette dernière toiture était couverte de capteurs PV, et l’autre de capteurs froids qui alimentaient une gigantesque citerne de huit cent mètres cube nécessaire à la bonne marche d’un système qui permettait l’échange de calories ou de frigories entre les saisons chaudes et froides. L’arrivée du Delhaize au rez et les modifications apportées aux subventions régionales pour l’énergie solaire ont amené à modifier l’approche initiale de l’HVAC. Mais la conception générale est restée et peut être encore exploitée.

Laisser entrer le soleil

L’ensemble bâti comporte au rez-de-chaussée une dalle rectangulaire de deux mille mètres carrés dont seuls les petits côtés SE et NO ne sont pas enterrés. Ceux-ci sont accessibles au niveau des voiries existantes, depuis le parking extérieur en façade SE et à l’arrière via une aire de service. Le rez-de-chaussée est aussi accessible depuis le niveau inférieur du parking souterrain. Sur cette dalle s’élève une construction  en L dont les faces extérieures et les toitures sont orientées SE et SO afin d’accueillir un maximum de baies et de capteurs solaires bien orientés. Les faces intérieures du L accueillent au niveau +1, un parking extérieur situé au-dessus de la grande surface commerciale, auquel on accède  par une rampe qui suit le relief originel du terrain en partant du niveau 0. La dalle de ce niveau se poursuit autour du L pour suivre le relief et atteindre un parking souterrain placé sur celui du rez. En poursuivant le cheminement, on aboutit niveau +2 coté SO. Un parking extérieur se déploie devant  une façade qui pointe vers le Sud. Les façades SE et SO  se rejoignent ainsi plein Sud dans une cascade de terrasses et d’escaliers déployés sur quatre niveaux.

 

 

GERELATEERDE DOSSIERS