Doorzoek volledige site
09 december 2015 | PHILIPPE SELKE

À Liège, le quartier des Guillemins poursuit sa mutation (Nadine Buol / Altiplan)

Illustratie | Nadine Buol / Altiplan

Après la gare Calatrava, la nouvelle Tour des Finances et le projet du futur "Paradis Express", le quartier des Guillemins poursuit sa mutation. Un projet immobilier concernant l'îlot situé à l'angle de la Place et de la rue des Guillemins vient ainsi de démarrer. Le nouveau projet, nommé Liège Office Center, démarrera dès que les dernières autorisations seront réunies par le maître d'ouvrage, le groupe liégeois Ardent Group. L'architecte désignée est Nadine Buol, associée au niveau de la réalisation avec Altiplan et le bureau d'études Lemaire.

La première phase de ce projet a débuté le 30/11 par la démolition du bâti existant, constitué d'un groupe de neuf bâtiments pour la plupart vétustes et ne comprenant aucun logement. L'îlot actuel couvre une surface de 4745 m2.

A vocation mixte, le projet, d'une superficie totale de 17.708 m2, se composera de 15263 m2 de bureaux, 959 m2 de commerces et de 12 logements répartis sur 1387 m2. Sa façade légèrement désaxée prendra la forme d'un vaste cube de verre de plus de 30 mètres de haut, s'intégrant parfaitement dans le paysage du quartier des Guillemins, aux côtés de la gare et de la nouvelle Tour Paradis, la plus haute de Wallonie avec ses 118 mètres.

 

La vision de l'architecte, Nadine Buol et du bureau Altiplan

Nadine Buol est une architecte expérimentée qui travaille dans la discrétion. Outre son expertise dans les projets haut de gamme, elle jouit d'un grand savoir-faire en matière d'aménagement de quartier, tout particulièrement à Liège. Elle a en effet a conçu l'amphithéâtre situé en face de l'Aquarium (dans le contexte d'un aménagement plus global des rives de la Meuse), la Capitainerie du port de yachts de Liège et est également intervenue dans les quartiers historiques de Saint-Barthélemy et de la rue Hors-Château. Nadine Buol, initiatrice du projet, s'est associée à Altiplan, prenant en charge la conception et leur confiant l'exécution. ALTIPLAN° architects est implanté à Liège et à Bruxelles et compte une cinquantaine de collaborateurs. Parmi les dernières références liégeoises de ce bureau, citons 165 logements pour la Ville de Liège à Droixhe, le Centre du Design, la gare TVG fret pour CAREX à Bierset ou encore un Centre d'Affaires de 5.000 m2 à Vottem.

La priorité dans le projet a été l'intégration de celui-ci dans son environnement. L'ensemble du complexe a été envisagé comme un élément d'angle, composé d'un cube entouré de deux ailes. Situé face à l'ancienne gare des Guillemins, le nouvel axe vertical du projet se tourne volontairement vers la nouvelle gare, légèrement déportée par rapport à la gare initiale. Le cube vitré de la façade est donc décalé par rapport à la voirie et posé sur un socle, de manière à souligner sa verticalité et lui donner de la légèreté. Afin d'être en accord avec la gare, l'architecte a privilégié le verre, la pierre bleue et le blanc pour les façades intérieures de l'îlot. Un éclairage particulier et adapté aux saisons animera la façade.

 

Certification Breeam comme objectif

Ce projet immobilier présente de nombreux atouts sur les plans :

  • de la mobilité (parking souterrain de 172 emplacements réservés aux voitures, 72 aux vélos et 10 aux motos), proximité de la gare, du réseau autoroutier à 600m, du réseau de bus et, dans le futur, du tram
  • de la mixité, renforcée par le caractère modulable de ses espaces dont l'affectation peut aisément être adaptée
  • de son intégration dans l'environnement bâti existant
  • de son efficience qui se traduit par des performances techniques largement au-dessus des normes actuelles en matière de surface d'utilisation (80%), d'énergie (éclairage led dernière génération et récupération de la chaleur produite par des pompes à chaleur). En termes de développement énergétique et de consommation, le projet est 30% plus performant par rapport à la norme PEB actuelle.

En plus d'être un signal fort sur le plan architectural, urbanistique et environnemental, ce projet constituera également une zone de respiration. Organisé autour d'une cour, le complexe sera traversé par une voie piétonnière arborée qui permettra au public de rejoindre l'arrière du quartier. Il s'articulera en plusieurs blocs modulables. Le cube de verre situé à rue comptera 10 niveaux, tandis que les autres entités réparties autour de la cour s'élèveront sur 7 niveaux. Dans son ensemble, Le projet engage près de 30 millions d'euros.