Doorzoek volledige site
25 september 2019 | MICHEL CHARLIER

Neutelings Riedijk signent le Naturalis Biodiversity Center à Leiden

Illustratie | ScagliolaBrakkee / © Neutelings Riedijk Architects
Illustratie | ScagliolaBrakkee / © Neutelings Riedijk Architects
Illustratie | ScagliolaBrakkee / © Neutelings Riedijk Architects
Illustratie | ScagliolaBrakkee / © Neutelings Riedijk Architects
Illustratie | ScagliolaBrakkee / © Neutelings Riedijk Architects
Illustratie | ScagliolaBrakkee / © Neutelings Riedijk Architects
Illustratie | ScagliolaBrakkee / © Neutelings Riedijk Architects
Illustratie | ScagliolaBrakkee / © Neutelings Riedijk Architects
Illustratie | ScagliolaBrakkee / © Neutelings Riedijk Architects
Illustratie | ScagliolaBrakkee / © Neutelings Riedijk Architects
Illustratie | ScagliolaBrakkee / © Neutelings Riedijk Architects
Illustratie | ScagliolaBrakkee / © Neutelings Riedijk Architects
Illustratie | © Neutelings Riedijk Architects

Le Naturalis est à la fois un musée et un institut de recherche sur la biodiversité, fondé en 1820 par le roi Guillaume 1er à Leiden, aux Pays-Bas. L'institut, fort d'une longue et riche histoire, a connu une croissance exponentielle au cours de la dernière décennie, d'où la nécessité urgente de rénover le bâtiment. Le nombre de visiteurs du musée a quant à lui rapidement augmenté pour atteindre 400 000 personnes par an. La conception de la rénovation a été confiée au bureau néerlandais Neutelings Riedijk Architecten.

 

Les nouvelles installations ultramodernes accueillent plus de 200 chercheurs dont les travaux relatifs au changement climatique, au déclin de la biodiversité sur Terre, aux disponibilités des matières premières et à la qualité de l'eau sont extrêmement importants. Les équipements offerts par Naturalis et une collection de... 42 millions d'objets permettent de travailler sur des solutions au plus haut niveau. En même temps, le nouveau bâtiment offre la possibilité de montrer au public la richesse et la beauté de la nature.

Une structure de béton tridimensionnelle

La nouvelle conception de Neutelings Riedijk propose un mélange de bâtiments existants et de bâtiments neufs, chaque activité étant hébergée sous une forme spécifique. L'atrium central relie les différentes parties de l'institut, les bureaux et les dépôts existants sont ainsi en connexion avec le musée et les laboratoires nouvellement construits.

L'atrium consiste en une structure de béton tridimensionnelle sous la forme de molécules imbriquées formant une dentelle d'ovales, de triangles et d'hexagones. La lumière du jour entrant par les fenêtres circulaires forme comme une 'couronne de verre' sous laquelle scientifiques, membres du personnel, étudiants et familles se rencontrent, renforçant ainsi la monumentalité de l’espace.

Des fonctions publiques telles qu'un restaurant, un magasin et le hall d’exposition se trouvent au rez-de-chaussée. L'escalier principal menant aux expositions ressemble à un sentier de montagne, il devient plus étroit au sommet et dispose de suffisamment d'espace pour accueillir Trix, un T-Rex âgé de 66 millions d'années mis à l'honneur dans la galerie Dino Era.

Une structure géologique en briques et béton blanc

L'extérieur des salles d'exposition, formé de blocs de briques en couches horizontales, imite une structure géologique. La variété de pierre de travertin utilisée a été choisie parce qu'elle avait développé sur une période de plusieurs siècles, des cristaux naturels, créant un éclat inédit. Les couches de briques sont entrecoupées de frises de béton blanc, conçues par la célèbre designer néerlandaise Iris van Herpen. A la demande de Neutelings Riedijk Architecten, elle a conçu un total de 263 panneaux inspirés par les formes naturelles des collections du musée. Ces panneaux semblent, en apparence, lisses comme de la soie, grâce à une technique spéciale développée dans le cadre du projet Naturalis. Cette ressemblance avec le tissu évoque les robes innovantes conçues par Iris Van Herpen pour des célébrités telles que Cate Blanchett, Beyoncé et Lady Gaga.

À l’intérieur du musée, le designer néerlandais Tord Boontje, connu pour ses éclairages, son mobilier et ses tissus aux motifs floraux et animaliers, présente près de 100 panneaux muraux saisissants et colorés. Ce sont de véritables histoires visuelles associant photographie et dessin afin de révéler les merveilles du monde naturel.

Le projet couvre environ 38 000 m2, dont 18 000 m2 en rénovation et 20 000 m2 de construction neuve.