Doorzoek volledige site
30 oktober 2018

Une formation Climate Reality pour le bureau d'architecture Aché Ligno

Au bureau Aché Ligno, tout tourne autour de la construction circulaire. Depuis 2013, le bureau travaille exclusivement avec le bois. Selon ses architectes, construire en bois est la manière la plus efficace d'immobiliser le CO² et de diminuer la quantité de déchets lors de la construction. Fin juin, Monica Cardoso et Piet Kerckhof, architectes chez Aché Ligno, ont participé à une formation Climate Reality. Voici la traduction de la synthèse de leur formation, paru dans le magazine ecoTips

Le Climate Reality Project

The Climate Reality Project, initié par Al Gore, est une organisation sans but lucratif qui s'engage à chercher une solution mondiale à la crise du climat. Elle aide les citoyens ordinaires à devenir activistes, en leur fournissant des outils, des formations et un réseau. Ils sont alors prêts à se battre (pacifiquement) pour trouver des solutions stimulant le changement mondial.

Dans le cadre de ce projet, des formations Climate Reality ont lieu chaque année en différents endroits du monde. Depuis le début du projet, environ 14 500 activistes pour le climat, de tous âge, nationalité et provenance, ont participé à ces formations.

 

Aché Ligno en formation

Le bureau Aché Ligno s'est spécialisé dans l'architecture durable en bois. Notre équipe est composée de 4 architectes, aux compétences complémentaires. Nous testons chaque projet sous l'angle de son empreinte écologique. Construire en bois est selon nous la façon la plus efficace d'immobiliser le CO² et de limiter le nombre de déchets en fin de cycle. C'est pourquoi nos bâtiments sont composés de bois lamellé croisé et, de préférence, ne contiennent pas de brique de parement.

Fin juin, nous avons participé à la formation Climate Reality à Berlin. Pendant 3 jours, nous avons assisté à des présentations intéressantes, des discussions intenses et des sessions de brainstorming créatives.

J'avais déjà suivi une formation en 2014 à Johannesburg (Afrique du Sud) et j'ai participé à celle-ci en tant que mentor. La Belgique était représentée par 2 mentors, Ignace Schops - expert en biodiversité, paysage et herpétologie - et moi-même, ainsi que par 19 mentorés, dont Monica Cardoso, architecte de notre bureau.

Un événement durable

L'impact et le message central de la conférence a été immédiatement perceptible dans le caractère durable de l'ensemble de l'événement (déplacement des participants, consommation d'énergie de l'hôtel pendant la conférence, catering végétarien...). L'organisation a clairement et immédiatement donné le ton.

Le premier jour, Al Gore, ancien vice-président des Etats-Unis et prix Nobel de la Paix, nous a fortement impressionné par son discours. Une présentation fascinante en 400 slides, chacun contenant des informations basées sur des faits scientifiquement explicables. Nous avons été frappés par son énergie et sa passion à combattre le changement climatique. Il a souligné qu'il était désormais clair et scientifiquement prouvé que les événements récents, tels que les inondations, les fortes tempêtes, les vagues de chaleur, les tornades, la sécheresse, les incendies de forêt, la disparition d'espèces, la pénurie de nourriture et les problèmes de santé trouvaient leur origine dans l'utilisation excessive des énergies fossiles.
 

Besoin de changement

Cette formation a eu lieu à une époque où l'Europe commençait à ressentir les effets du changement climatique. Et pourtant, nous continuons à investir dans le lignite, le gaz et le pétrole. Récemment, le parlement allemand a eu un débat animé pour savoir s'il fallait ou non arrêter l'exploitation des centrales électriques au lignite.

Al Gore ne voulait pas seulement dresser un constat dramatique de la situation, mais également proposer des solutions. Une combinaison de panneaux solaires, d'éoliennes, d'énergie marémotrice, de stockage d'énergie... peut nous assurer une plus grande indépendance vis-à-vis des énergies fossiles. Les mineurs des exploitations de lignite en Allemagne et en Pologne peuvent se recycler et s'assurer un avenir dans la transition vers les énergies renouvelables. 150 000 personnes travaillent encore dans les mines d'Allemagne et de Pologne. Mais en Allemagne, 175 000 emplois ont déjà été créés dans le domaine des énergies renouvelables.

L'Europe est également touchée par la crise des réfugiés. Al Gore fait un lien clair entre cette crise et le changement climatique. Lorsque les conséquences de cette problématique continueront à se multiplier, la pression sur les frontières européennes augmentera de façon exponentielle. Nous devons nous préparer à davantage encore de drames humains.
 

Enfin !

Cette formation est une chance et une expérience unique à ne pas manquer si vous êtes intéressé par le changement climatique et curieux d'en savoir plus, si vous aimez la nature et notre planète, si vous vous souciez de l'avenir de vos contemporains et des générations futures, si vous souhaitez rencontrer des personnes ayant la même approche que vous, si vous voulez faire la différence. 

Toutes les informations se trouvent sur le site www.climaterealityproject.org

 

GERELATEERDE DOSSIERS