Doorzoek volledige site
09 november 2016

Rénovation complète de la Clinique Notre-Dame de Grâce à Gosselies

Chambre particulière entièrement équipée
Brussels Greenbizz, projet mixte logements-bureaux respectueux de l’environnement
Détecteur de mouvement intégré au service de radiologie
Appareillage antimicrobien Mosaic pour la commande des volets roulants
Actuateurs MyHOME pour la gestion de l’éclairage

En l’espace de quatre ans, la Clinique Notre-Dame de Grâce à Gosselies a été entièrement rénovée. L’hôpital répond désormais tout à fait aux besoins du patient moderne. Les solutions de Legrand augmentent le confort des patients et du personnel, ainsi que l’efficacité énergétique de l’hôpital.
 

Les personnes qui se rendent à l’hôpital aujourd’hui ont peine à croire qu’elles se trouvent dans un bâtiment des années 1970. Après des rénovations majeures, la Clinique Notre-Dame de Grâce est devenue un établissement de soins qui offre tout ce que les patients et visiteurs d’aujourd’hui attendent d’un tel bâtiment : beaucoup de lumière, une décoration attrayante et colorée et des chambres confortables pourvues d'une technologie de pointe. Fait remarquable : lors des rénovations, l’hôpital a continué de fonctionner.

 

Economie d'énergie

David Renaut, Directeur Infrastructure Notre-Dame de Grâce : « L’hôpital avait urgemment besoin d’être rénové. Les chambres n’étaient pas pourvues de douche, le confort thermique n’était pas optimal et les chambres individuelles étaient rares. Il ne répondait donc plus du tout aux attentes des patients. Comme l’hôpital a continué de fonctionner lors des travaux et que les rénovations devaient se dérouler avec un minimum de nuisances sonores, nous avons utilisé de nombreuses techniques de construction modulaire. Prenez le nouveau bâtiment administratif de 2000 m2, qui a été assemblé en une grosse semaine et terminé en un mois et demi. La moitié des chambres sont maintenant individuelles. Nous avons donc dû étudier la meilleure façon d’utiliser l’espace. Nous avons aussi réfléchi longuement à l’utilisation rationnelle de l’énergie. Grâce entre autres à la cogénération, la consommation énergétique de 2015 a baissé de 10 %. Cela peut sembler peu, mais nous avons choisi dès le début d’investir une partie des économies d’énergie dans le confort des patients. Toutes les chambres sont désormais pourvues de plafonds thermiques, afin que la température dans les chambres reste agréable même en été. En outre, les chambres disposent de tout le confort moderne : éclairage d’ambiance LED, radio dans la chambre et la salle de bains, tentures et télévision télécommandées, lit pliable supplémentaire pour le/la conjoint(e)... Les rénovations sont à présent terminées, mais nous nous lancerons bientôt dans notre prochain grand projet : la construction d’un nouvel hôpital de jour de 2 étages, avec une superficie totale de 3500 m2. »

 

Attention à l'hygiène

Jean-Pierre Thonar, Key Account Engineer Legrand : « Legrand était l’unique fournisseur. Toutes les installations nécessaires proviennent de notre vaste gamme de produits. L’un des produits que nous avons utilisé dans l’ensemble du bâtiment est l’appareillage antimicrobien de la gamme Mosaic, idéal pour les hôpitaux, où l’hygiène est une priorité. Les produits sont conçus à partir d'un matériau antimicrobien à base d’ions argent (ag+). Cette technologie rend possible la destruction partielle de la plupart des bactéries sans effets d’accoutumance ou de résistance. La destruction est physique et non chimique, ce qui offre une garantie supplémentaire de non-prolifération des bactéries. Les salles de réunion et le service radiologie sont quant à eux équipés du système domotique MyHOME. Le système d’exploitation central permet de programmer des paramètres personnels pour entre autres la luminosité, le son et le chauffage. Grâce au MyHOME dans la pièce où les radios sont examinées, le médecin ou technicien peut ajuster la luminosité d’une pression sur le bouton. Il y a 3 modes : 30 %, 60 % et 100 %. Enfin, il reste les Lighting Management Solutions. Dans les bureaux, écoles et hôpitaux, ce sont le chauffage et l’éclairage qui consomment le plus d’énergie. À Notre-Dame de Grâce, le problème s’est surtout posé dans les vestiaires du service radiologie où on oubliait parfois d’éteindre la lumière le soir. Legrand avait cependant la solution idéale. Chaque cabine dispose aujourd’hui d’un capteur qui allume la lumière lorsqu’un patient entre dans la cabine et l’éteint après un certain temps quand la pièce est vide. De cette manière, toutes les lumières sont éteintes dans les cabines à la fin de la journée. »