Doorzoek volledige site
25 oktober 2017 | PHILIPPE SELKE

A Charleroi, on construit un hôpital sur un terril

Illustratie | Reservoir A
Vue sur la ville depuis le site du futur hôpital
Illustratie | Reservoir A
Illustratie | Reservoir A
Illustratie | Reservoir A
Illustratie | Reservoir A

Le Grand Hôpital de Charleroi doit faire face à une infrastructure vieillissante dispersée à travers la ville. Grâce à un concept flexible tourné vers l’avenir, l’association momentanée VK – RESERVOIR A a remporté le concours d’architecture pour la construction d’un nouvel hôpital. Celui-ci s’installera sur le terril des Viviers. Débutés en février, les travaux d'arasement du cône résiduel du terril viennent de s'achever.

 

Avant cela, il y a fallu déplacer la roselière qui servait d'abri aux crapauds calamites, une espèce protégée. Une nouvelle mare a été creusée au nord du terrain, à l’abri du futur chantier. A la sortie de leur hibernation, au mois de mars, ils rejoindront tout naturellement le nouveau point d’eau. Pour qu’il se sentent directement à la maison, les roseaux de leur ancien lieu de vie ont été déplacés un par un et en godets. Un travail de patience et de minutie pour les ouvriers du chantier…

 

Fonctionnalité

Un des critères importants pour la conception du futur hôpital consistait à appliquer la méthode des “layers”. Un ensemble flexible et logique favorise une organisation efficace des soins. Cette fonctionnalité structurelle optimale permet aussi une approche hybride en s’adaptant à l’organisation des soins par équipe, par typologie de patients ou par centre d’activités. Des schémas fonctionnels et des diagrammes de circulation sont utilisés afin de créer des entités logiques autour de services et départements spécifiques.

 

Citadelle moderne

L’hôpital, conçu à taille humaine, évite le caractère monolithique des grands hôpitaux. Le paysage typique de la vallée de la Meuse et de la Sambre a aussi été utilisé de manière optimale. Les terrils, témoins du riche passé industriel de cette région minière, sont devenus des montagnes vertes avec une faune et flore spécifiques. Sur le terril des Viviers, le Grand hôpital sera non seulement un lieu de guérison au cœur d’un cadre verdoyant, mais il fera aussi office de porte d’entrée vers la ville de Charleroi, comme une citadelle qui veille sur la ville et la santé de ses habitants.