Doorzoek volledige site
13 oktober 2016 | MICHEL VAN DEN BOSCH

L’architecture comtemporaine opte pour la couleur

Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile

Juste en dehors du centre de Heist-op-den-Berg, une habitation moderne rustique de BNE Architecten se niche dans la verdure. Le toit et les façades sont réalisés dans la même ardoise Alterna d’Eternit, qui met encore en valeur la forme archétypique. La maison d’aspect massif est cependant raffinée. De plus, la combinaison de l’aluminium noir et de la teinte rouge terre cuite confère une ambiance chaleureuse à cette maison.

 

De la couleur pour l’enveloppe

L’enveloppe du bâtiment prend de plus en plus de couleurs. Les ardoises en fibres-ciment constituent le matériau idéal pour ce faire, avec une palette de couleurs en 16 teintes. BNE Architecten a habillé sa création d’une livrée chaude avec une ardoise en fibres-ciment orange doux. Le contraste avec les châssis et panneaux noirs crée un look unique et moderne.

 

Fusion du toit et des façades

« Le maître d’œuvre souhaitait un ensemble homogène et nous a demandé de prolonger les façades dans la toiture grâce au même matériau. Nous avons donc cherché une finition de façade moins classique. Le maître d’œuvre a montré plusieurs références avec des tuiles en terre cuite, mais nous avons estimé que les ardoises en fibres-ciment s’harmonisaient le mieux avec le look dépouillé et contemporain. Nous travaillons avec une pose horizontale à recouvrement double, de sorte que les crochets des ardoises ne soient pas visibles », explique Bart Van Meerbeek de BNE Architecten.

 

Une forme archétypique

« Le résultat ? Une présence massive et homogène. Les parois et le pan de toiture ne comportent qu’un seul matériau. En dessous, on discerne une maison avec des découpes et des retraits francs. Une belle réalisation avec des contours archétypiques comme fil rouge. » Le côté latéral frappe par ses accents noirs. « Nous avons revêtu une partie de la façade avec de l’aluminium noir - un matériau qui revient dans les châssis. Nous soulignons ainsi l’effet des volumes et évitons une surabondance de matériaux », précise Bart Van Meerbeek. « Par contre, la façade arrière a été mise en valeur au maximum par un revêtement blanc, qui crée l’impression que les murs intérieurs blancs se prolongent au dehors. »

 

Cascade de façades

La façade arrière capte joliment la lumière grâce à la découpe dans le toit. « Le côté arrière présente une cascade de façades. On aperçoit le côté arrière physique de l’immeuble et la terrasse au premier étage. La découpe de toit crée une terrasse ouverte et transparente qui n’altère pas la forme du bâtiment. La façade vitrée garantit un éclairement maximal. »

 

Les coins parachevés jusque dans les détails

« Pour la finition des coins, nous avons plié un élément en zinc sur mesure. Nous avons fait réaliser un profilé avec un angle de 45°. Les ardoises s’y raccordent parfaitement de chaque côté pour créer un plan très régulier. C’était également le meilleur choix du point de vue technique, étant donné l’étanchéité. La gouttière non apparente est elle aussi parachevée en zinc. Les gouttières peuvent affecter l’aspect général, voilà pourquoi nous les dissimulons généralement avec beaucoup de soin. »

 

Vous désirez de plus amples informations ?

Lisez l’étude de cas afin de découvrir plus de ce projet.