Doorzoek volledige site
27 september 2017 | PHILIPPE SELKE

Église réaffectée en lofts exclusifs

Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile

Lors des Journées annuelles du Patrimoine, plusieurs centaines de personnes se sont déplacées pour découvrir un projet exceptionnel à l’échelle tournaisienne : la création de quatre appartements de très haut standing dans l’église Sainte-Marguerite. ce projet hors normes, vous pouvez désormais également le découvrir en feuilletant le tome 5 de Best of Slates, l'ouvrage d'inspiration qu'Eternit vient de publier à l'intention des architectes. Nous vous proposons ici un avant-goût de l'article qui s'étale sur 6 pages dans Best of Slates.

 

La place de Lille à Tournai, l’une des portes d’entrée de la ville en venant de France, connaît depuis deux décennies une lente mais importante métamorphose. L’histoire commence avec l’ancien hôtel « Les Armes de Tournai », qui doit être rénové pour accueillir trois appartements de standing et un rez-de-chaussée commercial. Le promoteur Gil Courier et l’architecte Michel Wiseur, confrontés à l’obligation d’accompagner le projet d’emplacements de parkings, se tournent alors vers le propriétaire du bien situé à l’arrière qui, lui, dispose d’un parking de 35 places.

 

Classée au Patrimoine

Le propriétaire possède également un jardin jouxtant l’église Sainte-Marguerite. L’opportunité était donc belle de donner une nouvelle destination à l’imposant édifice de style gothique, à l’abandon depuis 1968. L’architecte se souvient : « J’ai alors commis le péché mortel pour mon promoteur d’aller montrer à Monument Hainaut, propriétaire de l’église, les possibilités que je voyais pour son bien. Ce qui a finalement mené à son rachat par le promoteur. La signature de l’acte de vente s’est faite la veille des élections communales. Peu après, la partie arrière de l’église s’est subitement retrouvée sur la liste
de sauvegarde du patrimoine, alors que jusque-là, seule la partie avant était classée… »
Un certificat de patrimoine étant désormais requis, l’architecte doit reprendre le projet à zéro. Heureusement, la concertation avec l’ensemble des parties concernées profite d’une dynamique positive et aboutit à une montée en qualité du projet. Quelques mois plus tard, le certificat de patrimoine est bouclé, le permis de bâtir est déposé et enfin signé.

 

Une nouvelle structure porteuse dans les murs de l’église

Sainte-Marguerite n’a à l’époque plus de toiture. Seule reste une voûte en briques chargée de fientes de pigeon. Le projet prévoit de garder les murs de l’église, la corniche en pierre, mais de vider complètement l’intérieur. Pour transformer ce HLM pour pigeons en appartements de très grand standing, l’idée est simple et efficace : considérer les murs de l’église, épais d’1 m 24, comme un simple parement et construire un nouvel ensemble porteur à l’intérieur.

Avec ‘New Stonit’, la toiture de l’église a retrouvé son aspect d’origine. Nous avons utilisé le plus petit format pour nous rapprocher encore mieux de l’ardoise naturelle.

Michel Wiseur

 

Poursuivez la lecture de cet article en demandant dès aujourd'hui votre exemplaire de Best of Slates 5.