Doorzoek volledige site
07 juli 2020

Une maison unifamiliale imprimée en 3D : une première mondiale !

Illustratie | Kamp C
Illustratie | Kamp C
Illustratie | Kamp C
Illustratie | Kamp C

A Westerlo, la toute première maison imprimée complètement en 3D vient d’être présentée au Kamp C, le Centre provincial pour le développement durable et l’innovation dans la construction. Cette maison-témoin de 90 ma été construite en une fois avec la plus grande imprimante béton 3D d’Europe. C'est une première mondiale.

Ils en rêvaient, ils l'ont fait ! La première maison imprimée complètement en 3D existe depuis quelques semaines en Belgique, à Westerlo plus précisément. Elle se compose de 2 étages, a une superficie de 90 m² et une hauteur de 8 m, la taille moyenne d'une maison de rangée mitoyenne campinoise. 

« Ce qui est unique, c'est que cette maison a été imprimée en un seul morceau, à l'aide d'une imprimante béton 3D », explique fièrement Emiel Ascione, responsable du projet chez Kamp C. « Des maisons imprimées existent déjà, mais elles ne possèdent qu'un seul niveau et ont, la plupart du temps, été imprimées en plusieurs parties en usine puis assemblées sur site. Nous sommes les premiers à avoir imprimé l'enveloppe du bâatiment en un seul jet et directement sur site. »

Cette maison-témoin fait partie du projet C3PO (Cocréation, impression 3D pour les entreprises), soutenu par le Fonds européen de développement régional (FEDER). Les partenaires du projet ont voulu, par cet exploit, montrer au secteur de la construction qu'il pouvait désormais intégrer l'impression béton 3D dans les techniques à utiliser.

Trois fois plus solide

La maison imprimée est trois fois plus solide et résistante à la pression qu'une maison construite avec des briques rapides. « Cette maison est une construction-test qui nous permettra d'étudier si la résistance et la solidité des murs persiste dans le temps », précise Marijke Aerts, responsable du projet chez Kamp C. 

En plus des fibres intégrées au béton, on a simplement utilisé une armature de retrait minimale. La technique d'impression rend le coffrage du béton inutile. Cela permet d'économiser environ 60% en matériaux, en temps et en argent. Cette maison-témojn a été imprimée en 3 semaines mais à l'avenir, une maison de ce type pourrait être imprimée en deux jours.

Maison-témoin

La maison-témoin a pour but de montrer autant que possible les techniques utilisées et les possibilités de l'impression 3D. « Un surplomb a été imprimé et il existe différents types de voiles, dont certains sont fortement incurvés... Des solutions ont également été imaginées pour les nœuds constructifs classiques afin qu'il n'y ait aucun pont thermique », explique Emiel Ascione. «La maison deviendra une habitation basse consommation, équipée de tout le confort nécessaire : chauffage par le sol et le plafond, panneaux solaires spéciaux en façade et pompe à chaleur, ainsi qu'une toiture verte. »

« Lorsque nous avons commencé la construction, nous ne savions pas encore quelle fonction le bâtiment allait remplir. L'objectif était de réaliser une maison identique aux maisons de rangées typiques en Campine, en matière de superficie, de hauteur et de forme, mais nous voulions que cette maison-témoin soit multifonctionnelle et modulable. C'est le principe de la construction circulaire. La maison peut servir de logement, d'espace de réunion, de bureau ou d'espace d'exposition. Il sera visitable sur demande à partir de septembre », conclut Piet Wielemans, architecte chez Kamp C.

Partenaires du projet

La maison fait partie du projet C3PO (Cocréation, impression 3D pour les entreprises), dont l'objectif est d’immerger le secteur flamand de la construction dans le monde de l’impression 3D. Huit partenaires, entreprises et institutions scientifiques, ont uni leurs forces dans ce projet : Beneens, ETIB/CONCRETE HOUSE, Groep Van Roey, Thomas More, Trias architecten, Ugent et Vicré. Saint-Gobain Weber collabore également au projet.

 

GERELATEERDE DOSSIERS