Doorzoek volledige site
03 september 2018

Piers-Schmitz : métamorphose molenbeekoise

Illustratie | © VMZINC
Illustratie | (c)VMZINC

Afin d’offrir la possibilité aux Bruxellois d’acheter une maison abordable et afin de revaloriser le coeur historique de Molenbeek-Saint-Jean, la Société de Développement pour la région de Bruxelles-Capitale, citydev.brussels, a fait construire un bâtiment de cinq étages sur la Place des Etangs noirs, tout près de la station de métro du même nom. Baptisé Piers-Schmitz, ce projet conçu par le bureau R2D2, a été labélisé bâtiment exemplaire par Bruxelles Environnement : un cas d’école de respect environnemental et de rénovation urbaine, d’abordabilité, d’esthétisme et de confort. Un véritable exploit en matière de technique de construction, abordé de manière brillante par les architectes et ingénieurs qui ont conçu le projet, ainsi que par l’installateur VMZINC at WORK HD Systems.

 

La Société de Développement pour la région de Bruxelles-Capitale (SDRB), qui opère dans sa communication sous le nom de citydev.brussels, poursuit trois objectifs dans sa stratégie de développement urbain : créer des espaces pour entreprises afin de soutenir le développement économique et l’emploi dans la Région de Bruxelles-Capitale et créer des logements neufs accessibles aux habitants à revenus moyens. De préférence dans des quartiers caractérisés par un manque d’investissement dans des projets économiques ou résidentiels. Inauguré le 22 septembre 2017, le projet Piers-Schmitz, le nouveau bâtiment d’une superficie de 1.722 m² et de 5 étages, situé à l’angle de la rue Piers et de la rue Schmitz, tout près de la station métro Etangs noirs, répond parfaitement à ces trois objectifs.

Le bâtiment compte 10 unités de logement (2 appartements avec 1 chambre, 6 appartements avec 2 chambres, et 2 appartements avec 2 chambres et un bureau). Il s’adresse spécifiquement aux acheteurs à revenus moyens, trop souvent tentés d’acheter un bien immobilier dans d’autres communes, suite à la hausse généralisée des prix de l’immobilier en région bruxelloise. Le projet est situé dans une zone commerciale du coeur historique de Molenbeek-Saint-Jean, là où le trafic dans le quartier et la présence d’autres commerces assurent un passage quotidien important. Il prévoit dès lors un espace commercial de 160 m² au rez-de-chaussée, avec un magasin, un espace de stockage, une zone de services et des toilettes.

Piers-Schmitz est un superbe exemple de la politique de revalorisation à Molenbeek-Saint-Jean, qui bénéficie à tous les habitants du quartier. Citydev.brussels a en effet réussi à réaliser sur un chancre de longue date, un bâtiment d’une architecture haut de gamme, qui confère un cachet incontestable au quartier et accroît son attractivité. « Le projet Piers-Schmitz démontre une fois de plus qu’il y a du changement à Molenbeek-Saint-Jean et que la commune déborde de projets. Nous sommes à mille lieues des clichés de la presse internationale. Ces dernières années, citydev.brussels a démarré ou finalisé dans la commune plusieurs projets ambitieux, et nous n’en sommes qu’au début”, remarque Benjamin Cadranel, administrateur-général de citydev.brussels.

 

Bâtiment exemplaire

Le bâtiment Piers-Schmitz est non seulement un bâtiment exemplaire en matière de développement urbain mais aussi en matière de respect environnemental. Ce projet, conçu en 2010 par le bureau d’architectes R²D², et démarré seulement en 2015, avait déjà été lauréat en 2011 du concours Bâtiment Exemplaire de Bruxelles-Environnement (IBGEBIM) et  récompensé de subsides supplémentaires de 133.470 euros.

Piers-Schmitz est un bâtiment entièrement passif, exceptionnellement bien isolé avec un triple vitrage, une isolation en PUR et EPS et une étanchéité à l’air n50 de 0,6. Selon les calculs de l’avant-projet, les besoins nets en chauffage sont inférieurs à 15 kWh/m² par an. Le risque de surchauffe est contenu grâce aux installations de ventilation naturelle intensive et à la lourde construction en béton et blocs en silico-calcaires qui confère une bonne inertie thermique au bâtiment.

Le bâtiment utilise quantité de techniques écologiques, telle que la ventilation double flux, les panneaux solaires, une toiture verte et la récupération de l’eau de pluie pour le nettoyage des communs. L’ensoleillement favorable côté sud est également pleinement exploité. Des terrasses suspendues au-dessus de l’espace public y ont été aménagées. Ces terrasses sont disposées derrière une seconde façade faite d’un treillis métallique qui filtre les vues afin de préserver l’intimité des habitants.

Les matériaux de construction et de parachèvement sont tous écologiques. L’impact environnemental de chacun d’eux a été analysé, tant en termes d’émissions de CO2 lors de leur fabrication, qu’en termes de durabilité et de possibilité de recyclage. VMZINC se positionne à cet égard particulièrement bien en tant que matériau de bardage de façade.

 

VMZINC : une solution environnementale de référence

VMZINC® se soucie du changement climatique et a conscience de la contribution que peut fournir le secteur de la construction pour réduire les rejets de gaz à effet de serre. Raison pour laquelle VMZINC® a choisi de se profiler comme une entreprise qui excelle dans la construction durable. Le zinc présente plusieurs propriétés environnementales positives : c’est un matériau naturel qui peut être parfaitement recyclé et dont la production réclame peu d’énergie.

S’appuyant sur ces propriétés, VMZINC® a décidé d’aider encore mieux ses clients avec toute une palette de solutions qui rencontrent les exigences de la construction durable et l’intégration esthétique du projet dans le paysage : isolation de la façade extérieure, meilleure isolation acoustique, différentes finitions de façade ...

VMZINC® accompagne ses produits d’une déclaration environnementale qui rencontre les normes internationales. Le client a ainsi la certitude de disposer d’informations impartiales et officiellement reconnues sur le produit. VMZINC® a également adopté le principe de l’ecodesign, un processus qui réduit autant que possible les effets environnementaux négatifs de tous les produits et solutions mis sur le marché.

Et les résultats sont là : nos émissions annuelles de CO2 ont diminué de plus de 1.000 tonnes. Et l’an dernier, le fabricant a été couronnée du label de qualité DUBOkeur® (DUurzaam BOuwen). Le NIBE (Nederlands Instituut voor Bouwbiologie en Ecologie) a proclamé le système de bardage en zinc VMZ Joint debout de VMZINC comme un des matériaux de couverture de façade et de toiture les plus écologiques. Le système d’évaluation et de cotation du NIBE confère même à VMZ Joint debout une avance écologique par rapport, par exemple, aux couvertures de toiture en roseau ou aux tuiles céramiques et aux bardages de façade en acier ou en aluminium.

 

HD Systems : le partenaire par excellence pour les façades et toitures de projets de plus grande envergure

« HD Systems se concentre exclusivement sur les bâtiments publics et industriels », expliquent les gérants Nicolas Denoël et Philippe Hogge. « Pour le bardage de tels bâtiments, nous recourons généralement à l’acier, l’aluminium ou l’inox. Néanmoins, nos 35 ouvriers et 85 sous-traitants maîtrisent aussi les règles de l’art pour assurer une pose parfaite des matériaux composites et de VMZINC. Pour le projet Piers-Schmitz, l’architecte a prescrit différents matériaux pour barder  la façade : Brique, aluminium et VMZINC. C’est précisément cette combinaison de différents matériaux qui profilait HD Systems comme le partenaire idéal. Outre le fait que nous pouvions non seulement nous charger du bardage complet de la façade, mais aussi de l’isolation (laine de roche de 200 mm) et des structures porteuses (partiellement du bois pour les bardages plus légers comme VMZINC et partiellement du métal pour les protections solaires plus lourdes) pour les deuxièmes façades ventilées.

Outre nos 35 ouvriers et 85 sous-traitants, notre entreprise compte aussi 15 employés qui travaillent dans nos bureaux, parmi lesquels 3 architectes. Nous avons ainsi pu nous charger de toute l’étude technique préliminaire du projet. Cette étude préliminaire n’était pas un luxe superflu. L’architecte du projet voulait utiliser différentes largeurs de bande de VMZ Joint debout, de différentes couleurs (une combinaison de QUARTZZINC® et d’AZENGAR®), avec des raccords aux terrasses et aux fenêtres qui devaient être parfaitement réalisés, une protection antichute à intégrer dans la façade… Notre architecte interne Anaïs Derbaix a parfaitement réalisé cela. Elle a également optimisé au mieux les dimensions des feuilles de zinc à fabriquer, histoire de garantir un minimum de pertes. »

« L’exécution du travail du zinc sur la façade réclamait aussi l’expérience de spécialistes », poursuivent Sébastien Bawin et Christophe Charneux, respectivement gestionnaire de chantier et conducteur des travaux du projet. « Puisque le bâtiment Piers-Schmitz présente partout des fenêtres et qu’il comprend deux façades, toutes les pièces devaient être pliées sur mesure sur chantier. Aucune pièce ne pouvait être placée telle quelle. De ce fait, la réalisation a pris un certain temps : 4 à 6 personnes y ont travaillé d’octobre 2016 à mai 2017. Nous avons également fait appel à quelques employés qui n’avaient encore jamais travaillé avec VMZINC. Cédric Vantaelen de l’équipe PRO-ZINC nous a toutefois très bien soutenus, jusqu’à venir sur site et donner des formations sur chantier. »

GERELATEERDE DOSSIERS