Doorzoek volledige site
06 december 2018

Un club house circulaire innovant aux Pays-Bas

Illustratie | © Kawneer
Illustratie | © Kawneer

Après la démolition de l'ancien siège de Mees Pierson au Rokin à Amsterdam, qui avait à peine 25 ans et qui était encore en excellent état, la société bancaire ABN AMRO s'est rendu compte que les choses devaient être faites différemment en terme de construction. Elle a donc demandé au bureau d'architectes hollandais Cie un nouveau concept, qui répondrait cette fois à toutes sortes d'exigences en matière de construction circulaire. Le projet devait devenir davantage qu'une simple extension des installations de réunion du siège, il devait avoir également une fonction publique. La banque elle-même a appelé cela un "club house circulaire". Le concept des architectes pour le pavillon circulaire d’ABN AMRO, appelé CIRCL, est le premier projet de bâtiment circulaire aux Pays-Bas.

 

Grâce à ses bureaux, ABN AMRO veut être prête pour accélérer à l’avenir la transition vers une société plus durable. Résultat : les biens immobiliers de la banque ont déjà reçu la certification BREEAM et dans le cadre de cette certification, ABN AMRO espère obtenir pour CIRCL la note minimale Excellent. Toutes les mesures mises en place et le concept lui-même devraient y contribuer. En outre, il est intéressant de noter que la plupart des bâtiments certifiés BREEAM ont des façades en aluminium. Même le bâtiment The Edge, à Amsterdam, hautement certifié, possède une enveloppe extérieure en aluminium!

 

Un vrai labo vivant de la circularité

Grâce à leurs propriétés isolantes élevées, les éléments de façade en aluminium améliorent la gestion de l'énergie d'un bâtiment. Elles sont ici associées à une conception qui permet tant à l’ombre qu’à la lumière naturelle de s’épanouir. Avec ce pavillon, la banque espère donner l'exemple pour les immeubles circulaires du futur. Le pavillon est un laboratoire vivant, capable de s'adapter en permanence au cours de son existence aux changements d'utilisation, à son environnement et aux technologies les plus récentes. Pour obtenir une circularité optimale, la conception facilite la réutilisation la plus efficace possible de l’objet, des produits et des matières premières, et minimise ainsi son empreinte actuelle et future.

 

Techniques et matériaux particuliers

Avec l’aide de divers acteurs du marché, le pavillon a été pourvu d’un ensemble de matériaux et de constructions aussi circulaires que possible. On pense ici aux panneaux solaires sans cadre PCM (Phase Change Materials) placés contre les ceintures de façade et les garde-corps horizontaux, aux tuyaux d'égout réutilisés, aux murs-rideaux parfaitement isolants AA 100 Q HI + de Kawneer, aux anciennes dalles de pavage et même aux jeans recyclés ! « Quelque chose est arrivé que nous n'aurions pas pu imaginer auparavant », déclare Hans Hamming, l’architecte du projet. « Nous avons créé un vrai bâtiment brut. »

 

Bien isolant, ouvert et transparent

Le pavillon est construit à partir d'une structure ouverte et transparente, ce qui contribue à l'accessibilité du bâtiment et à la sécurité sur la place Mahler. Les hauts murs-rideaux assurent également une arrivée de lumière du jour suffisante dans le bâtiment. D’habitude, une bonne isolation et la transparence d’un bâtiment ne vont pas de pair. En utilisant ici le système de mur-rideau AA 100 Q HI +, on a obtenu une solution optimale.

L’étroite largeur visible du système en aluminium certifié Passive House PhA + assure une transparence maximale avec une perte d'énergie minimale. Grâce à la confortable épaisseur de verre autorisée, le remplissage isolant de haute qualité peut être constitué de un triple vitrage. Avec la capacité de charge élevée de la façade, pouvant atteindre 700 kg, les grandes surfaces en verre à très faible valeur U peuvent être insérées dans un système en aluminium étroit. Cela signifie qu’il est possible de laisser entrer davantage la lumière du jour. En bref : transparence maximale avec la meilleure valeur d’isaolation.

 

Réutilisation et recyclage

Les façades sont fabriquées à partir d'aluminium recyclé s’adaptant aux murs-rideaux Kawneer AA 100 Q HI +. En utilisant le programme AR 100 de Kawneer, la durabilité d'un projet s’en voit encore améliorée. Dans ce programme, 80% de l'aluminium est recyclé. Ceci vaut également pour les murs pliants RT de Kawneer utilisé dans le pavillon. L'avantage des produits en aluminium est qu'ils comportent de nombreuses caractéristiques écologiques : le matériau est recyclable pratiquement à l'infini, est non toxique, nécessite très peu d'entretien et est donc extrêmement durable. Le programme AR 100 garantit que ces caractéristiques sont garanties dans le projet CIRCL.

 

Le système est conçu de manière à ce que des connexions sans mastic ni colle soient réalisées. Le démontage est donc simplifié et ne cause ni pollution ni dégradation. Le repositionnement ou la réutilisation de la façade sont ainsi facilités. Cela vaut aussi en cas de changement futur du remplissage.

En outre, l'AA 100 Q est certifié HI + Cradle to Cradle. Une récompense due au fait que le projet peut être recyclé bien après sa durée de vie, de sorte que les matériaux puissent être utilisés pour une deuxième, voire même, dans ce cas-ci, une troisième vie. Cela réduit encore davantage l'empreinte CO2 d'un bâtiment et cela permet une construction efficace, intelligente et durable, parfaitement conforme au principe de la construction circulaire.