Doorzoek volledige site
13 oktober 2015 | TIM JANSSENS

Bientôt de nouveaux logements sociaux passifs à Forest (Atelier 55)

L'ensemble de logements sociaux pour le Fonds du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale est réalisé sur un terrain assez étroit et pentu le long des voies de chemin de fer.
Les accès aux appartements et aux cages d'escaliers se trouvent à l'extérieur, protégés par de la végétation et un petit auvent en verre.
Le vert des circulations, combiné aux façades en crépi blanc, donne une touche esthétique à l'ensemble.

La rue du Delta à Forest voit le démarrage d'un grand projet du Fonds du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale. Kumpen y construit 6 blocs à appartements totalisant 62 logements passifs, conçus par Atelier 55 dans le cadre d'une mission Design & Build. La livraison de l'ensemble est prévue fin 2016. 

Cette réalisation à Forest cadre dans le plan Bruxelles Passif 2015, qui stipule que toute nouvelle construction sur le sol bruxellois doit satisfaire à la norme passive. Le projet a été initié par un concours. Kumpen s'est associé pour l'occasion à un architecte (Atelier 55), un architecte paysagiste (Atelier Eole Paysagistes) et deux bureaux d'étude (Crea-Tec et Setesco) et a répondu au cahier des charges. « Nous avons eu trois mois pour rentrer un dossier et une présentation du projet », expliquent Eddy Bruninx (responsable devis construction) et Liese Van Dyck (chef de projet de l'équipe de construction). « Nous connaissions le site pour avoir réalisé précédemment à proximité le projet Bervoets. Le Fonds du Logement souhaitait construire au minimum 53 logements passifs, dont un tiers destiné à la vente et le reste à la location. Nous avons finalement pu en réaliser 62, tous traversants, avec de une à quatre chambres. On trouve au rez-de-chaussée au moins deux logements de chaque type prévus pour les moins valides. »

 

Site étroit et pentu

L'ensemble prend place sur un terrain relativement étroit et pentu en bordure des voies de chemin de fer. « Nous construisons le parking souterrain (capacité : quarante véhicules) non pas sur plusieurs niveaux mais en suivant la pente du terrain. Nous avons ainsi pu gagner sur les terrassements », expliquent Bruninx et Van Dyck. « Comme le terrain est en pente, l'écoulement des eaux souterraines est important. Par temps de pluie, toute l'eau s'écoulait vers la partie la plus basse du site, ce qui a d'ailleurs occasionné pas mal de problèmes pour les voisins. Une étude supplémentaire a été commandée pour vérifier si la construction des appartements n'allait pas aggraver la situation.  Nous avons ainsi dû prévoir un drainage à l'avant des bâtiments. Une autre condition était le maintien de la voie d'accès menant à l'école de danse située à proximité, ce qui a réduit fortement notre espace de travail à l'arrière. »

 

Classique mais stylé

La construction des bâtiments eux-mêmes est classique : fondations sur pieux, sous-sol en béton, silico-calcaire et prédalles. La partie à vendre est clairement séparée de la partie à louer, de sorte qu'il n'y ait pas d'interférences entre les différents occupants. Les accès aux appartements et aux cages d'escaliers se trouvent à l'extérieur, protégés par de la végétation et un petit auvent en verre. « C'est ainsi en premier lieu pour des raisons énergétiques – il est en effet plus aisé d'atteindre la norme passive en plaçant les principales circulations en dehors du volume protégé. Mais cela donne également un bel effet esthétique, combiné avec les façades en crépi blanc, » selon Bruninx et Van Dyck.

 

Noeuds constructifs

Une belle épaisseur d'isolant et un parachèvement étanche à l'air limitent les pertes de chaleur. Le plafond du sous-sol est par ailleurs aussi isolé.  Sur le toit, des panneaux solaires thermiques fournissent l'eau chaude sanitaire. « Le caractère passif du bâtiment ne facilite pas la réalisation correcte des différents noeuds constructifs, » souligne Pol Saucez (directeur de chantier). « Pour pouvoir faire entrer les volumes sur l'étroite parcelle sans sacrifier la qualité des espaces, ceux-ci ont des formes diverses avec ça et là d'indispensables porte-à-faux. Notre rôle est de concrétiser les nombreux détails. Les travaux devraient être terminés fin 2016. »