Doorzoek volledige site
09 juli 2019 | MICHEL CHARLIER

A Los Angeles, construction d’un éco-crématorium… photovoltaïque

Illustratie | Margot Krasojevic
Illustratie | Margot Krasojevic
Illustratie | Margot Krasojevic
Illustratie | Margot Krasojevic
Illustratie | Margot Krasojevic
Illustratie | Margot Krasojevic
Illustratie | Margot Krasojevic

Cet éco-crématorium photovoltaïque, dont le budget s’élève à 12 000 000 $, est situé à Santa Monica (Los Angeles). Conçu par l'architecte et designer anglaise Margot Krasojević, sa forme s’inspire des jetées et des éléments maritimes d’un littoral dynamique, dans un lieu qui a toujours inspiré le changement et la créativité. Les incinérations s'y dérouleront grâce à l'énergie solaire et aux biocarburants.

 

Decodeine, le bureau de design et d’architecture de Margot Krasojević, se situe à Londres et à Pékin. Diplômée de l’Université de Greenwich et de la Bartlett School of Architecture de Londres, elle a travaillé pour Zaha Hadid et NOX avant d’ouvrir son propre bureau en 2000. Parmi les projets qu'elle a déjà réalisés, un hôtel pop-up à Doha - The Jetway – mais également des conceptions guidées par une architecture durable et mettant l’accent sur les énergies renouvelables : l’Hydroelectric Waterfall Prison au Canada,  l’Hydro-electric Tidal House au Cap, le Water purifying footbridge à Amsterdam ou un hôtel suspendu en Provence. Après avoir passé 6 mois à Ordos et dans le désert de Gobi, l’architecte a également été chargée de concevoir un temple bouddhiste et une tour funéraire faisant référence aux sépultures traditionnelles du Tibet et de Mongolie.

Un bâtiment en béton aux arches obliques

Le bâtiment est composé d’une série d'arches obliques imitant (et s’inscrivant dans) le paysage ondulant et vallonné, et servant de pont entre les éléments architecturaux et les espaces intérieurs. En raison de sa géométrie, la construction en arches obliques est une structure autoportante. Une limite structurelle en béton enveloppe le paysage et le crématorium. Elle s’élève pour révéler la chambre d’incinération, elle fournit un chemin dégagé aux corbillards et guide la procession des proches du défunt vers la porte de sortie.

Energie solaire et biocarburants

Plutôt que de reprendre le fonctionnement habituel de ce type de bâtiment et d'utiliser du bois pour les incinérations funéraires, la conception de Margot Krasojević s’est orientée vers l'énergie solaire et les biocarburants, ce qui permettra de réduire le temps nécessaire à l’incinération, mais également les coûts et les polluants toxiques expulsés ou éliminés. L'énergie utilisée dans ce crématorium est systématiquement l'énergie solaire, mais un générateur de secours alimenté par de la biomasse, du biogaz ou un brûleur d'appoint au gaz naturel seront également disponibles en cas d’absence prolongée de soleil. Des réflecteurs paraboliques Scheffler entourent la chambre d’incinération et peuvent être inclinés afin d’obtenir une concentration solaire plus forte. L’objectif étant de fournir une incinération écologique, la chambre solaire utilise une combinaison de filtres dichroïques et de lentilles de Fresnel, afin de mieux concentrer les rayons du soleil. 

Métaux recyclés ou revendus

Le crématorium comporte un jardin du souvenir qui serpente entre les zones de recueillement et une chapelle ouverte. La chapelle est encastrée dans des arches obliques autoportantes qui flottent au-dessus du paysage de béton légèrement sculpté. Elle surplombe la chambre d’incinération solaire. Une fois la crémation achevée, un aimant récolte les métaux restants, qui seront ensuite recyclés. Certains matériaux seront revendus aux industries aéronautique, automobile et domestique, certains étant réutilisés dans la construction de panneaux de signalisation ou de voitures électriques…

Tatouages, récifs ou feux d'artifice

Enfin, lors de la conception de ce crématorium, l’architecte a imaginé une production d’événements afin de personnaliser la cérémonie en reflétant la personnalité du défunt. Cet éco-crématorium propose ainsi trois services supplémentaire à l’incinération traditionnelle : transformer les cendres du défunt en tatouage, les agglomérer en un petit récif océanique en béton ou les intégrer dans un feu d'artifice…

 

GERELATEERDE DOSSIERS