Doorzoek volledige site
07 mei 2014

Manutention des capteurs photovoltaïques cristallins

Module semblant intact suite à un choc et visualisation par électroluminescence (source : Eliosys, laboratoire de test accrédité)

D'aspect robuste, avec un cadre métallique et un verre résistant, les capteurs photovoltaïques cristallins renferment des cellules fragiles, susceptibles de se fissurer lors de chocs ou de déformations alors que le capteur semble en parfait état. Ces dégâts invisibles contribuent à la réduction de la durée de vie du capteur et à la diminution de ses performances. Dans le cadre d'un investissement supposé durer plus de 20 ans, la manutention des capteurs lors du stockage, du transport, du montage et de l'entretien, doit faire l'objet de précautions adaptées, selon le CSTC.

Qualité des capteurs photovoltaïques

Comme pour n'importe quel produit, il existe des capteurs photovoltaïques de qualité variable. Les normes internationales IEC 61215 et IEC 61730 décrivent une procédure de test pour valider l'aptitude des capteurs cristallins pour une utilisation prolongée en conditions extérieures. Ces essais concernent le produit dans son ensemble et toute modification dans la conception, les matériaux, les composants ou la fabrication, nécessite de recommencer tout ou partie des tests. Il existe également des labels de qualité, tels qu'AQPV en France et ElioQual en Belgique, destinés à des distributeurs ou à des installateurs dans le but d'identifier les capteurs photovoltaïques soumis à un contrôle de qualité plus stricte et/ou plus régulier. Divers labels sont proposés en fonction du niveau d'exigence souhaité.

Soulignons qu'entre la sortie de l'usine et le montage sur la toiture de l'utilisateur final, l'intégrité physique des modules peut être altérée, plus ou moins gravement, lors de toutes les étapes de manutention.

 

Dommages invisibles

Un module photovoltaïque cristallin est constitué de cellules de silicium interconnectées qui assurent la production d'électricité. Ces cellules sont encapsulées dans une résine (EVA ou silicone) et recouvertes, du côté exposé au soleil, par une feuille de verre trempé et, à l'arrière, par une membrane protectrice. La plupart des modules sont rigidifiés par un cadre en aluminium.

 

Poursuivez la lecture de cet article sur le site du CSTC.

GERELATEERDE DOSSIERS