Doorzoek volledige site
19 december 2018 | PHILIPPE SELKE

A Gênes, le nouveau pont sera bien signé Renzo Piano

Renzo Piano et Giovanni Toti, devant une maquette du futur pont Illustratie | Compte Facebook de Giovanni Toti, président de la Ligurie
Illustratie | Ansa
Illustratie | Ansa
Illustratie | Ansa

A l'heure des rétrospectives de l'année écoulée, le 14 août 2018 reste dans toutes les mémoires : une partie du viaduc Morandi s'effondre, faisant 43 victimes. Des images choquantes qui ont fait le tour du monde. Immédiatement, Renzo Piano, originaire de Gênes, avait offert ses services pour concevoir un nouveau pont « fait pour durer 1000 ans ». C'est ce projet qui a été accepté il y a quelques jours, accompagné de l'annonce de délais de construction très courts (1 an à 1 an et demi), d'autant que la démolition de l'ancien pont n'a pas encore débuté !

 

Le 7 septembre dernier, soit quelques semaines après la catastrophe, Renzo Piano avait présenté une ébauche de son projet : un élégant pont métallique, de couleur blanche, soutenu par 18 piles (contre 9 précédemment) dont la forme évoque la proue d'un navire. Sur le tablier, 43 lampadaires se dressent comme des mâts pour rappeler à la fois les bateaux du port de Gênes et le nombre de victimes.  
 

La construction du pont, estimée à 202 millions d'euros, sera menée par un groupement d'entreprises comprenant Sailini-Impregilo, Fincantieri et ItalFerr.

Le maire de Gênes a aussi annoncé la mise en place d’un concours d’architecture pour reconstruire le quartier détruit sous le pont.

GERELATEERDE DOSSIERS