Doorzoek volledige site
09 juni 2020 | MICHEL CHARLIER

Augmentation des vagues de chaleur : des bâtiments adaptés ?

Illustratie | © ROMA KG/Eckhart Matthaeus

Ces dernières années, le réchauffement climatique a provoqué en Europe de nombreuses vagues de chaleur et des températures extrêmes. Les bâtiments sont-ils prêts à protéger leurs habitants de cette chaleur ? Et si tel est le cas, cela sera-t-il fait d'une manière rentable et surtout économe en énergie ? Les principaux acteurs européens de la protection solaire, en collaboration avec ES-SO, ont développé une base de données détaillée et un modèle de calcul, appelé ES-SDA.

 

Les étés deviennent plus chauds, commencent plus tôt et durent potentiellement plus longtemps. Ces températures élevées affectent particulièrement certaines catégories de personnes. Les architectes, les ingénieurs et les entreprises du bâtiment s'efforcent de trouver des solutions économes en énergie pour gérer le climat intérieur, et les pouvoirs publics commencent à reconnaître l'impact négatif de la surchauffe dans les bâtiments. À l'avenir, des directives claires seront essentielles pour refroidir les bâtiments de manière rentable et économe en énergie. Selon ES-SO, l'organisation européenne de protection solaire, la réponse est évidente : « La protection solaire devra devenir à l’avenir un élément clé en Europe pour prévenir la surchauffe de chaque bâtiment. La protection solaire est la solution la plus rentable du marché, offrant un impact direct sur la santé, le confort et les économies d'énergie.»

Simple mais efficace

'Protection solaire' est le terme utilisé pour identifier les systèmes externes et internes qui empêchent la surchauffe en contrôlant la quantité de chaleur et de lumière du soleil entrant par les fenêtres et les façades vitrées. Le mécanisme de la protection solaire est aussi ancien que celui utilisé dans les anciennes cultures égyptienne, islamique et perse. Au fil des ans, de nombreuses solutions innovantes de protection solaire (comme les stores vénitiens, les auvents, les écrans...) ont été développées, et les innovateurs ont établi une industrie de protection solaire développée qui emploie aujourd'hui des centaines de milliers de personnes à travers le monde entier. Rien qu'en Europe, environ 400 000 personnes travaillent dans l'industrie de la protection solaire. Cette industrie manufacturière spécialisée, qui opère parallèlement à l'industrie de la construction, se compose de nombreux acteurs mondiaux dans le domaine des tissus de haute technologie, des commandes motorisées et de la domotique jusqu'aux fabricants du produit final lui-même, pour n'en citer que quelques-uns.

Calculer l'impact de la chaleur

Pour calculer l'impact direct sur les transmissions de chaleur et de lumière, les principaux acteurs de l'industrie de la protection solaire, en collaboration avec ES-SO, ont développé une base de données et un modèle de calcul détaillés, appelés ES-SDA. La base de données européenne est constituée de données validées et évaluées par des pairs sur les performances des protections solaires, conformément aux normes CEN/ISO. L'outil aide les experts en protection solaire à conseiller avec précision l'industrie du bâtiment sur le bon choix d'une protection solaire automatisée et sur l'impact sur le climat intérieur du futur bâtiment. L'outil permet d'éviter des cas tels que celui de cet appartement londonien, situé dans un ancien immeuble de bureaux, où la température pourrait atteindre 47,5 °C en l'absence de protection solaire. L'utilisation d'un système de protection extérieure (stores vénitiens ou roulants) aurait permis de réduire cette température à un niveau plus acceptable de 28 °C.

Mieux vaut prévenir que guérir

Les systèmes automatisés de protection solaire empêchent les pièces de se réchauffer, évitant ainsi le besoin de refroidissement artificiel, ce qui réduit la consommation d'énergie et contribue à un plus grand confort par tous les temps. Cependant, la quantité d'énergie utilisée dans le monde pour refroidir les bâtiments a doublé depuis l'an 2000 sans gains d'efficacité et ce niveau pourrait encore tripler d'ici 2050. À quel prix ? Des factures d'énergie plus élevées ? Pire encore, manquer nos objectifs climatiques ?

Avec des vagues de chaleur régulières et des températures extrêmes, la protection solaire sera un élément essentiel pour empêcher les bâtiments de surchauffer de manière efficace sur le plan énergétique. ES-SO vise à promouvoir l'impact positif des solutions intelligentes de protection solaire sur la gestion du climat intérieur, soutenant ainsi les engagements ambitieux de l'UE en matière d'efficacité énergétique. Selon une étude d'ES-SO réalisée en 2015, la protection solaire peut permettre de réaliser 22 % d'économies d'énergie et de réduire les émissions de CO2 de 137 Mt par an dans les bâtiments européens.

 

GERELATEERDE DOSSIERS