Doorzoek volledige site
12 november 2014 | PHILIPPE SELKE

Beau succès pour la première belge de The Competition à Namur

Vue partielle de la salle
Interview du réalisateur Angel Borrego Cubero
Après la projection du film, une table ronde a réuni, autour du modérateur Joël Coupez, Julien De Smedt, Pierre Hebbelinck, Laurent Ney, Bernard Voglet et Philémon Wachtelaer.

Ce mercredi 5 novembre 2014, Architectura organisait, avec Eternit, Reynaers Aluminium, Vandersanden Group et Rockwool, la première belge du film The Competition, en présence du réalisateur Angel Burrego Cubero. Ce sont près de 300 architectes venus de toute la Wallonie et de Bruxelles qui purent assister à cette première dans des conditions optimales. Dans une prochaine édition, nous reviendrons plus en détail sur la table ronde qui a réuni une belle palette d'architectes belges sur le thème des concours d'architecture.

Pas un film comme les autres

C'était donc la première fois que le documentaire The Competition était présenté en Belgique. D'une durée de 99 minutes, il fait entrer le spectateur dans le secret de quelques-uns des plus grands bureaux d'architecture en lutte pour la réalisation d'un musée à Andorre. La tension se lit sur les visages des collaborateurs de Jean Nouvel, Dominique Perrault, Zaha Hadid et Frank Gehry. Pas chez Norman Foster, car celui-ci a jeté l’éponge dès qu’il a appris que le gouvernement d’Andorre avait modifié le règlement du concours pour permettre le tournage du documentaire. De jour en jour, et surtout de nuit en nuit, on peut suivre les efforts réalisés pour sortir du lot, jusqu’au tout dernier moment, quand il est temps de partir pour l’aéroport. Viennent ensuite les présentations devant le jury de la principauté, composé de ministres et hauts fonctionnaires. Si vous vous demandez lequel de ces ‘stararchitectes ‘ l’a finalement emporté, la réponse est aucun. Un changement de majorité politique à Andorre a tout annulé !

 

Des projets « ratés de peu » et une table ronde

Le lien avec la table ronde qui a suivi la projection du film est facile. Pierre Hebbelinck a connu pareils déboires avec un projet de musée à Maubeuge. Quant à Bernard Voglet, de l’Atelier de l’Arbre d’Or, c’est plutôt une tracasserie administrative qui l’a privé de concourir pour le centre de congrès de la Ville de Mons. Julien De Smedt, Laurent Ney et Philémon Wachtelaer ont quant à eux présenté des projets qui les ont mené sur la seconde place du podium. Appel a été lancé aux architectes présents à Jambes pour qu’ils sortent leur projets « ratés de peu » de leurs tiroirs. Architectura les publiera dans une nouvelle rubrique.

 

En attendant de découvrir ce qui s'est dit durant les tables rondes de Jambes mais aussi d'Anvers, nous vous proposons de parcourir notre galerie de photos. Autant d'architectes souriants, cela fait plaisir !