Doorzoek volledige site
19 november 2014 | PHILIPPE SELKE

Raté de peu : nouvelle chancellerie de l'Ambassade belge à Kinshasa (BAEB)

Illustratie | BAEB
Illustratie | BAEB
Illustratie | BAEB
Illustratie | BAEB
Illustratie | BAEB
Illustratie | BAEB
Illustratie | BAEB
Illustratie | BAEB
Illustratie | BAEB

La rubrique "Raté de peu" met en avant des projets qui ont échoué sur le podium d'un concours, sans malheureusement atteindre la seule place qui compte, à savoir la première. Cette fois, c'est le Bureau d'Architectes Emmanuel Bouffioux (BAEB), en consortium avec Denijs, GLH Architect, TPF Engineering, NEO&IDES, Avant-garden, Safricas et Asymetrie, qui a raté de peu la nouvelle chancellerie de l'Ambassade belge à Kinshasa, terminant à la seconde place.

En quoi consistait la mission ?

La  mission consistait en la conception et la réalisation de la nouvelle chancellerie de l'Ambassade belge à Kinshasa (République démocratique du Congo) pour le compte de l'Etat belge, représenté par le Ministre des Affaires étrangères.

 

Quels sont les points forts de votre projet ?

  • Variété des ambiances
  • Originalité dans le choix de conception
  • Utilisation des matériaux locaux
  • Forte sensibilité vers le paysage
  • Bon concept énergétique

 

Quel bureau l’a finalement emporté ?

Le concours a été remporté par le Consortium du 30 juin (Willemen General Contractor, Willemen Groep, A2M, JLP Concept, Tracore, Dematco, Contracting & Engineering Services).

 

Quels étaient les points forts de leur projet ?

  • Compacité
  • Identité forte
  • Budget économique

 

Comprenez-vous le choix du jury ?

Pas de commentaire, à ce jour nous avons pris connaissance uniquement des visuels de la proposition gagnante.