Doorzoek volledige site
17 maart 2015 | PHILIPPE SELKE

Tecnibo à Forest : première rénovation passive d'un bâtiment industriel par Gijbels

«Tecnibo a officiellement ouvert les portes de ses halls et bureaux fraîchement rénovés ce 5 mars à Forest, en présence de Céline Fremault, ministre bruxelloise de l’Environnement, et de Didier Gosuin, ministre bruxellois de l’Économie. La rénovation du hall et des bureaux a été réalisée de manière passive et menée à bien par le bureau d’études MATRIciel. Les travaux ont été coordonnés par le bureau d’architectes Suburbia sprl et exécutés par l’entrepreneur Mathieu Gijbels.

Tecnibo, entreprise spécialisée en menuiserie sur-mesure pour les professionnels et les particuliers, est établie à Forest et a décidé en 2013 d’offrir une remise à neuf approfondie à ses halls et bureaux. Mais Tecnibo a préféré choisir une rénovation passive combinant de nombreuses techniques durables plutôt qu’une rénovation traditionnelle, ce qui leur permet d’avoir un bâtiment dit “passif”.

Un bâtiment passif est un bâtiment qui a une demande d’énergie plus que réduite,  qualité qui fait partie des exigeances de l’Europe en matière de bâtiments pour 2021. À partir de cette date, seuls des bâtiments répondants aux critères QNE (quasi neutre en énergie) ou nZEB (nearly zero energy building) pourront être érigés.

 

Des mesures durables et ingénieuses

Xavier van Ingelgem, CEO de Tecnibo, était directement convaincu des avantages d’une rénovation passive. « Mon souhait est de gérer la société Tecnibo dans l’esprit du développement durable. Voilà pourquoi j’ai fait appel à un bureau d’ingénieurs architectes spécialisé dans la construction durable pour les aspects environnementaux de mon projet. Le bâtiment passif correspond le mieux à l’idée que je me fais des économies d’énergie et assure un confort optimal pour ses occupants. »

C’est également une bonne preuve que des mesures durables ne vont pas forcément de paire avec un prix (trop) élevé. « Au départ, nous avions prévu de poser une toiture à redents et nous aurions dû y allouer une grosse partie de notre budget » explique Xavier Van Ingelgem. « À la place, nous avons installé des LightCatchers, des coupoles intelligentes, sur le toit. Grâce à ces LightCatchers, nous avons beaucoup plus de lumière naturelle dans le hall, sans consommation d’énergie supplémentaire et à un prix bien plus avantageux ».

 

Un entrepreneur limbourgeois pour les travaux de rénovation

Les travaux de rénovation ont été réalisés par Mathieu Gijbels. Xavier Van Ingelgem explique sa décision de choisir un entrepreneur limbourgeois : « La s.a. Mathieu Gijbels m’a présenté une offre très détaillée, avec des solutions vraiment intéressantes sur le plan technique ainsi que sur le plan financier. Cela veut dire que la société s.a. Mathieu Gijbels est prix compétitif et que les solutions qu’elle propose sont rigoureusement analysées et ce dans l’intérêt du client. »

Concrètement, pour arriver à la norme passive, l'entreprise a effectué différents travaux :  démontage complet des menuiseries extérieures, chapes, toitures, habillage de la façade, isolation des plinthes et des façades par panneaux isolants XPS : 8 cm pour les plinthes, 17 cm pour les trumeaux et 20 cm pour les façades (valeur 0,032W/m2K). Les menuiseries ont été remplacées par des fenêtres aluminium de marque Schüco (U=1W/m2K) avec vitrage triple (U=0,6W/m2K), placées selon les impositions du bureau d'études et le code des bâtiments passifs (étanchéité à l'air). Toutes les menuiseries extérieures, portes de secours RF comprises, sont classe 4 (exigence du passif en relation avec l'étanchéité à l'air). La toiture en bac acier a été remplacée par des caissons en bois (FJI 89/360) remplis de cellulose projetée + 5cm de PIR + étanchéité. Cela afin de garantir une isolation et surtout une étanchéité à l'air parfaites. Les plafonnages ont été réalisés contre mur extérieur toujours dans le but de garantir l¹étanchéité à l'air.

Le sas d'entrée, non repris dans le volume passif, a été construit en acier, avec vitrage double et toiture en panneaux sandwich de 80 mm (local non chauffé) + étanchéité. Quant aux ateliers, également hors volume passif, ils ont bénéficié de Light Catchers en lieu et place des coupoles existantes, ainsi que d'une isolation (panneaux Sandwich) des façades et de la toiture (PIR + étanchéité). Les portes et volets ont été remplacés et des cloisons placées pour restructurer l’espace intérieur.

 

Première rénovation passive pour Mathieu Gijbels

Guy Mignon, consultant en construction chez s.a. Mathieu Gijbels, est très fier de ce projet.  « Le projet de rénovation passive pour Tecnibo est une grande première pour Mathieu Gijbels. Même si depuis 2001 nous avons un département de rénovation spécialisé. » nous dit-il.

« Nous avons l’expertise nécessaire au sein de notre entreprise pour mener à bien des rénovations passives. Nous espérons bien évidemment pouvoir réaliser des projets similaires dans le futur. »