Doorzoek volledige site
07 juni 2017 | PHILIPPE SELKE

Dans les Marolles, le nouveau Centre Bruegel finalisé

Centre culturel Illustratie | Julien Forthomme
Centre culturel Illustratie | Julien Forthomme
Centre culturel Illustratie | Julien Forthomme
Centre culturel Illustratie | Julien Forthomme
Centre culturel Illustratie | Julien Forthomme
Bibliothèque Illustratie | Serge Brison
Bibliothèque Illustratie | Serge Brison
Bibliothèque Illustratie | Serge Brison
Bibliothèque Illustratie | Serge Brison

Le projet de rénovation lancé en 2011 par la Ville de Bruxelles avait pour objectif de donner une nouvelle vitrine aux activités socio-culturelles de ce quartier stimulant. Fin septembre 2015, la Bibliothèque du centre Bruegel située rue Haute, était inaugurée. Moins d’un an plus tard, c’est au tour du Centre Culturel sis rue des Renards, d’ouvrir ses portes. Ce double projet a été mené par ROOSE PARTNERS ARCHITECTS.

 

Les bâtiments existants du centre Bruegel sont sous la compétence de deux échevins distincts. La Bibliothèque répond de la responsabilité de l’échevin de l’éducation alors que la gestion du Centre Culturel est assurée par l’échevin de la Culture. Si la bibliothèque a fait l’objet d’une opération de démolition-reconstruction, le Centre culturel a été rénové en profondeur.

 

Le Centre culturel

La rénovation lourde du bâtiment a permis de remettre à neuf la salle de spectacle et de créer de nouveaux espaces généreux offrant au public une vaste salle polyvalente, une salle de théâtre agrémentée d’un foyer et une galerie d’exposition. L’entrée du bâtiment a été déplacée de la rue Haute à la rue des Renards et matérialise une scène extérieure, sur laquelle donnent les gradins. Elle invite les citadins à découvrir les activités se déroulant à l’intérieur du bâtiment et favorise une perméabilité entre l’espace urbain et le bâtiment culturel.
Les interventions architecturales ont été ciblées pour mettre en valeur le bâtiment existant tout en lui apportant une nouvelle dynamique. La façade intérieure en brique tout comme la cage d’escalier ont été restaurées à l’identique et conservent leur haut intérêt patrimonial.
La valorisation de l’outil culturel se retrouve au centre de la préoccupation architecturale. L’objectif tout au long de l’élaboration du projet a été de maximiser une proximité entre les habitants des Marolles et ce lieu culturel. Son rôle premier de liberté d’expression et de découverte artistique pour les jeunes générations a été omniprésent au cours de la réalisation de la rénovation. A l’intérieur, la salle de théâtre a été totalement réécrite et offre un confort tant aux acteurs qu’aux spectateurs.
La façade du bâtiment intègre l’oeuvre « Eloge de la Fuite » du sculpteur Marco Dessardo qui détourne l’ensemble des eaux pluviales et les fait rigoler par des gouttières du toit jusqu’au pied du bâtiment. Ce cheminement est parsemé de chicanes, de fuites et de détournements.
Les articulations entre intérieur du bâtiment, espace extérieur et espace public sont particulièrement soignées et assument une écriture brutaliste. La façade à rue est développée comme paysage incorporé à l’espace public et participe à la scénographie de celui-ci.

 

La bibliothèque

Une démolition/reconstruction pour cette partie du projet s’est justifiée par un bâtiment d’origine peu qualitatif, une implantation en intérieur d’îlot et la volonté de valoriser les surfaces et espaces à disposition. Les espaces de la bibliothèque ont été redéfinis au sein du nouveau bâtiment de manière à mieux répondre à leurs fonctionnalités propres. Sur les 1300 m² de surface se développent une vaste salle polyvalente au sous-sol, des salles de lecture pour enfants et adolescents au rez-de-chaussée, ainsi qu’une salle de lecture pour adultes à l’étage.
La façade qui donne sur l’intérieur d’îlot et la cour de l’école voisine offre aujourd’hui une toile ludique aux usagers par un brise-soleil coloré. Une attention particulière a été portée à l’énergie et l’écologie. La nouvelle toiture est verdurisée et une perméabilité visuelle depuis la rue Haute vers l’intérieur d’îlot est encouragée. En regard du contexte urbain dense, une attention particulière a été apportée à la lumière naturelle dans le bâtiment et à l’impact du projet sur son contexte environnant.
L’isolation a été réalisée par l’extérieur tant pour les façades que pour la toiture. Un pare-soleil a été intégré en façade Ouest afin de minimiser la surchauffe du bâtiment et d’assurer le confort visuel et sensoriel à l’intérieur. Un système de ventilation de double-flux a été mis en oeuvre alors que des châssis double-vitrage en aluminium et des portes d’entrée en acier ont été installés.

 

GERELATEERDE DOSSIERS