Doorzoek volledige site
12 december 2019 | WOUTER POLSPOEL

Le Pavillon Durlet, un modèle de rénovation énergétique

Illustratie | Stramien
Illustratie | Stramien
Illustratie | Stramien
Illustratie | Stramien
Illustratie | Stramien
Illustratie | Stramien

Le Domaine de Massembre, situé à Heer (à 20 km de Dinant), est un centre de vacances appartenant à la Mutualité Chrétienne. Installé dans un écrin de verdure, de forêts et de ruisseaux, on y a inauguré le 9 novembre dernier le Pavillon Durlet ainsi qu'un système géothermique innovant. Un pas de plus vers l'autonomie énergétique du domaine que l'on doit en grande partie au bureau d'architectes Stramien et au bureau d'études boydens engineering.  

 

En 2001, le bureau Stramien a établi pour la Mutualité chrétienne le schéma directeur du domaine de vacances Massembre, une oasis de verdure située à Heer, près de Dinant, à deux pas de la frontière française. Le domaine a une capacité de 600 lits et peut accueillir des groupes de jeunes, cdes classes ou des familles. Le schéma directeur définit une approche intégrale dans laquelle l'expérience des espaces verts, du calme et de la nature, mais aussi la rénovation durable des bâtiments existants forment la base d'une approche active et tournée vers l'avenir du tourisme social dans cette partie des Ardennes. 

Trois pavillons ont depuis été entièrement rénovés (2001-2007). En 2009, un nouveau bâtiment abritant un restaurant de 400 places a été construit à la place d'une ancienne piscine couverte. Chaque intervention dans le domaine, de la rénovation à la nouvelle construction, de la construction d'un parcours d'aventure à la gestion de l'eau et des espaces verts, cadre toujours avec le schéma directeur, utilisé avec conviction et enthousiasme depuis près de vingt ans.

Une véritable vitrine 

Le Pavillon Durlet a été tout récemment rénové. Ce grand bâtiment de 1 000 m² compte 78 lits répartis dans 18 chambres. Chacune d'entre elles dispose d'une installation sanitaire à part entière et est prévue pour 4 à 6 personnes. « Dans chaque chambre, on peut profiter d'une vue fantastique et panoramique sur la vallée de la Massembre », explique Bart Verheyen, architecte chez Stramien. «  Les façades et les toits ont été complètement rénovés et se sont vus doter d'une nouvelle isolation. Pour l'aménagement intérieur, nous avons choisi des matériaux naturels robustes qui donnent au pavillon une atmosphère chaleureuse et contemporaine. »

Ce qui attire inévitablement le regard dans ce pavillon rénové, c'est l'immense fenêtre centrale située sur la façade sud. « Nous avons dû pour cela détruire la façade existante. Cela sert désormais de vitrine majeure dans le paysage. La salle polyvalente aménagée dans cette partie du pavillon et pouvant accueillir 120 personnes, sert d'espace pour des réunions, des activités scolaires, des fêtes ou comme aire de jeux pour les enfants qui passent la nuit dans le domaine. »

Energie durable : montrer l'exemple

A côté de son engagement social, le centre de vacances s’investit pour l’écologie et la durabilité en rénovant plusieurs de ses bâtiments : double isolation de la toiture, double vitrage, récupération de l’eau de pluie, panneaux solaires, ampoules économiques… Même la chaleur dégagée par les douches et les toilettes est récupérée pour chauffer les couloirs. Un nouveau cap a été franchi avec la rénovation du pavillon Durlet et la création d’un réseau de géothermie et de pompes à chaleur, une source d’énergie non polluante et renouvelable. Avec cette installation, le domaine de Massembre veut jouer un rôle de pionnier dans le secteur du tourisme durable en Wallonie, mais il veut aussi tester ce nouveau concept et cette nouvelle technologie, et partager ses connaissances et son expertise avec ses pairs.

Pompes à chaleur et géothermie

La géothermie consiste à chauffer un bâtiment avec la chaleur naturelle du sol. En pratique, cela se traduit par des forages verticaux avec des tuyaux pouvant aller jusqu’à 100 m de profondeur. Ces tuyaux, connectés à une pompe à chaleur, contiennent un fluide capable d’absorber la chaleur du sol et la ramener à la surface. Cette chaleur est ensuite redistribuée par ces pompes dans les pièces du pavillon Durlet. Un tel système comporte plusieurs avantages : si l’investissement initial est élevé, la rentabilité est à long terme grâce à un système durable nécessitant peu de maintenance. De plus, d’autres bâtiments peuvent facilement être connectés au réseau lors de futures rénovations. Et cette énergie sera toujours disponible sous nos latitudes, le sol ayant une température constante d’environ 12° à partir de 5 m de profondeur. Si cette température semble basse, il s’y trouve à cette profondeur une masse d’énergie thermique qui se renouvelle continuellement. Une énergie mise à disposition par ces fameuses pompes à chaleur afin de chauffer le bâtiment à la température voulue. « En résumé, rien ne se perd à Massembre ", conclut Bart Verheyen.

 

GERELATEERDE DOSSIERS