Doorzoek volledige site
31 oktober 2018 | PHILIPPE SELKE

Restauration et réaffectation du moulin de la Paix Dieu à Amay

Illustratie | Alain Janssens
Illustratie | Alain Janssens
Illustratie | Alain Janssens
Illustratie | Alain Janssens
Illustratie | Alain Janssens
Illustratie | Alain Janssens
Illustratie | Alain Janssens

La restauration et la réaffectation du moulin de la Paix Dieu s'inscrit dans le projet global de restauration du site de l'abbaye et de sa reconversion en Centre de Perfectionnement des métiers du patrimoine initié en 1997 par L'Institut du Patrimoine Wallon. Menée par l'AM Binario architectes et HE architectes (Bertrand Evrats), la réaffectation du moulin datant du XVII siècle lui confère à nouveau deux fonctions distinctes, une antenne de la Maison du Tourisme d'Amay et des bureaux dédiés aux agents du Secrétariat des Journées du Patrimoine.

 

Dans la situation d'origine, bien que des éléments structurels séparaient les deux fonctions de meunerie et corps de logis, celles-ci étaient intiment liées pour que le meunier puisse aisément contrôler le mécanisme depuis chaque endroit.

Les architectes ont retenu cet aspect comme un élément générateur du projet. Les deux nouvelles fonctions, bien que séparées et indépendantes l'une de l'autre, offriront à leurs utilisateurs la perception de la présence de chacune d'elles au sein du bâtiment. Des cloisons en structure bois et remplissage de verre assurent la séparation physique et acoustique des deux fonctions tout en les laissant se côtoyer visuellement.

La maison du Tourisme occupe l'ancienne salle du mécanisme au rez-de-chaussée.

Une nouvelle circulation verticale prend place dans le moulin, au droit de l'ancien escalier en bois, dans la partie « corps de logis ».Elle devient source de lumière dans un bâtiment dont les ouvertures d'origine sont très étroites de par sa vocation « industrielle ». La nouvelle fonction de bureaux nécessite cet apport de lumière naturelle important.

 

Percements marquants en toiture

L'enveloppe du moulin doit donc s'adapter à la nouvelle fonction qui s'y installe. C'est pourquoi de nouveaux percements apparaissent en versant nord de la toiture. Ces nouvelles ouvertures se caractérisent soit par leur excroissance soit par leur effet « rentrant » par rapport au plan du versant. Depuis l'intérieur des bureaux, ces fenêtres participent à une véritable dilatation de l'espace et une projection sur l'environnement très boisé du bief. La lumière captée au nord est une lumière froide et stable, adaptée pour les espaces de bureaux.

 

Extension

La réaffectation nécessite également davantage d'espaces pour l'archivage et le stockage. Tous les locaux techniques sont concentrés dans l'appentis et en occupent déjà toute la surface. Les architectes proposent donc une extension de l'appentis existant, un prolongement enfoui dans le talus. Une nappe végétale recouvre l'ensemble et apparaît comme le prolongement de la prairie fleurie du talus. Elle répond ainsi au versant nord de la toiture recouverte d'ardoises.

 

Retour dans le temps

Le projet de restauration visait à rendre au moulin l'intégrité de sa volumétrie, altérée lors de l'effondrement partiel de la façade sud en 2000. La façade a ainsi été remontée à l'identique sur base du relevé photogramétrique réalisé avant son écroulement.

Les planchers, pour la plupart écroulés, ont été reconstruits aux niveaux d'origine avec une structure métallique.

Le pan-de-bois a été entièrement démonté et remonté en atelier. Certaines pièces ont fait l'objet d'un remplacement complet ou partiel, de greffons, etc. Le sommier le soutenant a été déchargé de son rôle structurel afin de palier à l'énorme flèche visible en son centre. Une poutre treillis métallique placée sur la face ouest du pan-de-bois assure aujourd'hui le rôle de structure maîtresse.

 

Développement durable

Bien qu'il s'agisse d'une intervention sur un bâtiment classé, le projet intègre des techniques visant à diminuer la consommation d'énergie. Ainsi, l'apport de lumière naturelle abondante permet de réduire les consommations dues à l'éclairage artificiel, une isolation performante de la toiture permet de réduire les déperditions énergétiques. Un système de puits canadien et de ventilation double flux ont également été mis en place ainsi qu'une citerne à eau de pluie avec récupération.

GERELATEERDE DOSSIERS