Doorzoek volledige site
09 juli 2014

Entretien des sols carrelés : recommandations

Bien qu'il revienne à l'utilisateur final d'entretenir régulièrement les revêtements de sol en céramique ou en pierre naturelle, l'entrepreneur ayant réalisé la pose doit également assurer la tâche importante de fournir à ses clients des informations correctes concernant l'entretien. Ce dernier sort du cadre des activités de chantier en tant que telles et est, dès lors, bien souvent ignoré lors de la phase de conception. Selon le CSTC, il s'agit pourtant d'un élément clé pour la durabilité de l'ouvrage et la satisfaction du client.

Dans cet article, une distinction est faite entre les nettoyages effectués durant la pose, ceux réalisés en fin de chantier et l'entretien régulier assuré tout au long de l'utilisation du sol. Des recommandations sont également formulées pour chacune de ces tâches afin d'assurer la durabilité du revêtement.

 

1. Le nettoyage durant la pose

Le nettoyage durant la pose est l'une des activités de finition du revêtement et doit dès lors être effectué par l'entrepreneur. Ce nettoyage se déroule en deux étapes :

  • directement après la pose du revêtement, toutes les traces de colle et de mortier doivent être soigneusement éliminées
  • directement après le jointoiement, toutes les salissures dues à cette activité (le voile de ciment, par exemple) doivent être éliminées.

En fonction de l'importance de la surface, le poseur peut utiliser une éponge imbibée d'eau claire qui doit être rincée après chaque mouvement, une serpillère, un bac de lavage (avec ou sans rouleaux et grilles; voir photo) ou une éponge électrique. L'eau doit bien évidemment être régulièrement remplacée.

 

2. Le nettoyage en fin du chantier

Le poseur n'est pas chargé du nettoyage en fin de chantier. Il revient à l'utilisateur final de veiller à éliminer les restes de voile de ciment qui n'ont pas pu être éliminés lors du nettoyage effectué directement après la pose. Pour ce faire, il convient d'utiliser des produits non agressifs pour les joints et les carreaux. Les méthodes de nettoyage intensives et les brosses à récurer (jamais en acier !) ne sont autorisées qu'une fois que le support, le produit de pose et les joints ont suffisamment durci. Si l'on souhaite utiliser des produits particulièrement acides, il convient d'attendre au moins sept jours après le jointoyage.

Dans le cas de dalles en pierre naturelle, le voile de ciment peut être éliminé à l'aide d'une monobrosse 24 à 48 heures après le jointoyage. Si le résultat n'est pas satisfaisant, il existe d'autres produits spécifiques. On veillera dans ce cas à toujours vérifier que le produit est compatible avec la nature des carreaux.

 

Poursuivez la lecture de cet article sur le site du CSTC.

GERELATEERDE DOSSIERS