Doorzoek volledige site
24 februari 2016

Derbigum détaille les avantages d'une toiture plate

Maison loft à Zoersel (Architecte : Herman Andriessen) Illustratie | Toon Grobet
Maison de quartier Saint-Antoine à Forest (Architecte : Faidherbe & Pinto) Illustratie | Filip Dujardin
Illustratie | Derbigum
Illustratie | Derbigum
Roof food à Gand – un potager sur le toit

Dans la construction privée, les toitures plates sont souvent traitées de manière peu favorable alors que souvent, les toitures inclinées sont privilégiées pour différentes raisons. Cette situation est-elle toujours bien fondée ou est-ce le résultat d’une certaine perception ? Derbigum démonte les arguments des fabricants de tuile un par un. Et vous, qu'en pensez-vous ? Venez en discuter à Batibouw.

Quand on parle de toitures plates, on pense souvent à des bâtiments industriels et à des grandes superficies; pour des habitations privées, on pense plutôt aux annexes de vieilles maisons, utilisées comme toilettes ou garage. Et pourtant, même dans le secteur privé, une toiture plate peut être bien plus que ça. En achitecture contemporaine, on trouve d’ailleurs, pas mal d’habitations exceptionnelles et avec un certain cachet. Ce sont de véritables oeuvres d’art dont la plupart ont des toitures plates. Ces créations sont très innovantes et témoignent des différentes possibilités de mise en oeuvre qu’offre une membrane d’étanchéité.

 

Vers une optimisation de l’utilisation de l’espace disponible

Selon les fabricants de tuiles, le grenier d’une maison est le lieu parfait pour abriter une chambre d’amis ou un atelier de bricolage. Dans le cas contraire, cet espace est, souvent, non utilisé ou devient - comme dans la plupart du temps - un lieu où est rassemblé le bric-à-brac de la maison. Ces choses qu’on garde pour plus tard mais qui, en fin de compte, ne seront plus jamais utilisées et finiront, un beau jour, à la poubelle ou au recyclage. Et même si l’on arrive à bien décorer cet espace, encore faut-il bien tenir compte de la toiture inclinée pour l’installation des armoires. Lors d’une récente rénovation d’une maison avec une toiture inclinée, on remarque, de plus en plus, qu’une annexe avec une toiture plate est entièrement intégrée dans le bâtiment existant ; l’espace disponible est ainsi utilisé de façon optimale.

 

Chaque toiture a besoin d’un entretien

Les fabricants de tuiles racontent volontiers qu’une toiture en tuiles a besoin de moins d’entretien qu’une toiture plate. Et pourtant… Aussi bien une toiture inclinée qu’une toiture plate ont besoin d’un entretien régulier tel que : enlever les feuilles des corniches, enlever la mousse, repérer les tuiles fissurées ou les endroits susceptibles d’occasionner des fuites. Une toiture plate placée dans les règles de l’art n’a pas besoin d’un entretien supplémentaire. Deux fois par an maximum suffisent : une fois après l’automne et une fois après l’hiver. Pour un tel entretien, on peut soit faire appel à un professionnel, soit le faire soi-même. Dans ce cas, se pose alors la question : dans quelle mesure vous sentez-vous assez en confiance et en sécurité sur une toiture inclinée… ?

 

La juste comparaison

Un autre point délicat est la récupération des eaux pluviales. Par sa définition, une toiture plate est plate, mais ça ne veut pas dire qu’elle n’a aucune pente. Selon les normes en vigueur, les toitures plates doivent également avoir une légère pente pour assurer un écoulement correct des eaux pluviales. Certains fabricants de tuiles aiment également comparer leurs produits avec un système de toiture plate inapproprié. Une de leurs comparaisons favorites est celle entre une toiture en pente et une toiture plate recouverte de gravier. C’est une erreur car c’est comme comparer des pommes avec des poires. Il va de soi qu’une toiture lestée laisse écouler moins d’eau. Une juste comparaison serait de comparer une toiture inclinée avec une toiture plate recouverte d’une membrane sans lestage. On remarquera que l’eau d’une toiture plate s’écoule aussi facilement que sur une toiture inclinée. Quant à la quantité d’eau récoltée en fin de parcours, elle sera identique. Si on cherche quand même une différence, notez que c’est le degré de la pente qui déterminera la vitesse de l’écoulement de l’eau sur la toiture. Et la qualité de l’eau récupérée alors ? La génération actuelle des membranes est conçue de telle manière que la pureté de l’eau venant d’une toiture plate est semblable à celle récupérée sur une toiture inclinée. A ce jour, les membranes d’étanchéité ont tellement évolué et les alternatives sur le marché sont tellement nombreuses que la récupération des eaux pluviales d’une toiture plate ne pose aucun problème.

Un autre argument souvent invoqué est que les frais d’une toiture inclinée sont beaucoup plus avantageux. Ce point ne doit pas être pris au pied de la lettre. Les membranes d’étanchéité souvent invoquées dans ces études ne sont pas toujours de très bonne qualité et leur durée de vie laisse à désirer. Une bonne membrane d’étanchéité de qualité, telle que le Derbigum® SP par exemple, a une durée de vie attendue de 35 à 40 ans. Certaines toitures ont même plus de 45 ans. Quand l’heure de la rénovation de ces toitures a sonné, il suffit souvent de garder la membrane existante comme souscouche et de simplement y ajouter une nouvelle couche par-dessus. Vous voilà de nouveau tranquille pour au moins 45 années supplémentaires ! Une rénovation qui se révèle beaucoup moins invasive que celle d’une toiture en pente. En outre, quand on compare le coût total pour une rénovation d’une toiture plate et d’une toiture inclinée sur une même période, il ne varie pas énormément. Une toiture inclinée demande un très gros investissement au début tandis qu’avec une toiture plate, les frais sont beaucoup plus étalés dans le temps.

 

Une toiture plate sait être beaucoup plus qu’une simple toiture plate…

Prenez, par exemple, l’installation de panneaux solaires. Sur une toiture plate, ceux-ci peuvent être orientés sans problème dans la direction voulue. Sur une toiture inclinée, par contre, vous êtes tenu de vous adapter à l’orientation même du bâtiment. Une toiture plate peut aussi facilement être reconvertie en espace de vie supplémentaire tel qu’une terrasse, une toiture verte et pourquoi pas un potager. Déjà en vogue dans de nombreuses grandes villes aux Etats-Unis (Chicago, Portland, New York,…), cette nouvelle utilisation d’une toiture plate commence à avoir ses adeptes en Europe. Ainsi, plusieurs projets ont vu le jour dans différentes villes européennes telles qu’Amsterdam, Berlin, La Haye mais également plus près de chez nous, à Gand par exemple. En plus, les villes et communes offrent des subventions pour la transformation de votre toiture en toiture verte.

Une toiture verte a également l’avantage de réguler les eaux pluviales. Ainsi, lors de fortes pluies, toute l’eau de pluie n’arrive pas directement dans les égouts ou les cours d’eau mais est libérée de manière progressive, évitant des inondations. Dans certains cas, une toiture verte peut être installée sur une toiture inclinée, mais il faut, dans ce cas, tenir compte de différentes réglementations techniques.

 

Derbigum sera présent à Batibouw, Palais 5, stand 504