Doorzoek volledige site
09 maart 2018 | PHILIPPE SELKE

Asymetrie : l'imagerie de synthèse sort du bois

Xavier Vanabelle, fondateur et CEO d'Asymetrie
Charleroi Left Side Marina Illustratie | Eiffage - RGPA
Caserne des Pompiers Charleroi Illustratie | Samyn & Partners-Thomas & Piron
Centre administratif d'Etterbeek Illustratie | BAEB & Jaspers-Eyers
Chalet à Trois-Ponts Illustratie | Dome Real Estate
Projet Multi : réaffectation de la tour Philips sur la place de Brouckère Illustratie | CONIX RDBM Architects

Quel est le point commun entre la nouvelle caserne des pompiers de Charleroi (Samyn & Partners), le futur centre administratif d'Etterbeek (BAEB  & Jaspers-Eyers), la réaffectation de la tour Philips sur la place de Brouckère (Conix RDBM) et.... la restauration de la cathédrale de Tournai ? Tous ces projets, et bien d'autres encore, se découvrent en images de synthèse, fixes ou animées, réalisées par Asymetrie, une jeune société installée en rase campagne à Beaumont. A l'occasion du MIPIM, celle-ci sort du bois au propre comme au figuré, puisque ses bureaux sont situés en lisière de forêt. L'occasion de découvrir le travail qui se cache derrière les superbes images qui aident concepteurs et promoteurs à communiquer sur leurs projets.

 

Ceux qui pensent un peu trop rapidement que les sociétés innovantes sont forcément basées en Flandre ou à Bruxelles en seront pour leurs frais : nous sommes bien ici en Wallonie, à l'orée de la botte du Hainaut, à égale distance entre Charleroi et Maubeuge. C'est là que Xavier Vanabelle et son équipe rendent le virtuel presque tangible. Architecte de formation et passionné depuis toujours par les outils informatiques, celui-ci crée Asymetrie en 2006. Sa spécialité : modéliser en 3 dimensions des projets d’envergure très variable et extraire des vues intérieures ou extérieures, le plus souvent intégrées dans leur futur contexte. Des images qui en jettent. Et parfois en faire des films d’animation qui décoiffent.

 

Un travail d’équipe

Deux mondes se rencontrent chez Asymetrie et du choc de ces visions naissent des étincelles de créativité. Les architectes et les infographistes travaillent de concert pour un résultat qui soit le plus crédible et le plus soigné possible. Le bureau est actuellement composé de 4 architectes et 8 infographistes ; chacun possédant, outre une formation globale, une expertise dans un domaine précis. La complémentarité de ces compétences est un des atouts majeurs d'Asymetrie. Les architectes parlent le langage des clients et comprennent le sens de leurs projets. A partir des plans reçus, ils fabriquent des volumes. C’est alors au tour des infographistes de prendre le relais et d’habiller ces formes. Ces virtuoses du virtuel produisent des visuels époustouflants qui semblent parfois plus vrais que le réel.

Xavier Vanabelle : « Par expérience, je peux dire qu’une illustration est souvent l’élément qui permet la bonne compréhension du projet mais aussi de convaincre le client final. Prenons l’exemple d’un architecte qui présenterait un avant-projet avec des vues en plan. Le pourcentage de compréhension augmente dès qu’il présente l’équivalent en images. L’imagerie de synthèse facilite, aussi, les changements et le gain de temps par rapport à la démarche de conception. Elle réduit ainsi les coûts d’étude en supprimant plusieurs étapes d’épreuves ou de maquettes avant la décision ultime. »

 

Les étapes de la collaboration

« Tout commence par une discussion avec le client pour cibler précisément ses besoins. Notre expérience nous permet de lui soumettre des options qu’il n’aurait peut-être pas envisagées. Nous fixons alors les modalités de notre collaboration et définissons le type et le nombre de documents à produire. Ensuite nous modélisons le projet sur base du jeu de plans fourni par le client. L’étape suivante consiste à habiller chaque scène avec des textures, des végétaux et autres objets divers. A ce stade, nous étudions, également, la mise en lumière. Les premières vues sont calculées en basse définition pour que le client puisse les valider ou les commenter. Soit nous apportons les adaptations nécessaires, soit nous lançons les calculs en haute définition de chacune des vues. Pour certaines, les temps de rendu (le temps nécessaire pour que l’image soit totalement définie) se comptent en heures et même en jours lorsqu’il s’agit d’animations. Quand cette phase est terminée, l’image est retravaillée en postproduction pour améliorer le rendu et nettoyer les imperfections. L’image est soumise au client pour une validation finale avec parfois quelques corrections légères à apporter. »

 

Vendre du rêve

Ce n’est pas nécessairement tromper sur la marchandise, mais présenter un produit sous son meilleur jour afin de séduire le client potentiel. Quand il s’agit d’architecture, d’urbanisme ou même de design, l’imagerie et l’animation 3D permettent de donner vie aux projets, de les rendre plus accessibles et facilement compréhensibles. C’est le job d'Asymetrie, société pionnière en création d’images de synthèse désormais active dans la catégorie haute-couture de l’architecture et de la promotion immobilière, à savoir les images de concours.

Pour épater les clients et encore les surprendre dans ce monde de Nemo où Pixar a rendu populaires et presque naturelles les images de synthèse, il faut trouver d’autres modes de communication. C'est ainsi qu'Asymetrie développe également des applications tactiles qui offrent une quatrième dimension : la personnalisation par l’utilisateur. Imaginez un catalogue d’habitations que vous pouvez customiser selon une large palette de paramètres (couleur des briques et des châssis, revêtement de toiture…). La réalité augmentée permet aussi une plongée immersive du client dans un bien immobilier : une visite virtuelle qui peut s’avérer décisive.