Doorzoek volledige site
28 augustus 2018 | PHILIPPE SELKE

Relevé de bâtiment haute précision grâce au scanning 3D

Nuage de points de la façade d'un garage Illustratie | Essentia
Nuage de points du faux plafond Illustratie | Essentia
Modélisation réalisée à partir du nuage de points Illustratie | Essentia
Modélisation (coupe) réalisée à partir du nuage de points Illustratie | Essentia

Qu'il s'agisse d'ancrer son futur projet à la réalité et anticiper concrètement les travaux, de plus facilement pouvoir suivre les différentes phases d'un chantier ou tout simplement de disposer d'un support de qualité pour la communication, le scanning 3D peut être d'une grande aide. Le nuage de points qu'il génère forme la base d'une modélisation 3D. 

 

On distingue 3 étapes successives dans le processus :

  • Scanning du bâtiment à différents endroits pour une vision complète
  • Assemblage des différents scans qui forment l’ensemble du nuage de points.
  • Modélisation en 3D grâce au nuage de points.

 

Précision extrême

Même en situation complexe (murs obliques, arrondis, niveaux complexes, faux-plafonds, structures portantes ou d’accessibilité difficile, toitures, ouvrages d’art, patrimoine etc..), le résultat est d'une très grande précision.

L'image produite par le scanner 3D est sans équivoque, compatible avec la plupart des logiciels de CAO, utilisable contractuellement, exécutée rapidement et de manière rentable (plusieurs applications). Le scan 3D permet des mesures complètes "zéro défaut", plans, coupes, vues sous différents angles, visites virtuelles, photos panoramiques et même animations vidéo, le tout sans interruption d'exploitation ou de fréquentation du lieu à scanner.

 

Réaffectation d'un ancien garage à Evere

Essentia design & research a ainsi procédé au mesurage d'un ancien garage à Evere en vue d’un permis de bâtir pour une réaffectation commerciale, et a utilisé pour ce faire un scanner 3D.

Le bâtiment s'étendait sur 4 niveaux + toiture + facade + environnement extérieur. La surface totale à traiter était d'environ 16 000 m2 , avec un niveau de complexité élevé : faux-plafonds et parois de recouvrement multiples. 268 scans ont été nécessaires pour couvrir l'ensemble, ce qui a nécessité 5 jours de travail. Il a fallu ensuite 3 semaines pour la modélisation complète en tant que « plan as built ». Les logiciels utilisés : « Scène » pour l’assemblage des scans - export du nuage de points en « Recap » - Dessin/modélisation dans « Revit » avec Plug-in « PointSense ».