Autoportrait : Arnd Amand (EDA-AU) (1)

Le bureau EDA-AU est nominé dans la catégorie 3-2-1 Façade des Belgian Building Awards 2021 avec son projet Phoenix. Arnd Amand est architecte, urbaniste et associé gérant de ce bureau d’architecture et d'urbanisme situé à Grand-Leez et Bruxelles. EDA-AU développe une expertise sur la lumière naturelle et la matière à travers une recherche liant théorie et pratique. Formé en conception de bâtiment passif et développement durable, Arnd Amand est actuellement assistant d’enseignement à l’UCLouvain (site de Tournai) et chercheur sur le vieillissement des matières dans l’architecture. Il nous avait livré son autoportrait il y a un peu plus d'un an. La nomination d'EDA-AU lui et nous a permis de remettre cet autoportrait à jour.

 

Sa vision de l’architecture

Parmi les projets que vous avez réalisés, quels sont ceux qui vous procurent le plus de fierté, et pourquoi ?

Une école de remédiation à Rwamishiba, au Rwanda. Les matériaux disponibles dans le pays et la qualification de la main d’œuvre locale ont été les éléments déterminants dans la conception du projet. Comment construire en maçonnerie avec moitié moins de béton, sans produits pétroliers et avec très peu de bois ? Comment se protéger de la surchauffe et des pluies violentes ? Comment éviter la dépendance aux technologies et leur maintenance ? Comment être autonome ? Ce sont là les objectifs visés mis à l’épreuve depuis l’ouverture récente de l’école. En plus de la conception à distance et in situ, avec mon grand frère maçon, nous avons formés les ouvriers du village à la construction de murs creux porteurs suivant le système de l’ONG Skat et des voutes sur poutres treillis métalliques. La dimension socio-économique locale et écologique était au cœur de la réflexion. Par cohérence, le chantier devait s’inscrire dans cet esprit. Je remarque que l’Afrique offre ce que l’Occident a perdu avec la règlementation et la normalisation des techniques : une liberté d’expérimenter, de construire autrement, de choisir sans pression commerciale les matériaux et les équipements. L’Afrique pourrait nous aider à nous remettre en question et à privilégier le bon sens plutôt que des réglementations à tout va.

Pour quels projets en cours ou en préparation avez-vous des attentes élevées ?

Phoenix Solo : une dent creuse de moins de 4 mètres de large sur une profondeur de 12 m ne laisse pas le choix d’une typologie ordinaire pour aller chercher la lumière. Ce n’est qu’au milieu d’après-midi que le soleil commence à rayonner à l’intérieur. Cette contrainte a dès lors radicalisé la réponse architecturale en ouvrant totalement côté rue, orienté ouest. Une double paroi de fer et de verre règle la lumière directe et diffuse, la lutte contre la surchauffe et l’éblouissement, l’intimité, les vues, l’atténuation des nuisances sonores de la chaussée. Cette façade sert également de tuteur à la végétation tombante (à venir). Le tout est dessiné dans un registre de cadres tranchants qui, en basculant, donnent un relief vivant à un corps abstrait. Le volume d’accès à la toiture terrasse complète l’apport de lumière en matinée et début d’après-midi. A l’intérieur, le mitoyen enduit de blanc reçoit la lumière directe et la réfléchit dans le séjour. Les pièces diurnes trouvent naturellement leur place aux étages, bénéficiant de la meilleure lumière et des plus belles vues.

Quels projets d’autres architectes belges sont selon vous de belles réussites ?

Les projets de Juliaan LampensMarie-José Van Hee et Vincent Van Duysen.

Quels architectes étrangers sont pour vous une grande source d’inspiration ?

André Ravéreau, Hassan Fathy, David Chipperfield, Caruso St John et Bruther.

Quels projets récents construits à l’étranger considérez-vous comme particulièrement réussis ?

Le Neues Museum de Berlin.

Quel jeune architecte belge vous impressionne le plus pour le moment ?

Laure Bertrand de LRArchitectes.

Quels aspects du métier d’architecte trouvez-vous passionnants ?

La contrainte et la nécessité qui force la créativité, la transformation et la remise en question. Fernand Pouillon disait que la beauté est l’enfant de la nécessité. La structure est au service des enjeux spatiaux. Mais la logique structurelle et matérielle peut aussi nous mettre sur une voie improbable et proposer des typologies jamais envisagées.

Quelle rencontre fut décisive pour votre épanouissement en tant qu’architecte ?

Une conférence de Peter St John à Loci Tournai, en 2012, au sujet d’un concours gagné à Lille, une architecture envisagée différemment qu’à travers une grille classique. Le point de départ était une étude sur la combinaison de matériaux et de couleurs, une approche sensible et qualitative.

Vous reconnaissez-vous encore dans le jeune étudiant ambitieux que vous avez été ? Rêve et réalité se sont-ils rejoints ?

J’ai commencé à penser l’architecture à partir du moment où j’ai pratiqué. Avant, je ne faisais qu’imaginer.

 

Un peu de tout

Quel autre métier auriez-vous voulu exercer ? Maçon, charpentier, jardinier, espion

Où avez-vous suivi votre formation en architecture ? A l’Institut Saint-Luc de Tournai

Chez qui avez-vous été stagiaire ? Jean-Michel Autenne, un humaniste carolo qui m’a transmis l’humilité et les valeurs progressistes.

Quel était le titre de votre travail de fin d’études ? L’idée de Beau chez Platon et Nietzsche

Votre livre d’architecture favori : Les pierres sauvages, de Fernand Pouillon

Votre livre favori (hors architecture) : Quand la conscience s’éveille, d’Anthony de Mello

Votre film préféré : Dikkenek

Votre programme TV préféré : Je n’ai pas de TV depuis 20 ans !

Votre musique favorite : L’électro principalement, mais aussi les chants corses, les chants grégoriens et la musique classique.

Que faites-vous volontiers dans vos temps libres (si vous en avez) ? : Je goûte au silence ou bientôt au bruit décousu des terrasses.

La ville belge que vous préférez : Gand

La ville européenne que vous préférez : Madrid mais aussi Barcelone, difficile de trancher…

Dans quel pays auriez-vous voulu naître et grandir ? La Belgique

Etes–vous sportif, actif ou passif ? Quels sports pratiquez-vous ? Vélo et plongée sous-marine

Votre site d’architecture favori ? Birkhauser

D’autres sites web que vous appréciez particulièrement ? Pinterest

 

Source: EDA-AU

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage