Bas Smets réaménagera les abords de la cathédrale Notre-Dame

Le projet de réaménagement des abords de la cathédrale est complémentaire du chantier de reconstruction de Notre-Dame. L’ambition portée par la Ville de Paris, et partagée avec l’Établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris (EPRNDP) et le Diocèse de Paris, est claire : mieux mettre en valeur la cathédrale pour mieux la révéler, dans le respect de l’histoire de ce site patrimonial exceptionnel. C’est l’équipe menée par le paysagiste Bas Smets – avec l’agence d’architecte et d’urbaniste GRAU, et, pour le volet patrimoine, l’agence d’architecture Neufville-Gayet – qui a été choisie.

Le terrible incendie de Notre-Dame, le 15 avril 2019, a ému les Parisiennes et les Parisiens, les Français et plus largement le monde entier. Ainsi, la Ville de Paris a souhaité engager un projet de réaménagement et de valorisation des abords de la cathédrale, qui participe à la mise en valeur de Notre Dame et à un meilleur accueil des visiteurs.

« Nous voulons redonner toute sa beauté à la cathédrale, mieux la mettre en valeur pour mieux la révéler, dans le respect de l’histoire du lieu, de ce legs patrimonial exceptionnel, tout en l’inscrivant pleinement dans le 21e siècle. », déclare Anne Hidalgo, Maire de Paris.

La Ville de Paris a alors engagé une phase de dialogue ambitieuse, à l’échelle locale, parisienne et nationale. Dès mai 2021, et pendant six mois, une grande concertation publique a été lancée afin d’associer le plus large public autour du projet. L’été 2021 a permis de mettre en œuvre une action de médiation culturelle sur le parvis pour qu’il redevienne un lieu de destination des Parisiennes et des Parisiens. En parallèle, Paris a constitué une commission citoyenne qui a analysé les projets tout au long de la procédure de dialogue compétitif. 20 citoyens tirés au sort ont analysé les propositions et formulé un avis donné lors du jury.

 

Le projet mené par le paysagiste Bas Smets retenu

C’est l’équipe menée par le paysagiste belge Bas Smets, avec l’agence d’architecte et d’urbaniste GRAU, et, pour le volet patrimoine l’agence d’architecture Neufville-Gayet, qui a été sélectionnée par le jury présidé par la Maire de Paris, avec les représentants du EPRNDP et du Diocèse de Paris.

« L’île de la Cité est le berceau de la Ville de Paris. C’est ici que la ville s’est inventée à travers des formes urbaines qui n’ont cessé de se développer dès lors. Depuis 800 ans Notre-Dame est le témoin privilégié de la transformation de la ville. Repenser ses abords, c’est tout d’abord questionner quels espaces publics pour la ville de demain. Les figures urbaines, telles que parvis, place, square, alignement et berges, sont toutes présentes autour de la Cathédrale mais de façon fragmentée. Le projet révèle la qualité de chaque lieu et repense chacune de ces figures sous le double angle du collectif et du climat. » précise Bas Smets.

 

Plus d'espaces verts

Le parvis est ainsi conçu comme une clairière, qui met en valeur la façade orientale de Notre-Dame dans un écrin végétal. Les arbres autour offrent des assises à l’ombre, tandis qu’une fine lame d’eau ruissèle ponctuellement pour rafraichir le parvis en temps de grandes chaleurs, créant des reflets éphémères.

L’espace derrière la Cathédrale, aussi grand que la place devant, aujourd’hui divisé par des haies et des clôtures, devient un grand square continu entre le chevet et la Seine autour d’une pelouse généreuse qui s’ouvre sur les arcs-boutants et les vitraux.

Les jardins au sud de la cathédrale, ainsi que les arbres existants, sont intégrés dans un grand parc des berges de 400 mètres de long.

Le parking souterrain est transformé en une promenade intérieure qui abrite le programme d’accueil et offre de nouvelles expériences aux visiteurs : des rapports inédits avec Notre-Dame, un nouvel accès à la crypte archéologique et une ouverture sur la Seine.

 

Redevenir l'épicentre de la capitale

L’ensemble de ces figures garantit un espace continu qui offre de nouvelles vues sur Notre Dame, de nouveaux rapports à la Seine, ainsi qu’une multiplicité d’atmosphères climatiques.

Les figures urbaines révélées et augmentées offrent un condensé des espaces parisiens, qui s’inscrit dans le réseau d’espaces publics environnant. Les abords de Notre-Dame redeviennent ainsi l’épicentre de Paris.

 

L’équipe laureate :

BUREAU BAS SMETS (architectes paysagistes / mandataire) - GRAU (architectes et urbanistes) - Neufville-Gayet Architectes (architectes du patrimoine) - INGEROP (ingénierie multidisciplinaire) - Franck Boutté Consultants (ingénierie environnementale) - Les Eclaireurs (concepteur lumière)- BLD Waterdesign (fontainerie) - Cronos Conseil (expert en sûreté)

Source: Ville de Paris

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage